Caprinae

Les Caprinae ou Caprins forment une sous-famille des bovidés, définie par John Edward Gray en 1821. Elle comprend notamment les chèvres, les moutons et les chamois.

Phylogénie

Hybride de chèvre et de mouton.

Les Caprinae forment un clade des Aegodontia (bovidés à dents de chèvres). D'autres auteurs parlent de Caprini formant un clade des Antilopinae lato sensu.

Bovidae 
 Boodontia 

 Bovinae (Boselaphini, Tragelaphini et Bovini)


 Aegodontia 
   

 Aepycerotinae (impalas et néotragues)


   
   

 Cephalophinae (céphalophes et redoncins)


   
   

 Antilopinae (antilopes vraies)



   
 Hippotragini 

 (hippotragues)


 Alcelaphini 

 (gnousbubales…)



  

 Caprinae (caprins…)







Les caprinés résultent d'une rapide adaptation, il y a 11 Ma, à la vie montagnarde par réduction de leur métacarpes à la suite de leur isolement dans les montagnes du mégarchipel entre les mers Méditerranée et Paratéthys[1].

Leur rapide radiation explique la difficulté de définir un arbre phylogénétique précis des caprinés. On distingue clairement une lignée d'ovibovins rassemblant les genres Ovibos, Nemorhaedus et Capricornis, une autre d'ovins (genres Ovis et Nilgiritragus) dont les Budorcas[2] ou les Myotragus[3] pourraient être un précurseur et enfin la lignée des chèvres (Pseudois, Hemitragus et Capra). En revanche, on n'arrive pas encore à placer de façon stable les genres Rupicapra, Ammotragus, Oreamnos ou Arabitragus.

Caprinae 

 Pantholopini (Pantholops…)


  

 OvibosCapricornisNemorhaedus


  
  

 (…)


  
Ovina

 NilgiritragusOvis


 Caprina 

 PseudoisHemitragusCapra






N.B. les positions phylogénétiques d'Ammotragus, Arabitragus, Oreamnos ou Rupicapra restent incertaines.

Systématique

On distingue plusieurs genres et espèces :


Voir aussi

Articles connexes

Références taxinomiques

Liens externes

  • La Chèvre : la revue des éleveurs de chèvres

Notes et références