Ciseau

Ciseau en pierre polie - âge du bronze MHNT
Outils de tailleur de pierre: Maillet, ciseaux et gradines

Le terme ciseau désigne une famille d'outils servant à couper nettement divers matériaux.

Description

On désigne par « ciseau »[1] (au singulier) un ferrement plat qui tranche par un des bouts et qui sert à travailler le bois, le fer, la pierre, etc. Ciseau de sculpteur, ciseau à brique, ciseau de menuisier, ciseau d'orfèvre. Le ciseau est généralement en acier et comporte une seule arête tranchante montée sur un court manche.

On désigne par « ciseaux » (au pluriel) ou « paire de ciseaux », l'outil comportant deux lames articulées qui glissent l'une sur l'autre pour trancher les matériaux minces.

Certains ciseaux doivent être percutés par des outils de frappe comme la massette ou le maillet.

Les ciseaux diffèrent par leur taille et leur poids : les plus gros outils servent à dégrossir le travail et les plus petits pour les finitions et les détails.

Il faut distinguer les ciseaux à bois à un seul biseau et les ciseaux à pierre dont le tranchant est constitué de deux biseaux.

On distingue :

  • Ciseau à bois et gouge, bisaiguë et bédane : ciseau des menuisiers et ébénistes ;
  • Ciseau à brique ou ciseau de tailleur de pierre : outil de fer acéré, aplati et tranchant par le bout. Il sert à faire la plumée du lit et les ciselures des parements d'une pierre[2] et les gradines ;
  • Ciseau de briqueteur : proche du précédent, la partie tranchante est plus fine et plus large afin de couper les briques ;
  • Ciseau de sculpteur : ciseau des sculpteurs ;
  • Ciseau à dégarnir : ciseau des garnisseurs, moins coupants et qui peuvent être coudés ou droits ;
  • Goulindion : ciseau des pêcheurs de Méditerranée, improprement appelé ciseaux à oursins, avec une grosse ouverture ajourée et une ouverture importante adaptée à ces organismes marins portant des piquants ;
  • La serrurerie distinguait plusieurs ciseaux : ciseau à chaud (gros ciseau à deux biseaux qui sert à couper le fer chaud), ciseau à froid (ciseau qui ne diffère du précédent que parce qu'il est moins long et qu'il ne sert jamais sur le fer chaud), ciseau à ferrer (ciseau à deux biseaux, mais dont le taillant est très-mince ; il n'est propre qu'à couper du bois[2]).

Notes et références

  1. Dictionnaire de l'Académie française, Bassange et Masson, 1813.
  2. a et b Joseph Madeleine Rose Morisot, Tableaux détaillés des prix de tous les ouvrages du bâtiment, Carilian, , sur books.google.es (lire en ligne).
    Voir aussi J. M. R. Morisot, Vocabulaire des arts et métiers, faisant suite aux Tableaux détaillés des prix..., (lire en ligne).

Voir aussi

Articles connexes