Calle 54

Calle 54
Réalisation Fernando Trueba
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre Documentaire
Durée 105 minutes
Sortie 2000


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Calle 54 est un film documentaire musical espagnol réalisé par Fernando Trueba, sorti en 2000, sur le latin jazz.

Description

Le projet de Trueba était de réunir les représentants du latin jazz les plus notables. Le film fut tourné aux studios de Sony dans la 54e rue à New York (d'où le nom du film qui n'est autre que 54e rue en espagnol)[1]. Se succèdent successivement les groupes de Paquito d'Rivera, Eliane Elias, Chano Dominguez, Jerry González and the fort apache band, Michel Camilo, Gato Barbieri, Tito Puente, Chucho Valdès seul, le big band de Chico O'Farrill, Bebo Valdès et Cachao, Orlando 'Puntilla' Rios et son groupe Nueva Generación, Carlos Patato Valdés, Chucho Valdés et Bebo Valdés et à nouveau Jerry González qui récite le générique de fin sur la musique de son groupe.

Fiche technique

Distribution et trame sonore

Paquito D’Rivera

Morceau joué : « Panamericana Suite » (Paquito D’Rivera)

  • Saxophone: Paquito D’Rivera
  • Trompette: Diego Urcola
  • Piano: Dario Eskenazi
  • Basse: Oscar Stagnaro
  • Batterie: Mark Walker
  • Accordéon: Raul Jaurena
  • Guitare: Aquiles Baez
  • Vibraphone: Dave Samuels
  • Percussions: Pernell Saturnino
  • Tambours batas, Voix: Milton Cardona

Eliane Elias

Morceau joué : « Samba Triste » (Aquino Baden Powell, Trinidade Blanco de Abreu)

  • Piano: Eliane Elias
  • Contrebasse: Marc Johnson
  • Batterie: Satoshi Takeishi

Chano Dominguez

Morceau joué : « Oye Como Viene » (Chano Dominguez)

  • Piano: Chano Dominguez
  • Contrebasse: Javier Colina
  • Batterie: Guillermo McGuill
  • Cajón: « Piraña »
  • Danseur: « Tomasito »
  • Voix: Blas Cordoba

Jerry Gonzalez

Morceau joué : « Earth Dance » (James A. Ford)

  • Trompette, Congas: Jerry Gonzalez
  • Saxophone: Joe Ford
  • Piano: Larry Willis
  • Contrebasse: Andy Gonzalez
  • Batterie: Steve Berrios

Michel Camilo

Morceau joué : « From Within » (Michel Camilo)

  • Piano: Michel Camilo
  • Basse: Anthony Jackson
  • Batterie: Horacio « El Negro » Hernandez

Gato Barbieri

Morceaux joués: « Introduction, Llamerito y Tango » (Gato Barbieri, Quiroga, Piazzola), « Bolivia » (Gato Barbieri)

  • Saxophone: Gato Barbieri
  • Piano: Mark Soskin
  • Basse: Mario Rodriguez
  • Percussions: Frank Colon
  • Batterie: Robbie Gonzalez

Tito Puente

Morceau joué : « New Arrival » (Hilton Ruiz)

  • Timbales: Tito Puente
  • Saxophone: Mario Rivera
  • Flûte traversière: Dave Valentin
  • Piano: Hilton Ruiz
  • Contrebasse: Joe Santiago
  • Congas: Giovanni Hidalgo

Chucho Valdes

Morceau joué : « Caridad Amaro » (Chucho Valdes)

  • Piano: Chucho Valdes

Chico O’Farrill

Morceau joué : « Afro-Cuban Jazz Suite » (Chico O’Farrill)

Direction: Chico O’Farrill

  • Trompettes:
    • Michael Philip Mossman
    • Jon Owens
    • Jim Seely
    • Matt Hilgenberg
  • Trombones:
    • Papo Vazquez
    • Sam Burtis
    • Rick Stepton
    • Jack Jeffers
  • Saxophones:
    • Peter Brainin
    • Mike Migliore
    • Marshall McDonald
    • Max Schweiger
    • Richard Perry
  • Piano: Arturo O’Farrill
  • Contrebasse: Andy Gonzalez
  • Congas: Rolando Guerrero
  • Bongos: Joe Gonzalez
  • Batterie: Horacio « El Negro » Hernandez

Bebo & Cachao

Morceau joué : « Lagrimas Negras » (Miguel Matamoros)

  • Piano: Bebo Valdes
  • Contrebasse: Israel « Cachao » Lopez

Patato & Puntilla

Morceau joué : « Compa Galletano » (Ricardo Santa Cruz)

  • Congas: Carlos « Patato » Valdez
  • Congas, Percussions, Voix: Orlando « Puntilla » Rios
  • Contrebasse: Andy Gonzalez
  • Congas, Voix: Pedro « Pedrito » Martinez
  • Percussions, Voix: Roman Diaz
  • Shekere, Voix: Pedro Valdes
  • Blocs, cloches, Voix: Felix Sanabria
  • Danseurs: Rosalia Gamboa, Felix Insua

Bebo & Chucho

Morceau joué : « La Comparsa » (Ernesto Lecuona)

  • Piano: Chucho Valdes
  • Piano: Bebo Valdes

Récompenses

Sources

  • Livret de l'album de la bande originale de ce film
  1. (es) Miguel Mora, « Trueba presenta 'Calle 54', su cálido homenaje al mejor jazz latino », sur Elpais.com, (consulté le 12 janvier 2021)
  2. (es) Carlos Olivares Baró, « «Calle 54» cumple 20 años », sur Cubaencuentro, (consulté le 12 janvier 2020)

Liens externes