Strekoza

Strekoza
Image illustrative de l’article Strekoza

Pays Russie
Langue russe
Périodicité Hebdomadaire
Genre Humoristique
Prix au numéro 20 kopecks
Diffusion 8000-9000 ex.
Date de fondation 1875
Date du dernier numéro 1908
Éditeur Hermann Kornfeld (1875-1904)
Mikhaïl Kornfeld (1905-1908)
Ville d’édition Saint-Pétersbourg

Directeur de la rédaction Ippolit Vassilevski 

Strekoza (en russe : Стрекоза, qui signifie littéralement « La Libellule »), est un hebdomadaire humoristique russe fondé à Saint-Pétersbourg en 1875 par Ippolit Vassilevski . Il est successivement édité par Hermann et Mikhaïl Kornfeld. A sa parution, son prix au numéro est de 20 kopecks.

Anton Tchekhov y a publié des nouvelles au début des années 1880. Il était payé cinq kopecks la ligne de neuf mots[1].

Parmi les dessinateurs ayant collaboré avec le journal on peut nommer Mstislav Doboujinski, Alexander Lebedev, Nicolai Remisoff, Alexandre Iacovleff[2],[3],[4].

En 1905, avec le départ de Vassilevski commence le déclin de la popularité du Strekoza. Le journal sortira pendant quelque temps sous le nouveau titre Sproute (Спрут qui signifie «La Pieuvre»). Au même moment, l'un de ses collaborateurs, Arkady Avertchenko, lance un nouvel hebdomadaire Satirikon adoptant une même approche humoristique de l'information, qui en 1908 finira par incorporer la rédaction du Strekoza[4]. .

Notes et références

  1. Dictionnaire Tchekhov, page 138, Françoise Darnal-Lesné, Édition L'Harmattan, 2010, (ISBN 978 2 296 11343 5)
  2. (en)Peter Leek, Russian Painting, Parkstone International, (ISBN 9781780429755, lire en ligne), p. 258
  3. (en)José Alaniz, Komiks: Comic Art in Russia, University Press of Mississippi, (ISBN 9781604733679, lire en ligne), p. 29
  4. a et b А. С. Кацев, Н. Л. Слободянюк, А. В. Куликовский, Печать как печать : Хрестоматия-учебник,‎ (lire en ligne)

Liens externes