Jesús Franco

Jesús Franco Manera
Description de cette image, également commentée ci-après
Jess Franco au festival Fantastic'Arts 2008
Surnom Jess Franco
Naissance
Madrid, Espagne
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagnole
Décès (à 82 ans)
Malaga, Espagne
Profession réalisateur

Jesús Franco Manera dit Jess Franco est un cinéaste espagnol né le à Madrid et mort le [1] à l'âge de 82 ans.

Spécialisé dans les films mêlant horreur et érotisme, il a travaillé sous de nombreux pseudonymes dont Clifford Brown, Adolf M. Frank, J.P. Johnson, David Khune et Jess Frank.

Biographie

Jess Franco reçoit une formation classique au Conservatoire royal supérieur de musique de Madrid, où il apprend le piano. Il entame sa carrière cinématographique en tant que compositeur en 1954. Il se lance dans la réalisation avec des courts métrages de commande (films d'entreprise comme El árbol de España en 1957, courts à visée culturelle). Son premier long métrage, Tenemos 18 años, est achevé en 1959, premier d'une longue série de 185 films.

Franco tourne des productions à petit budget, son acharnement au travail le pousse à sortir parfois plusieurs films à la fois malgré des problèmes de distribution quasi-systématiques (certains de ses films sont directement sortis en vidéo), utilisant pour ce faire un entourage en accord avec ses visions, capable de tourner plusieurs films en même temps, parfois sans même être au courant (le réalisateur faisait parfois tourner des scènes pour un prochain film à ses acteurs, sans les avoir prévenus). Le réalisateur a travaillé pour ses compagnies de production variées du continent européen, notamment la firme française Eurociné, spécialisé dans le très petit budget. Franco propose un cinéma artisanal, parfois bâclé mais qui a toujours privilégié le fond sur la forme en laissant volontairement de côté les artifices de production au bénéfice d'une urgence créatrice.[réf. nécessaire]

Sa rencontre avec la jeune Lina Romay dans les années 1970 (rencontrée après le décès de sa muse Soledad Miranda) bouleverse non seulement sa vie privée mais aussi artistique, Romay jouant dans la quasi-totalité de ses films ultérieurs. Franco fait de son égérie un personnage sulfureux aux rôles souvent tendancieux, parfois pervers. Dans les années 1990, Franco a également fait tourner plusieurs actrices américaines dans certains de ses films parmi lesquelles Michelle Bauer et Linnea Quigley, deux scream queens populaires aux États-Unis dans les années 1980.

Tout au long de sa carrière, Franco a occupé tous les postes : réalisateur, scénariste, producteur, monteur, acteur, compositeur, ingénieur du son et directeur de la photographie.

Il a également travaillé comme assistant réalisateur pour Orson Welles sur le tournage de Falstaff, et a effectué un montage de son Don Quichotte inachevé.

Anecdotes

Filmographie

Années 1950

  • 1957 : EL ARBOL DE ESPANA aka THE TREE OF SPAIN
  • 1959 : Tenemos 18 años
  • 1959 : Las playas vacías
  • 1959 : Oro español

Années 1960

Années 1970

Années 1980

  • 1980 : Sinfonía erótica
  • 1980 : Deux espionnes avec un petit slip à fleurs (Ópalo de fuego : Mercaderes del sexo)
  • 1980 : Eugenie - Historia de una perversión
  • 1980 : Une fille pour les cannibales / Mondo cannibale (sous le nom de Jess Franco)
  • 1980 : Chasseur de l'enfer / Chasseurs d'hommes / Sexo caníbal (sous le nom de Clifford Brown)
  • 1981 : El Sexo está loco (sous le nom de Jesse Franco)
  • 1981 : La Lune de sang / Die Säge des Todes
  • 1981 : Les Filles de Copacabana / Las chicas de Copacabana
  • 1981 : La Proie du désir / Cecilia / Aberraciones sexuales de una mujer casada (sous le nom de Clifford Brown)
  • 1981 : Linda / Die nackten Superhexen vom Rio Amore
  • 1981 : La chica de las bragas transparentes
  • 1981 : Sadomania / Sadomania - Hölle der Lust / Hellhole Women (sous le nom de Robert Griffin)
  • 1982 : L'Abîme des morts vivants / Le Trésor des morts vivants (sous le nom de A.M. Frank)
  • 1982 : La Chute de la maison Usher (Revenge in the House of Usher)
  • 1982 : Emmanuelle Forever / Las orgías inconfesables de Emmanuelle (sous le nom de Clifford Brown)
  • 1982 : El huésped de la niebla (non crédité)
  • 1983 : Voces de muerte
  • 1983 : Sangre en mis zapatos (sous le nom de Clifford Brown)
  • 1983 : En busca del dragón dorado (sous le nom de James P. Johnson)
  • 1983 : Los blues de la calle Pop / Aventuras de Felipe Malboro, volumen 8 (sous le nom de David Khune)
  • 1983 : Botas negras, látigo de cuero
  • 1983 : La noche de los sexos abiertos
  • 1983 : La tumba de los muertos vivientes (sous le nom de A.M. Frank)
  • 1983 : Les Diamants du Kilimanjaro / El tesoro de la diosa blanca / Mondo cannibale IV (sous le nom de Cole Polly)
  • 1983 : Confesiones íntimas de una exhibicionista (non crédité)
  • 1983 : La casa de las mujeres perdidas / Perversión en la isla perdida
  • 1983 : Gemidos de placer
  • 1983 : El hotel de los ligues
  • 1983 : Macumba sexual
  • 1984 : Bahía blanca
  • 1984 : El asesino llevaba medias negras
  • 1984 : Camino solitario
  • 1984 : Historia sexual de O
  • 1984 : Mil sexos tiene la noche
  • 1984 : ¿Cuánto cobra un espía?
  • 1984 : El siniestro doctor Orloff / Experimentos macabros
  • 1984 : Lilian (La virgen pervertida) (sous le nom de Clifford Brawn)
  • 1984 : Una rajita para dos (sous le nom de Rosa María Almirall)
  • 1985 : Viaje a Bangkok, ataúd incluido
  • 1985 : Una de chinos
  • 1985 : La dombra del judoka contra el doctor Wong (sous le nom de Clifford Brown)
  • 1985 : El hombre que mató a Mengele
  • 1985 : La esclava blanca
  • 1985 : Bangkok, cita con la muerte (sous le nom de Clifford Brown)
  • 1985 : Juego sucio en Casablanca (sous le nom de Jess Franco)
  • 1985 : Un pito para tres (non crédité)
  • 1985 : La mansión de los muertos vivientes (sous le nom de D. Khunne)
  • 1985 : El chupete de Lulú (sous le nom de Lulú Laverne)
  • 1986 : Las ùltimas de Filipinas
  • 1986 : Las tribulaciones de un Buda Bizco (sous le nom de Jess Franco)
  • 1986 : Sida, la peste del siglo XX (sous le nom de Clifford Brown)
  • 1986 : Para las nenas, leche calentita (non crédité)
  • 1986 : La chica de los labios rojos
  • 1986 : Bragueta historia
  • 1986 : Orgasmo perverso
  • 1986 : El ojete de Lulú (sous le nom de Candy Coster)
  • 1986 : El Mirón y la exhibicionista (sous le nom de Lulu Laverne)
  • 1986 : Entre pitos anda el juego (non crédité)
  • 1986 : Sola ante el terror / Alone Against Terror (sous le nom de Clifford Brown)
  • 1986 : Las chuponas (non crédité)
  • 1986 : Les Amazones du temple d'or (non crédité)
  • 1987 : Esclavas del crimen (sous le nom de James Lee Johnson)
  • 1987 : El lago de las vírgenes
  • 1987 : Las chicas del tanga (sous le nom de Rosa María Almirall)
  • 1987 : Phollastía (sous le nom de Betty Carter)
  • 1987 : Falo crest (sous le nom de Lennie Hayden)
  • 1988 : Les Prédateurs de la nuit
  • 1988 : Dark Mission : Les Fleurs du mal (sous le nom de Jess Franco)
  • 1989 : La Chute des aigles (sous le nom de Jess Franco)
  • 1989 : La Bahía esmeralda

Années 1990

  • 1991 : À la poursuite de Barbara
  • 1992 : El abuelo, la condesa y escarlata la traviesa
  • 1994 : Ciudad baja
  • 1996 : Killer Barbys / Vampire Killer Barbys
  • 1997 : Tender Flesh (sous le nom de Jess Franco)
  • 1998 : Mari-Cookie and the Killer Tarantula in 8 Legs to Love You (sous le nom de Jess Franco)
  • 1998 : Lust for Frankenstein
  • 1999 : Vampire Blues (sous le nom de Jess Franco)
  • 1999 : Red Silk (sous le nom de Clifford Brown Jr.)
  • 1999 : Dr. Wong's Virtual Hell
  • 1999 : Broken Dolls (sous le nom de Jess Franco)

Années 2000

  • 2000 : Helter Skelter (sous le nom de Clifford Brown Jr.)
  • 2000 : Obietivo a ciégas (sous le nom de Jess Franco)
  • 2001 : Vampire Junction (sous le nom de Jess Franco)
  • 2002 : Incubus
  • 2002 : Killer Barbys vs. Dracula (sous le nom de Jess Franco)
  • 2005 : Flores de perversión (vidéo)
  • 2005 : Flores de la pasión (vidéo)
  • 2005 : Snakewoman (sous le nom de Jess Franco)
  • 2008 : La cripta de las mujeres malditas (sous le nom de Jess Franco)

Années 2010

  • 2010 : Paula-Paula (sous le nom de Jess Franco)
  • 2012 : Al Pereira versus the Alligator Women

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Lucas Balbo, Peter Blumenstock, Christian Kessler, Additional Material by Tim Lucas, Obsession - The Films of Jess Franco (Foreword by Howard Vernon), Published by Graf Haufen and Frank Trebbin, 1993. 256 p.
  • Alain Petit, Manacoa Files, 1994-1999
  • Alain Petit. Jess Franco ou les prospérités du bis. Artus films, 2015. (ISBN 978-2-9548435-3-7)
  • Jess Franco, Memorias del tío Jess, 2004 (autobiographie, en espagnol)
  • Stéphane du Mesnildot, Jess Franco : Énergies du fantasme, éd. Rouge Profond, 2004.

Liens externes