Fort Robinson

Fort Robinson
Image illustrative de l’article Fort Robinson

Lieu Nebraska
Utilisation 1874-1948
Coordonnées 42° 40′ 02″ nord, 103° 27′ 56″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Nebraska
(Voir situation sur carte : Nebraska)
Fort Robinson
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
(Voir situation sur carte : États-Unis)
Fort Robinson

Fort Robinson, appelé initialement Camp Robinson, est un poste militaire de la United States Army établi le à proximité de la ville actuelle de Crawford  dans le Nebraska. Nommé en l'honneur du lieutenant Levi H. Robinson, tué le par des Amérindiens, le fort est abandonné en 1948.

C'est à Fort Robinson que le chef sioux lakota Crazy Horse se rend en 1877, avec trois cents familles sioux épuisées par l'hiver 1876-1877 et par la traque incessante des soldats, pour finalement être emprisonné et tué[1].

C'est également dans cet endroit que, deux ans plus tard, en hiver 1878-1879, l'armée commit ce qui fut appelé le massacre de Fort Robinson . Plusieurs dizaines de Cheyennes du Nord qui avaient refusé de rester confinés dans leurs réserves du Kansas pour tenter de rejoindre leurs territoires traditionnels du Wyoming et du Montana sous la conduite du chef Dull Knife y furent tués, après y avoir été emprisonnés, et avoir tenté de s'en évader. Ce massacre souleva une vague d'indignation dans le pays[2].

Des descendants Cheyennes y commémorent leurs ancêtres chaque année le 9 janvier[3].

Notes et références

  1. Medarus, « Crazy Horse (1842-1877)Chef Sioux des Hunkpatilas », sur medarus.org (consulté le 24 novembre 2018)
  2. Medarus, « Guerres Indiennes en Amérique du Nord,Guerres et déportations à l'Ouest du Mississippi de 1875 à 1877 », sur medarus.org (consulté le 24 novembre 2018)
  3. (en) Irene North, « Northern Cheyenne return to Fort Robinson annually to commemorate the massacre of its people », The Scottsbluff Star-Herald,‎ (lire en ligne)

Annexes

Bibliographie

  • (en) Thomas R. Buecker, Fort Robinson and the American West, 1874-1899, Norman, University of Oklahoma Press, , 265 p. (ISBN 978-0-8061-3534-2, OCLC 51086983, lire en ligne).
  • (en) Thomas R. Buecker, Fort Robinson and the American century, 1900-1948, Norman, University of Oklahoma Press, , 46 p. (ISBN 978-0-8061-3646-2, OCLC 54767601, lire en ligne).
  • (en) Robert Walter Frazer, Forts of the West : military forts and presidios, and posts commonly called forts, west of the Mississippi River to 1898, Norman, University of Oklahoma Press, (1re éd. 1965), 246 p. (ISBN 978-0-8061-1250-3, OCLC 898938526, lire en ligne), p. 90.
  • (en) Frank N. Schubert, Outpost of the Sioux Wars : a history of Fort Robinson, Lincoln, University of Nebraska Press, , 250 p. (ISBN 978-0-8032-9226-0, OCLC 832603180, lire en ligne).

Liens externes