Friedrich-Albert Lange

Friedrich-Albert Lange
Friedrich-Albert Lange
Friedrich Albert Lange.jpg
Friedrich Albert Lange.
Biographie
Naissance

Wald (Solingen) ()
Décès
(à 47 ans)
Marbourg
Nom dans la langue maternelle
Friedrich Albert Lange
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Friedrich-Albert Lange (1828 à Wald  près de Solingen - 1875 à Marbourg) historien et philosophe allemand, fils du théologien Johann Peter Lange.

Il professa à Cologne, puis à l'université de Bonn, enfin (1858) au gymnase de Duisbourg. En 1861, il se consacra à la politique et se rangea du côté d'August Bebel (fondateur du Parti socialiste démocrate).

Impliqué dans de continuels procès de presse, il se réfugia à Winterthur (près de Zurich) en 1866, retourna en Prusse en 1873 occuper la chaire de philosophie à l'université de Marburg.

On a suggéré que c'est Lange qui, par son Histoire du matérialisme, aura fait connaître à Nietzsche l'idée de l'éternel retour telle que la concevait l'astronome français Auguste Blanqui[1].

Œuvres

  • La Question des travailleurs (titre allemand : Die Arbeiterfrage in ihrer Bedeutung für Gegenwart und Zukunft) (1865)
  • Histoire du matérialisme et critique de son importance à notre époque.
    • (de) Geschichte des Materialismus und Kritik seiner Bedeutung in der Gegenwart, édition originale en allemand, 1866.
    • (fr) traduction française par B. Pommerol, chez Reinwald et Cie, en deux tomes : T1, Histoire du matérialisme jusqu’à Kant, 1877 ; T2, Histoire du matérialisme depuis Kant, 1879 ; texte disponible sur wikisource. ; rééd. éditions coda, 2004, (ISBN 2-84967-008-1).
  • Études de logique (1877), posthume.

Notes et références

  1. s:Note sur Nietzsche et Lange : « le retour éternel ».

Liens externes