Masahiro Shinoda

Masahiro Shinoda
篠田 正浩
Naissance (89 ans)
Gifu (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Profession Réalisateur
Scénariste
Films notables Fleur pâle
Double suicide à Amijima
Childhood Days

Masahiro Shinoda (篠田 正浩, Shinoda Masahiro?), né le à Gifu est un réalisateur et scénariste japonais. Il fait partie des cinéastes de la Nouvelle Vague japonaise.

Biographie

Shinoda est admis à l'université Waseda où il étudie les arts dramatiques[1].

Il est assistant de Yasujirō Ozu dans les années 1950 avant de devenir lui-même réalisateur en 1960. Ses premiers scénarios (ainsi que celui des Les Aventures de Buraikan (1970) sont écrits par Shuji Terayama. Trois de ses films sont présentés en compétition au Festival de Cannes : Silence[2] en 1972, Himiko[3] en 1974 et Sharaku[4] en 1995.

Il a réalisé 33 films et est l'auteur de 14 scénarios entre 1960 et 2003[5].

L'actrice Shima Iwashita est son épouse.

Filmographie

  • 1960 : Koi no katamichi kippu (恋の片道切符?)
  • 1960 : Le Lac desséché (乾いた湖, Kawaita mizuumi?)[6]
  • 1961 : Shamisen to ōtobai (三味線とオートバイ?)
  • 1961 : Mon visage embrasé au soleil couchant (夕陽に赤い俺の顔, Yūhi ni akai ore no kao?)[7]
  • 1961 : L'Itinéraire de mon amour (わが恋の旅路, Waga koi no tabiji?)[8]
  • 1961 : Shamisen to ōtobai (三味線とオートバイ?)
  • 1962 : Notre mariage (私たちの結婚, Watakushi-tachi no kekkon?)
  • 1962 : Yama no sanka: moyuru wakamono tachi (山の讃歌 燃ゆる若者たち?)
  • 1962 : Les Larmes sur la crinière du lion (涙を、獅子のたて髪に, Namida o shishi no tategami ni?)[9]
  • 1964 : Fleur pâle (乾いた花, Kawaita hana?)
  • 1964 : Assassinat (暗殺, Ansatsu?)
  • 1965 : Tristesse et beauté (美しさと哀しみと, Utsukushisa to kanashimi to?)[10]
  • 1965 : La Guerre des espions (異聞猿飛佐助, Ibun Sarutobi Sasuke?)
  • 1966 : Captive's Island (処刑の島, Shokei no shima?)
  • 1967 : Akane-gumo (あかね雲?)
  • 1969 : Double suicide à Amijima (心中天網島, Shinjū: Ten no amijima?)
  • 1970 : Les Aventures de Buraikan (無頼漢, Buraikan?)
  • 1971 : Silence (沈黙, Chinmoku?)[2]
  • 1972 : Sapporo Olympiades 1972 (札幌オリンピック, Sapporo Orinpikku?)[11] (documentaire)
  • 1973 : Kaseki no mori (化石の森?)
  • 1974 : Himiko (卑弥呼?)[12],[3]
  • 1975 : Sakura no mori no mankai no shita (桜の森の満開の下?)
  • 1977 : Orin la proscrite (はなれ瞽女おりん, Hanare goze Orin?)[13],[14]
  • 1979 : Yashagaike (夜叉ケ池?)
  • 1981 : Akuryōtō (悪霊島?)
  • 1984 : Les Enfants de Mac Arthur (瀬戸内少年野球団, Setouchi shōnen yakyūdan?)
  • 1985 : Tenshōtan (転生譚?)
  • 1986 : Chikamatsu Monzaemon: Yari no gonza (近松門左衛門 鑓の権三?)
  • 1989 : Maihime (舞姫?)
  • 1990 : Childhood Days (少年時代, Shōnen jidai?)
  • 1995 : Sharaku (写楽?)[4]
  • 1997 : Setouchi mūnraito serenāde (瀬戸内ムーンライト・セレナーデ?)
  • 1999 : Fukurō no shiro (梟の城?)
  • 2003 : Spy Sorge (スパイ・ゾルゲ, Supai Zorge?)

Récompenses

  • Berlinale :
    • 1986 : Ours d'argent de la meilleure contribution artistique pour Chikamatsu Monzaemon: Yari no gonza[15]

Notes et références

  1. « 映画監督 篠田 正浩さん », sur web.archive.org,‎ (consulté le 23 juillet 2019)
  2. a et b Silence (1971) - Festival de Cannes
  3. a et b Himiko (1974) - Festival de Cannes
  4. a et b Sharaku (1995) - Festival de Cannes
  5. (ja) « Filmographie », sur JMDB (consulté le 1er mars 2019)
  6. Le Lac desséché : titre français du film d'après le catalogue de Hideko Govaers, Reiko Inoue et La Cinémathèque française, Le Cinéma japonais de ses origines à nos jours (de janvier 1984 à avril 1985), Cinémathèque française, 1er trimestre 1984, 144 p. (lire en ligne), p. 141
  7. Mon visage embrasé au soleil couchant : titre français du film d'après le catalogue de Hideko Govaers, Reiko Inoue et La Cinémathèque française, Le Cinéma japonais de ses origines à nos jours (de janvier 1984 à avril 1985), Cinémathèque française, 1er trimestre 1984, 144 p. (lire en ligne), p. 141
  8. L'Itinéraire de mon amour : titre français du film lors de la rétrospective « Le Cinéma japonais » du 19 mars au 29 septembre 1997 au Centre George-Pompidou
  9. Les Larmes sur la crinière du lion : titre français du film d'après le catalogue de Hideko Govaers, Reiko Inoue et La Cinémathèque française, Le Cinéma japonais de ses origines à nos jours (de janvier 1984 à avril 1985), Cinémathèque française, 1er trimestre 1984, 144 p. (lire en ligne), p. 141
  10. Tristesse et beauté : titre français du film lors de la rétrospective « Kawabata et le cinéma » du 4 octobre au 25 octobre 2014 à la MCJP
  11. « Sapporo Olympiades 1972 », sur www.telerama.fr (consulté le 29 juillet 2018)
  12. Himiko : titre français du film d'après le catalogue de Hideko Govaers, Reiko Inoue et La Cinémathèque française, Le Cinéma japonais de ses origines à nos jours (de janvier 1984 à avril 1985), Cinémathèque française, 1er trimestre 1984, 144 p. (lire en ligne), p. 141
  13. Orin la proscrite : titre français du film d'après le catalogue de Hideko Govaers, Reiko Inoue et La Cinémathèque française, Le Cinéma japonais de ses origines à nos jours (de janvier 1984 à avril 1985), Cinémathèque française, 1er trimestre 1984, 144 p. (lire en ligne), p. 141
  14. Orin la proscrite (1977) - Cinémathèque française
  15. (en) « Prizes & Honours 1986 », sur berlinale.de (consulté le 1er mars 2019)

Liens externes