Zanpakutō

Le zanpakutō (斬魄刀?, épée trancheuse d'âme) est un type d'arme fictif issue de l'univers du shōnen manga Bleach. C'est à la base l'arme des shinigami, mais les arrancar disposent d'armes similaires, bien qu'ils s'en servent très différemment pour la resurección (Liberation des pouvoirs latents)

Zanpakutō des shinigami

Le zanpakutō sous sa forme scellée est une arme blanche ayant, la plupart du temps, la forme d'un katana ou d'un nodachi[1] ou est incanté en prononçant le nom du zanpakutō.
Le zanpakutō d'un shinigami a deux fonctions principales :

  • enterrer l'âme, ou, plus explicitement, faire passer les plus dans le monde des âmes en apposant un sceau sur le front de ceux-ci avec le pommeau de la forme scellée ;
  • purifier le pêcheur, ou, plus explicitement, laver les crimes d'un hollow en le tuant (dans ce cas, en lui coupant la tête verticalement) pour le retransformer en plus[2].

Dans les 2 premiers cas, les âmes quittent la dimension terrestre pour se rendre à la Soul Society, excepté pour les âmes des criminels qui voient les portes des Enfers s'ouvrir devant eux[3].

Les zanpakutō sont un reflet de l'âme de leurs propriétaires et ont par conséquent un caractère très proche de ceux-ci, et bien qu'ils travaillent main dans la main, il arrive parfois que l'harmonie ne soit pas parfaite car le shinigami ne supporte pas de voir ses propres défauts ou, à l'inverse, parce que l'âme du zanpakutō ne supporte pas certaines habitudes du shinigami[4]. Cependant, ils conservent tous un certain équilibre : une utilisation appropriée suppose de connaitre le nom du zanpakutō, qui ne le révèle que s'il y a un climat de confiance mutuelle. Cette relation de confiance et d'harmonie permet d'accéder à deux étapes de pouvoirs :

  1. le shikai : le zanpakutō prend sa vraie forme. Le type d'arme et les pouvoirs associés correspondent bien à la façon d'être du shinigami. La forme peut être très variée : lance, trident, épée, sabre, masse d'armes, etc.
    Son obtention ne pose généralement pas trop de problème, la confiance mutuelle étant la seule condition requise ;
  2. le bankai : le zanpakutō prend une forme souvent dérivée de la précédente mais pas toujours, son type (puissance, vitesse, résistance, maléfice, etc.) augmente exponentiellement dans la plupart des cas, certains cependant sont sujets à des variations par rapport à la forme shikai. Cette forme donne de grand pouvoirs mais a souvent des règles plus restrictives propres à chacun comme un temps limité ou un temps de préparation par exemple. Cette forme donne souvent dans le gigantisme avec des armes de proportions invraisemblables.

Son obtention demande souvent plus de temps car il faut être en harmonie totale avec son arme et que celle-ci accepte de se soumettre corps et âme à son propriétaire. Et même après cela, il faut souvent une dizaine d'années pour le maîtriser mais le personnage principal Kurosaki Ichigo l'obtient après trois jours d'entrainement spécial, de même que Urahara Kisuke.

Atteindre le dernier stade est une condition requise pour l'accession au grade de capitaine et il n'y a eu que quelques exceptions de toute l'histoire de la Soul Society : ex Zaraki Kenpachi qui a atteint ce stade en tuant son prédécesseur et obtient pour cela le nom de Kenpachi (le plus fort des Shinigami, 11e à porter ce titre). Il y a de même quelques singularités dans les shikai des zanpakutō, comme celui de Kurosaki Ichigo qui est en shikai permanent[5],[6] et tient grâce à des bandes.

Notes et références

  1. Il existe cela dit des exceptions, comme celui de Gin Ichimaru qui a la forme d'un wakizashi ou encore celui de Isshin Kurosaki qui a la forme d'un tachi.
  2. cette cérémonie ne lave cependant pas les crimes commis du vivant de l'âme.
  3. Les portes des Enfers s'ouvrent dans le chapitre 12 lorsque Ichigo purifie l'âme de Shrieker Prime.
  4. L'exemple de Yumichika Ayasegawa est assez parlant, bien qu'il le fasse volontairement, pour cacher le véritable pouvoir de son sabre, il change le nom de celui-ci en remplaçant la couleur favorite du sabre contenu dans celui-ci par celle qu'il déteste le plus. En réaction le sabre ne libère pas tout son potentiel et donne une forme alternative au shikai avec moins de pouvoirs.
  5. Pour Ichigo, la forme scellée a été détruite par Kuchiki Byakuya et Urahara Kisuke. Kenpachi lui, bien que ne connaissant pas le nom de son zanpakutō, a une puissance spirituelle qui l'empêche de le sceller.
  6. Official character book « SOULs », (ISBN 978-2-7234-6784-1), p.259 : Libération continuelle : « Désigne un zanpakutô dont la forme ordinaire est identique à celle qu'il a en shikai, dépendant de la force spirituelle de son propriétaire. C'est le cas de ceux de Kenpachi et Ichigo, entre autres. »