Sandrine Testud

Sandrine Testud
(épouse Magnelli)
Image illustrative de l’article Sandrine Testud
Sandrine Testud en 1998.
Carrière professionnelle
1989 – 2005[1]
Pays Drapeau de la France France
Naissance (49 ans)
Lyon
Taille 1,76 m (5 9)
Prise de raquette Droitière
Gains en tournois 3 782 307 $
Palmarès
En simple
Titres 3
Finales perdues 7
Meilleur classement 9e (07/02/2000)
En double
Titres 4
Finales perdues 7
Meilleur classement 8e (21/08/2000)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/4 1/8 1/8 1/4
Double 1/8 1/2 1/8 F (1)
Mixte 1/4 1/16 1/4
Titres par équipe nationale
Fed Cup 1 (1997)

Sandrine Testud (épouse Magnelli), née le à Lyon, est une ancienne joueuse de tennis française professionnelle de 1989 à 2005. Depuis 2015, elle est aussi joueuse internationale de Padel, sous les couleurs de l'Italie, où elle réside.

Carrière tennistique

Devenue professionnelle en 1989, Sandrine Testud intègre le top 100 en 1991 et le top 50 quatre ans plus tard, grâce à des demi-finales à Strasbourg et San Diego.

1997 marque son entrée au plus haut niveau. Elle finit pour la première fois l'année dans le top 15 (13e) et gagne la Fed Cup avec l'équipe de France où elle apporte le point de la victoire face aux Pays-Bas de Brenda Schultz. Sur le circuit WTA, elle décroche enfin son premier titre à Palerme, atteint la finale de New Haven et joue les quarts de finale à Miami et Indian Wells. En Grand Chelem, elle atteint les huitièmes à Wimbledon après une victoire sur Monica Seles et se hisse en quart de finale à l'US Open.

1998 est aussi pour elle une année remarquable, avec un quart de finale à l'Open d'Australie et un triomphe au prestigieux Grand Prix de Filderstadt en battant quatre joueuses du top 20 de suite (Anke Huber, Serena Williams, Dominique Monami et la numéro deux mondiale Lindsay Davenport en finale). Elle participe aussi à la Hopman Cup 1999 avec Guillaume Raoux.

De 1999 à 2001, Sandrine Testud maintient son excellent niveau avec une belle régularité, atteignant même la 9e place au classement mondial le 2000, permettant ainsi à la France de disposer de 4 représentantes dans le top 10 avec Mary Pierce (no 5), Nathalie Tauziat (no 6), Julie Halard (no 8) et Sandrine Testud (no 9), un record absolu pour le tennis français. En double, elle atteint la finale de l'US Open 1999 associée à l'américaine Chanda Rubin, mais la paire s'incline en 3 sets face aux sœurs Williams. En 2001, elle remporte son troisième et dernier titre WTA en simple à Hawaï au tournoi de Waikoloa en battant Justine Henin dans une finale retardée de 24 heures en raison des Attentats du 11 septembre 2001.

En 2002, après une défaite au 2e tour de Wimbledon face à sa compatriote Mary Pierce, elle annonce qu'elle met un terme à sa carrière en raison d'une grossesse. Elle revient néanmoins en 2004, sans grand succès en simple (trois victoires, onze défaites). En double, elle atteint les demi-finales à Roland-Garros associée à Roberta Vinci, sa partenaire de double favorite. En 2005, elle signe cinq ultimes apparitions sur les courts (toutes en double), dont une au French Open.

Au cours de sa carrière, cette joueuse opiniâtre rarement battue par des adversaires moins bien classées, a joué nombre de matchs spectaculaires, notamment face à sa bête noire Martina Hingis, qu'elle n'a jamais vaincue en seize tentatives. Elle compte néanmoins des succès prestigieux face à des top players parmi lesquelles Monica Seles (3 victoires), Lindsay Davenport (2 victoires), Arantxa Sánchez Vicario (3 victoires), Amélie Mauresmo (2 victoires), Jennifer Capriati (4 victoires), Serena Williams (3 victoires) ou encore Venus Williams (1 victoire).

Sandrine Testud a gagné sept tournois WTA pendant sa carrière, dont trois en simple. De 1992 à 2002, elle a aussi participé, avec des succès divers mais sans exception, à tous les tournois du Grand Chelem du calendrier, soit quarante-trois éditions consécutives : une performance rare. Preuve de sa régularité au plus haut niveau, elle s'est qualifiée pour les Masters féminin cinq années de suite de 1997 à 2001, avec pour meilleure performance une demi-finale lors de sa dernière participation.

Elle a été consultante sur Orange sport pour le tennis masculin et pour Ma Chaîne Sport.

Elle a deux filles Isabella (2003) et Sophie (2006) nées de son union avec son ex-mari et ancien entraîneur Vittorio Magnelli.

Carrière dans le Padel

Initiée au Padel en 2015 à Rome, où elle réside, Sandrine Testud se lance dans la compétition pour rapidement devenir l'une des meilleures joueuses d'Italie.

Quelques mois après ses débuts, elle devient capitaine de l'équipe italienne aux Championnats d'Europe par équipe de Padel à Rotterdam en 2015, s'inclinant face au Portugal en demi-finales. En 2017, à Estoril, l'équipe d'Italie menée par Sandrine Testud échoue à nouveau au stade des demi-finales contre l'Espagne, avant de s'incliner contre la France lors du match pour la médaille de bronze. En 2019, les Championnats d'Europe ont lieu à Rome. Pour l'occasion, elle est consultante pour la chaîne Sky Italia, qui diffuse ce sport pour la première fois[2].

En avril 2021, pour son premier tournoi de l'année, Sandrine Testud s'impose en double dames (avec Beatrice Campagna) et en double mixte (avec Cristiano Aristotile) à l'Open Fonti de Trevi qui rassemblait les meilleurs joueurs italiens[3].

Palmarès tennistique

En simple dames

En double dames

Parcours en Grand Chelem

Parcours aux Masters

Parcours aux Jeux olympiques

Parcours en Fed Cup

Classements WTA

Statistiques

Notes et références

Voir aussi

Meilleures performances des joueuses françaises de tennis

Liens externes