Myosotis

Myosotis est un genre de plantes herbacées de la famille des Boraginaceae. On en retrouve une centaine d'espèces dans les régions tempérées ou montagneuses à travers le monde.

Certaines espèces et variétés sont utilisées pour fleurir les jardins. Elles se ressèment facilement et peuvent devenir envahissantes.

Les espèces sauvages présentent des fleurs de couleur bleue, parfois rose ou blanche.

Nom

Étymologie

« Oreille-de-souris ».

Le nom de genre Myosotis vient du grec μυοσωτίς / myosōtís μῦς, μυός / mys, myós, « rat, souris » et οὖς, ωτός / oûs, ōtós, « oreille », en référence aux feuilles arrondies et velues de ces plantes qui peuvent évoquer les oreilles de souris[1].

Surnoms

Parmi les noms communs, on trouve : « grémillet », « scorpione », « herbe d'amour », ou encore « oreille-de-souris ». Ce dernier nom est d'ailleurs le sens du mot myosotis en grec, et correspond donc à l'origine étymologique du nom.

Mais le myosotis est surtout surnommé par des phrases poétiques amoureuses : « aimez-moi », « souvenez-vous-de-moi », « plus je vous vois, plus je vous aime », « pensez à moi » et le plus utilisé : « ne m'oubliez pas »[2].

Selon une légende, un chevalier et sa dame se promenaient le long d'une rivière. Il se pencha pour lui cueillir une fleur, mais perdit l'équilibre à cause de son armure et tomba à l'eau. Alors qu'il se noyait, il lança la fleur vers sa dame en criant « Ne m'oubliez pas ! » Cette symbolique est par exemple aussi utilisée dans le poème de la cantate Vergißmeinnicht.

Cette phrase pour désigner la fleur est d'ailleurs restée en allemand (das Vergissmeinnicht — le mot vient de l'ancien allemand vergiss mein nicht, on dit aujourd'hui vergiss mich nicht), en anglais (forget-me-not), en espagnol (nomeolvides), en italien (nontiscordardimé), en polonais (niezapominajki), en chinois (chinois simplifié : 勿忘草 ; pinyin : wùwàngwǒ) et dans beaucoup d'autres langues (danois, néerlandais (vergeet-mij-nietje), roumainetc.).

Description

Identification

Plante de 5 à 40 cm à poils courts, fleurs régulières bleues, parfois roses ou blanches en grappes, feuilles simples alternes[3].

Floraison

La période de floraison des myosotis va du printemps à l'été.

Principales espèces

Flore européenne

  • Myosotis alpestris, F. W. SchmidtMyosotis des Alpes
  • Myosotis arvensis, A. W. HillMyosotis des champs, intermédiaire
  • Myosotis balbisiana, Alexis Jordan
  • Myosotis ×bohemica, Karel Domin
  • Myosotis ×cadevallii, Sennen
  • Myosotis ×catalaunica Sennen
  • Myosotis congesta Shuttlew. ex Albert[4] & Reyn. (Joël Reynaud)
  • Myosotis corsicana (Fiori) Grau
  • Myosotis decumbens Host – Myosotis étalé
  • Myosotis discolor Pers. – Myosotis versicolore, à fleurs changeantes
  • Myosotis gallica Vestergr.
  • Myosotis ×kablikiana Domin
  • Myosotis lamottiana (Braun-Blanq.) Grau
  • Myosotis laxa Lehm.
  • Myosotis michaelae Stepánková
  • Myosotis nemorosa Besser – Myosotis à poils réfractés
  • Myosotis ×parviflora (Schur) Domin
  • Myosotis ×permixta Domin
  • Myosotis ×pseudohispida (Schur) Domin
  • Myosotis pusilla Loisel.
  • Myosotis ramosissima Rochel – Myosotis hérissé, rameux, des collines
  • Myosotis rehsteineri Wartm. – Myosotis de Rehsteiner
  • Myosotis scorpioides L. – Myosotis des marais
  • Myosotis secunda A. Murray
  • Myosotis sicula Guss.
  • Myosotis soleirolii (Nyman) Godr. ex Rouy
  • Myosotis speluncicola (Schott ex Boiss.) Rouy
  • Myosotis stolonifera (DC.) J. Gay ex Leresche & Levier
  • Myosotis stricta Link ex Roem. & Schult. – Myosotis raide
  • Myosotis ×suzae Domin
  • Myosotis sylvatica Hoffm. – Myosotis des forêts, des bois

Autres espèces

  • Myosotis asiatica (Vesterg.) Schischkin et Sergievskaja
  • Myosotis azorica H.C. Wats. ex Hook.
  • Myosotis cameroonensis Cheek & R.Becker
  • Myosotis canescens (Michx.) Lehm.
  • Myosotis latifolia Poir.
  • Myosotis macrosperma Engelm.
  • Myosotis verna Nutt.

Prédateurs

Le papillon de nuit Callimorpha dominula (l'Écaille marbrée) se nourrit de myosotis.[5]

Symbolique

Langage des fleurs

Dans le langage des fleurs, le myosotis symbolise le souvenir fidèle[6].

Mythologie

Myosotis est le nom d'une naïade de l'Antiquité.[réf. nécessaire]

Commémorations

En 1948, le myosotis fut adopté comme emblème maçonnique à la première conférence annuelle des Grandes Loges unies d'Allemagne, des Maçons anciens francs & acceptés. La fleur, souvent représentée comme pictogramme, rappelle le souvenir de tous ceux qui ont souffert au nom de la franc-maçonnerie, spécialement durant la période nazie.[réf. nécessaire]

Le myosotis est aussi devenu le symbole de la Société Alzheimer. Il symbolise la perte de mémoire, l'un des symptômes de la maladie d'Alzheimer, et nous invite à ne pas oublier les personnes atteintes de cette maladie et leurs aidants.[réf. nécessaire]

Il est aussi le symbole de la Journée internationale des enfants disparus, fixée au 25 mai (proclamée en 1983 par le président des États-Unis d'Amérique). Depuis 2002, Child Focus, fondation belge pour enfants disparus et sexuellement exploités, relaye et organise, chaque année, cette journée. À cette occasion, en Belgique, des myosotis sous forme de broches ou d'autocollants, et des sachets de graines de cette petite fleur bleue sont distribués gratuitement à la population, grâce aux volontaires qui les déposent dans une multitude de petits commerces. Le but est d'encourager la population à penser à tous les enfants portés disparus dans le monde et répandre un message d'espoir et de solidarité envers les parents qui sont sans nouvelles de leur enfant[7].

En 2015, les fleurs de myosotis ont été choisies pour célébrer le centenaire du génocide arménien parce qu'elles expriment « la notion du souvenir éternel »[8].

Ces utilisations viennent du surnom du myosotis.

Culture populaire

Il est utilisé pour décrire les yeux du capitaine Crochet (dans Peter Pan de James Barrie)[9].

Galerie de myosotis horticoles

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Références

  1. François Couplan, Les plantes et leurs noms. Histoires insolite, Éditions Quae, (lire en ligne), p. 87.
  2. Définition de myosostis
  3. Jeanne Covillot, Clé d'identification illustrée des plantes sauvages de nos régions, Chêne-Bougerie (GE), Jeanne Covillot, (1re éd. 1991), 232 p., p. 157-158
  4. Victor A. Albert
  5. « Myosotis », sur Conservation Nature (consulté le )
  6. Anne Dumas, Les plantes et leurs symboles, Éditions du Chêne, coll. « Les carnets du jardin », , 128 p. (ISBN 2-84277-174-5, BNF 37189295).
  7. Child Focus News no 20, mai 2008, http://www.childfocus.be
  8. « Génocide arménien: des fleurs de myosotis pour se souvenir de l'Histoire », huffingtonpost.fr, 24 avril 2015
  9. https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00761750/document - p26