Sébastien Ruby

Sébastien Ruby
Naissance
Villedieu (Indre)
Décès (à 53 ans)
Saint-Maur (Indre)
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 1775 – 1808
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur

Sébastien Ruby, né le à Villedieu (Indre) et mort le à Saint-Maur (Indre), est un général français de la Révolution et de l’Empire.

États de service

Il entre en service le , comme soldat au 41e régiment d’infanterie. Il devient caporal le , sergent le , et sergent-major le .

Le , il est nommé capitaine au 1er bataillon de volontaires de l’Indre, et le , il passe adjudant-major. Le , il prend le commandement de son bataillon, puis, après le premier amalgame, de la 54e demi-brigade d’infanterie le . Il est nommé chef de brigade provisoire sur le champ de bataille de Friedberg le , et il est confirmé dans son grade le 1er septembre suivant, au 89e régiment d’infanterie de ligne.

Il participe à la prise de Soleure le , et de Berne le suivant. Il est promu général de brigade le , et il conserve le commandement de son régiment jusqu’au , date de son affectation à l’état-major général de l’armée du Danube. Le , il sert dans la 9e division militaire, comme commandant du département de l’Ardèche. Le , il commande le département de la Dordogne, puis le suivant, celui de l’Indre. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur le , et commandeur de l’ordre le .

Le , il est affecté à l’armée du Nord, dans le corps d’armée du maréchal Mortier, et le , il prend le commandement de la 3e brigade de la 2e division d’infanterie du 8e corps de la Grande Armée. Le , il est muté au corps d’observation de l’armée des côtes de l’Océan, et il est admis à la retraite le .

Il meurt le au château de Von, qu'il avait fait construire à Saint-Maur, près de Châteauroux. Il est enterré au cimetière de Saint-Maur ; sa tombe a été restaurée en 2017[1].

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Christine Méry-Barnabé, Célèbres en Berry, Saint-Cyr-sur-Loire, Alan Sutton, 2006, p. 229-230.
  • A. Lievyns, Jean Maurice Verdot, Pierre Bégat, Fastes de la Légion-d'honneur, biographie de tous les décorés accompagnée de l'histoire législative et réglementaire de l'ordre, Tome 3, Bureau de l’administration, , 529 p. (lire en ligne), p. 37.

Liens externes