Henri Ding

Henri Ding
Fontaine trois ordres - Grenoble.JPG
La Fontaine des trois ordres (1897),
Grenoble, place Notre-Dame.
Naissance
Décès
(à 54 ans)
Grenoble
Nationalité
Activité
Distinction

Henri Marius Ding, né le à Grenoble où il est mort le , est un sculpteur français.

Biographie

Henri Ding est professeur à l'école des beaux-arts de Grenoble. Son œuvre la plus connue est la Fontaine des trois ordres sur la place Notre-Dame à Grenoble. Elle rend hommage aux Dauphinois qui ont porté les prémices de la Révolution française. Réalisée pour célébrer le centenaire des évènements de 1788, elle n'est cependant inaugurée qu'en . Henri Ding venait d'être nommé directeur de son école d'art quand il meurt subitement un an après l'inauguration de la fontaine. Il repose à Grenoble au cimetière Saint-Roch.

Il a été décoré de la Légion d'honneur[1].

Œuvres dans les collections publiques

  • Grenoble :
    • Monument à Xavier Jouvin, 1889[2].
    • cimetière Saint-Roch : une dizaine de monuments funéraires[3].
    • musée de Grenoble :
      • La Dernière prière, plâtre ;
      • Le Père de l'artiste, 1870, plâtre ;
      • Diodore Rahoult, 1875, plâtre ;
      • Ecce Homo, 1878, plâtre ;
      • Esquisse du monument aux défenseurs de la Patrie ;
      • Monument aux défenseurs de la Patrie, 1880, plâtre ;
      • Gratianopolis, 1884, marbre ;
      • Jean Achard, 1888, marbre ;
      • La Vénus de la Pogne, 1888, bronze ;
      • Victoire dauphinoise, 1888, plâtre ;
      • Muse de Berlioz ou Stella Montis, 1890, marbre.
  • Le Périer, église paroissiale : plusieurs sculptures[4].
  • Vizille : La Liberté, dite aussi Marianne, 1888, statue monumentale.


Iconographie

  • Jules Bernard, Portrait de Henri Ding, 1880, huile sur toile, Grenoble, musée de Grenoble (inv. MG IS 73-1)[5].
  • Jules Bernard, Portrait du sculpteur grenoblois Henri Ding, 1890, huile sur toile, Grenoble, musée de Grenoble (inv. MG 2187)[6].
  • Jules Bernard, Portrait du statuaire Henri Ding, 1899, huile sur toile, Grenoble, musée de Grenoble (inv. MG 1173)[7].

Notes et références

  1. Base Léonore.
  2. notice du monument sur le site e-monumen.net.
  3. [PDF] ville-grenoble.fr.
  4. les-ecrins-parc-national.fr.
  5. « Portrait de Henri Ding », notice no 09940005636, base Joconde, ministère français de la Culture.
  6. « Portrait du sculpteur grenoblois Henri Ding », notice no 09940005635, base Joconde, ministère français de la Culture.
  7. « Portrait du statuaire Henri Ding », notice no 09940005639, base Joconde, ministère français de la Culture.

Annexes

Liens externes