Cinven

Cinven
logo de Cinven
Crédit image :
Raspoutine HFR
licence CC BY-SA 4.0 🛈

Création 1977
Forme juridique Société en nom collectif à responsabilité limitée
Siège social Londres
Drapeau de la Grande-Bretagne Royaume-Uni
Direction Stuart McAlpine[1]
Produits Capital-investissement
Site web www.cinven.com

Cinven est une entreprise britannique de capital-investissement (ou Private Equity) fondée en 1977, dont les bureaux se situent à Londres, Guernesey, Paris, Francfort et Milan.

Depuis sa création, Cinven a levé cinq fonds souscrits par plus de 100 investisseurs institutionnels distincts ; les deux derniers en date ont été levés en 2013 (fonds V doté de 5,3 milliards d'euros) et 2006 (fonds IV doté de 6,3 milliards d'euros). En 2014, Cinven avait réalisé un investissement cumulé de 84 milliards d'euros de valeur d'entreprise depuis 1988.

Cinven réalise des investissements supérieurs à 100 millions d'euros dans des entreprises européennes dont la valeur excède les 300 millions d'euros, en prenant une participation majoritaire la plupart du temps, dans les secteurs suivant : Services aux entreprises, Biens de consommation, Service financiers, Santé, Industrie et Technologie.

Histoire

Parmi les principales acquisitions les plus récentes de la société figurent Amadeus pour 4,4 milliards d'euros en 2005 ou Eutelsat pour 4 milliards d'euros en 2004, et aussi Avio en 2006. Dans le passé, Cinven avait également des parts dans Dunlop Sport revendu en 2004.

Cinven entre au capital de Camaïeu en 2007, puis monte en 2011 à 95 %. Durant cette période, plutôt que d'investir dans l'enseigne en difficulté, le fonds cherche essentiellement des dividendes : 267 millions d'euros en 2007, 48 millions en 2008…[2],[3].

En , Cinven lance une OPA amicale sur le groupe Spérian Protection au prix de 70 € par action[réf. nécessaire].

En , Cinven acquiert l'entreprise française de diagnostic médical Labco pour 1,2 milliard d'euros[4]. En , Cinven achète l'entreprise allemande d'analyse de laboratoire Synlab, appartenant à BC Partners, pour un montant de 1,7 à 1,8 milliard d'euros. Cette acquisition du deuxième plus grand laboratoire d'analyse médicale d'Europe vise à le marier avec Labco pour former le groupe Synlab[5].

En , la firme achète Kurt Geiger pour 245 millions de livres de Sycamore Partners[6].

En , Bain Capital et Cinven acquierent l'entreprise allemande Stada Arzneimittel[7],[8].

En , Cinven opère l'acquisition du groupe d'enseignement supérieur privé INSEEC U. auprès du fonds Apax Partners qui le possédait depuis 2013[9].

Références

  1. Thomas Loeillet, « Cinven VII atteint son hard cap de 10 Md€ », Les Echos, (consulté le )
  2. Kira Mitrafanoff, « L'agonie du prêt-à-porter français », Challenges, no 667,‎ , p. 82-83 (ISSN 0751-4417)
  3. « Précarité : Camaïeu de grises mines », sur liberation.fr,
  4. Buyout group Cinven to buy France's Labco for $1.3 billion: source, Freya Berry, Reuters, 27 mai 2015
  5. Exclusive: Cinven buys lab chain Synlab for $1.9-2.0 billion, Arno Schuetze, Reuters, 25 juin 2015
  6. (en) Kedar Grandhi, « Footwear retailer Kurt Geiger acquired by Cinven from Sycamore Partners », International Business Times UK,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. (en-US) Chad Bray, « Stada to Support Takeover Bid by Bain Capital and Cinven », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  8. (en) « Stada Accepts $5.63 Billion Takeover Bid from Bain and Cinven », Fortune,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. Mehdi Cornilliet, « Le fonds Cinven rachète INSEEC U. à Apax Partners », sur Business Cool, (consulté le )