Cindy Campbell

Cindy Campbell
Biographie
Nationalités
Activité
Fratrie

Cindy Campbell est une musicienne américaine considérée comme la mère oubliée du hip-hop[1] grâce à la « Back to School Party[2] » qu'elle organise dans le Bronx le .

Biographie

La soirée qu'elle organise dans le Bronx à New-York le est considérée comme fondatrice du hip-hop. Son frère Clive, alias DJ Kool Herc, est aux platines. Il y invente le breakbeat (considéré comme fondement du hip-hop)[3]. Afin de diffuser la musique dans la rue, Cindy Campbell utilise un sound sytem, sono mobile inventée en Jamaïque d'où elle est originaire. Cindy reste dans l'ombre de son frère et gère sa carrière.

À l'origine de la soirée, Cindy Campbell souhaitait obtenir de l'argent de poche pour s'acheter des vêtements[4].

Cindy Campbell s'investit ensuite comme activiste au sein de Hip Hop Preserve Inc[5], une organisation à but non lucratif qu'elle a créée et qui s'efforce de préserver les origines de la culture hip-hop. Lors d'un projet de rénovation urbaine de l'immeuble où a lieu la soirée considérée comme fondatrice du hip-hop, Cindy Campbell mobilise des acteurs de la culture hip-hop pour contrer ce projet de démolition[6].

Références

  1. (en-US) Sha Be Allah, « The Source |Today in Hip Hop History: Kool Herc's Party At 1520 Sedgwick Avenue 45 Years Ago Marks The Foundation Of The Culture Known As Hip Hop », (consulté le )
  2. (en-GB) Angus Batey, « DJ Kool Herc DJs his first block party (his sister's birthday) at 1520 Sedgwick Avenue, Bronx, New York », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  3. « Google fête le DJ qui a inventé le hip-hop avec un doodle interactif », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  4. « L'histoire oubliée de "la mère du hip-hop", Cindy Campbell », sur France Culture, (consulté le )
  5. « Cindy Campbell is Fresh, Bold, and So Def », sur hiphopeducation.com (consulté le )
  6. Daniel Beekman, « Birthplace of hip-hop in Bronx gets new landlord after battle to keep building affordable », sur nydailynews.com (consulté le )