Les Profs

Les Profs
One shot
Logo de la série.
Logo de la série.

Scénario Erroc
Sti (co-scénariste à partir du tome 21)
Dessin Pica
Mauricet (tomes 14 à 16)
Simon Léturgie (à partir du tome 18)
Couleurs Pica
Jacqueline Guénard
Encrage Simon Léturgie (tome 17)

Thèmes Scolarité
Lieu de l’action Lycée

Pays Drapeau de la France France
Langue originale Français
Éditeur Bamboo Édition
Nb. d’albums 22
2 hors-séries

Adaptations Les Profs (2013)

Les Profs 2 (2015)

Site web www.bamboo.fr/lesprofs/

Les Profs est une série de bande dessinée humoristique scénarisée par Erroc (Gilles Corre) et Sti, dessinée par Pica (Pierre Tranchand), Mauricet et Simon Léturgie et colorisée par Jacqueline Guénard. Elle paraît aux éditions Bamboo Édition.

Deux adaptations cinématographiques ont été réalisées par Pierre-François Martin-Laval : Les Profs (2013) et Les Profs 2 (2015).

Analyse

Après plusieurs tentatives individuelles, Pica et Erroc s'associent et créent la série Les Profs, publiée d'abord dans Le Journal de Mickey puis en albums dès 2000. Les premières planches datent de 1997. Ils sont édités par Bamboo, qui crée par la suite sa collection « job » au vu du succès de la série.

Les albums sont constitués de planches indépendantes mettant en scène une équipe pédagogique au sein d'un lycée difficile, chaque enseignant étant plus ou moins caricatural.

Cette bande dessinée tourne en dérision les principaux défauts et les stéréotypes généralement attribués aux professeurs. Par exemple, avoir comme unique sujet de conversation : leur travail, mais aussi le fait qu'ils ne fréquentent que des professeurs, l'abondance des grèves… Les histoires, quoique satiriques, sont toujours respectueuses ; elles donnent des enseignants une image plutôt positive et sympathique, voire farfelue. L'histoire se déroule au lycée Philippe Rodrigue Octave Fanfaron, nom choisi grâce à un concours paru dans Le Journal de Mickey en 2007 et qui donne le nom « PROF ».

Albums

  1. Interro surprise (2000) Alph-Art jeunesse 9-12 ans au festival d'Angoulême 2001
  2. Loto et Colles (2001)
  3. Tohu-bahut (2001)
  4. Rentrée des artistes (2002)[1]
  5. Chute des cours (2003)
  6. Classe touriste (2004)
  7. Mise en examen (2005)
  8. Fenêtre sur cours (2005)
  9. Rythme scolaire (2006)
  10. Motivation 10/10 (2007)
  11. Tableau d'horreur (2008)
  12. Grèves Party (2009)
  13. Devoir surveillé (2010)
  14. Buzz scolaire (2011)
  15. Bulletin météo (2012)
  16. 1, 2, 3 rentrée (2013)
  17. Sortie scolaire (2015)
  18. Hors Sujet (2016)
  19. Note to be (2017)
  20. Lycée Boulard (2017)
  21. Rentrée des clashs (2018)
  22. Tour de contrôles (2019, planches prépubliées dans Le Parisien de juillet à août)
  23. Heure de cool (2020)

Personnages

Personnages principaux

  • Antoine Polochon : professeur d'histoire passionné par son métier et sa matière, et voue un culte obsessionnel à Napoléon Bonaparte. Il a du mal à se faire respecter par les élèves, mais il est tout de même apprécié par eux ; il est connu pour sa phrase-type : « Ce jour-là, Napoléon dit à ses généraux… », qu'il ne parvient jamais à terminer. Il est en couple avec Marie, la professeur d'allemand[2].
  • Maurice : professeur de philosophie expérimenté à l'aspect souvent négligé, il est la caricature du Français moyen. C'est un professeur sympathique, grand complice d’Éric dans ses farces. Il possède sa phrase-type : « Ce jour-là, Platon rencontra Aristote et lui dit… ».
  • Amina : jeune professeur de français séduisante aux tenues très provocantes, la plupart des élèves masculins sont amoureux d'elle. Elle semble aimer son travail et possède beaucoup d'expérience, autant avec les élèves qu'avec les difficultés du métier.
  • Éric : professeur d'EPS, il ne cesse de vanter ses qualités physiques et les bienfaits de sa discipline. Ses cours sont un cauchemar pour ceux qui ne sont pas sportifs (notamment Boudini). Il lui arrive d'improviser des sports assez curieux, tels un cross dans les égouts ou du saut à ski à l'intérieur du gymnase. Il suscite parfois la jalousie des autres professeurs, du fait qu'il ne corrige pas de copies.
  • Gladys : professeur d'anglais incarnant la caricature de la « peau de vache ». Elle passe son temps à humilier les élèves, qu'elle considère comme des incapables ; elle leur dit souvent : « Vous êtes tous des nuls ! ». Elle ne sait parler qu'en hurlant et sa maîtrise de la langue de Shakespeare laisse à désirer. Les élèves la détestent tellement qu'ils comptent les jours qui restent avant sa retraite (941 dans le tome 10).
  • Dolorès : professeur d'espagnol réputée pour faire des cours incompréhensibles et mauvais. C'est une petite femme timide et dépressive qui ne vit que pour son métier, n'aime pas les vacances et ne s'imagine pas que l'on puisse exercer une autre profession. Elle a beaucoup d'enfants, tous plus insupportables les uns que les autres.
  • Serge Tirocul : professeur très fainéant au point que la matière qu'il enseigne reste un mystère. Il cherche perpétuellement des prétextes improbables pour ne pas assurer ses cours et passe son temps à lire le catalogue de la Camif dans la salle des profs. Ses élèves disent toujours de lui qu'il est « trop fort » et lui vouent un « total respect » (apparaît à partir du tome 4).
  • Paul : professeur de géographie et syndicaliste pur et dur. Ses collègues ne supportent pas ses réunions syndicales interminables, et les évitent le plus souvent possible.
  • Le proviseur : il joue de son autorité, tout en abusant de son statut pour se dégager des problèmes. À la fin de l'album 14, il quitte le lycée pour acheter une auberge en Ardèche quand sa femme gagne au loto. Mais il a parfois le mal du pays et refait quelques apparitions au lycée quand ce dernier lui manque trop.
  • Thierry Boulard : cancre et figure emblématique du lycée très apprécié des élèves. Ses notes ne dépassent pas 3/20, et il est régulièrement envoyé chez le CPE, que ce soit pour ses retards ou pour ses tendances à taguer les murs du lycée. Malgré sa condition de cancre, il n'en est pas moins intelligent, ayant une repartie à toute épreuve, et se sortant sans problèmes de la plupart des situations inconfortables.

Personnages secondaires

  • Le CPE : surnommé Mickey par les élèves à cause de ses grandes oreilles, il est également affublé d'un grand nez pointu. Il n'est apprécié ni des profs, ni des élèves (apparaît à partir du tome 3).
  • La proviseure : remplaçante de l'ancien proviseur. Femme d'affaires stressante, pendue à son portable, elle s'est mise en tête de changer le lycée qu'elle considère comme une entreprise à redresser (apparaît à partie du tome 14).
  • Louis Guillemet : professeur de français aux pensées très conservatrices, il considère les jeunes comme étant une génération perdue, violente, et affirme que la police devrait protéger les professeurs. Il est réputé pour être soporifique et sadique. Il veut que tout le monde le respecte (à noter qu'il est appelé M. Le Goff dans le tome 1).
  • Albert : professeur de physique-chimie sarcastique et ironique, réputé pour les explosions fréquentes qu'occasionnent ses expériences scientifiques, ce qui lui vaut le surnom de « Mister Boum ».
  • Marie : jeune professeure d'allemand. Après plusieurs situations infructueuses, elle se met en couple avec Antoine (apparaît à partir du tome 4).
  • Roger : concierge, il est craint par tous les élèves à cause de son chien Bruno. Il déteste spécialement Boulard, car il doit en permanence effacer ses tags. Il est solitaire et personne ne l'aime. Sans oublier dans un chapitre des 2 albums, il prend la place des profs pour forcer les cancres a obéir en les terrorisant.
  • Le prof de géo : c'est un explorateur acharné, passionné par le mystérieux pays du San Gazpacho et de ses indiens Chorizos.
  • La prof de math : blonde et sexy, plusieurs gags tournent autour de ses vacances.
  • René Langlois : professeur dépressif et incroyablement malchanceux, persuadé qu'il exerce ce métier à cause d'une malédiction.
  • Gérard : surveillant particulièrement mou et niais. Les élèves profitent beaucoup de son esprit de copinage et de sa nonchalance. Ses phrases fétiches sont « Ah, ouais ! », et « D'accord » (apparaît à partir du tome 9).
  • Nitchinsky : cancre et ami de Boulard.
  • Boudini : élève en surpoids détestant les cours d'EPS. Éric lui lance souvent : « Tu es toujours aussi rouillé Boudini ! ».
  • Julien : jeune professeur de mathématiques. Il fait sa première apparition dans le tome 12, où il a peur des autres profs.
  • Steven : professeur d'EPS arrivé au début du tome 16. Il est moqueur et arrogant envers Eric, et ce dernier est jaloux de lui et le déteste.
  • Talbin : professeur d'économie, symbole du capitalisme, il joue en bourse, ce qui lui permet d'arriver en classe tantôt en Lotus Esprit, tantôt à vélo. Il est réputé pour ses tics de langage en classe (euh, donc…).
  • La « Prof Doc » : nouvelle documentaliste, beaucoup plus sociable et aimable que l'ancienne.
  • Les dames qui mangent des gâteaux : elles passent leur temps à discuter de leur métier ou critiquer leurs collègues et autres représentants du système éducatif tout en mangeant des gâteaux dans la salle des profs.
  • Nénesse : patron du café situé en face du lycée et qui sert de repaire aux professeurs (qu'il appelle « les pédagos »).
  • Le ministre de l'Éducation nationale : on ne voit jamais son visage[3]. Vénéré par le proviseur qui rêve et craint en même temps de le rencontrer, il fait des visites surprises au mauvais moment, et exaspère ses collaborateurs par ses propositions de réforme farfelues.

Détails extérieurs de la BD

  • Dans plusieurs planches, on peut voir de la publicité « Shopping Prof », qui vendent des gadgets, outils, faux papiers d'arrêt de travail, et aussi des personnes pour animer les cours (ou pour les éviter). Cependant, il y a quelques « effets secondaires » après l'utilisation des objets, puis la planche se termine par la phrase ironique : « Merci Shopping Prof ! »[4].
  • Sur le tableau de conférence de la salle des professeurs, il y est généralement écrit : « Grève le 12 ».
  • Dans plusieurs planches (à partir du tome 14), il y a des pages « Vive les élèves », montrant des stéréotypes d'élèves (la pleurnicheuse, le lunaire, le parano, la râleuse...)[4].
  • Dans le tome 23 (heure de cool), à la fin de l'album, on peut voir des gags sur la vie des profs et des élèves pendant le premier confinement suite à la pandémie du Covid-19.

Série dérivée et autres albums

Boulard

  1. En mode cool (2013)
  2. En mode love (2014)
  3. En mode écolo (2014)
  4. En mode surdoué (2015)
  5. En mode geek (2017)
  6. En mode star (2018)
  7. En mode vacances (2020)

Hors-séries

  1. Les Profs : Les inédits (2006)
  2. Les Profs refont l'histoire (2008)

Roman Jeunesse

  • Virus au bahut (2010)

Best of

  • Les Profs (Spécial 10 ans Bamboo) (2008)

Anniversaires

  • Les Profs (L'album des 20 ans), 2020

Best-Or

  1. Gladys, prof d'anglais (2011)
  2. Boulard, super cancre (2011)
  3. Les Profs en vacances (2012)
  4. Amina, prof de français (2013)
  5. Antoine Polochon, prof d'histoire (2013)
  6. La salle des profs (2014)

Publication

Éditeurs

Adaptation au cinéma

Pierre-François Martin-Laval a réalisé deux films de cette œuvre, qui ont connu un succès :

Notes et références

  1. Jean-Pierre Fuéri, « Classe tous risques », BoDoï, no 55,‎ , p. 10.
  2. « Antoine Polochon », sur zoolemag.com
  3. Comme pour certains personnages emblématiques de bande-dessinée comme le père du petit Spirou, ou Monsieur Dupuis dans Gaston Lagaffe.
  4. a et b Laurent Lafourcade, « Tu t’es vu au bahut ? Les profs 22 - Tour de contrôles », sur bd-best.com,

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes