Zaho de Sagazan

Zaho de Sagazan
Zaho de Sagazan en concert en 2023.
Informations générales
Nom de naissance Zaho-Agathe Le Moniès de Sagazan
Naissance (24 ans)
Saint-Nazaire, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Activité principale Auteure-compositrice-interprète
Musicienne
Genre musical
Instruments
Années actives Depuis 2021
Labels Virgin Records
Site officiel www.zahodesagazan.store

Zaho de Sagazan, née le à Saint-Nazaire (Pays de la Loire), est une auteure-compositrice-interprète et musicienne française.

En mars 2023, elle publie son premier album La Symphonie des éclairs et gagne très vite en notoriété.

En février 2024, nommée dans cinq catégories de la 39e cérémonie des Victoires de la musique, elle remporte quatre prix, dont ceux de la chanson originale et de l’album de l’année.

Biographie

Zaho-Agathe Le Moniès de Sagazan naît le à Saint-Nazaire[1],[2],[3]. Fille du peintre, sculpteur et performeur Olivier de Sagazan[4] et d'une mère institutrice, Gaëlle Le Rouge de Rusunan[5], elle a trois sœurs aînées et une jumelle[6] et elle est la cousine de la metteuse en scène Lorraine de Sagazan[7]. Pendant son enfance à Saint-Nazaire, elle pratique la danse de manière intensive, jusqu'à sept heures par semaine[8]. Elle est élève au lycée Aristide-Briand et y obtient un baccalauréat en section scientifique. Elle part à Nantes pour étudier la gestion des entreprises et des administrations, travaille un an comme auxiliaire de vie dans un Ehpad[3], puis se lance dans la chanson.

Carrière musicale

Zaho de Sagazan commence à diffuser des vidéos d'elle sur Instagram dès 2015, beaucoup de reprises et quelques compositions originales. En 2016, pour sa toute première scène, elle interprète La Bonne Étoile de -M- au théâtre Simone Veil de Saint-Nazaire lors du Concert Salade des « Irréductibles » du lycée Aristide-Briand, auquel elle participera jusqu'en 2019[9].

À partir de 2019, elle participe à de nombreux festivals, le Printemps de Bourges, les Nuits de Fourvière, les Francofolies de La Rochelle, le VIP et les Escales de Saint-Nazaire, Rock en Seine, Les Rockomotives de Vendôme[10]… En septembre 2021, Zaho est sur la scène des Vendanges musicales à Charnay dans le Beaujolais. En 2021, elle joue avec Mansfield.TYA au Trianon, et fait la première partie d'Hervé à l'Olympia. La chanson Suffisamment se fait remarquer. En résidence aux Trans Musicales de Rennes en 2022, l'autrice-compositrice-pianiste et interprète se produit sur la scène de l'Aire Libre durant les cinq soirs du festival[11],[12].

Le 31 mars 2023, Zaho de Sagazan sort son premier album, La Symphonie des éclairs, chez Virgin Records[6],[13]. Quelques singles le précèdent, et ses premières apparitions sur scène et la couverture médiatique lui permettent d'acquérir de la notoriété[14],[15],[16]. En quelques mois, elle passe de quasi-inconnue à nouvel espoir de la chanson française[13],[17],[18],[19].

L'album est certifié disque d'or en après avoir atteint le seuil de 50 000 exemplaires vendus[20].

En janvier 2024, elle est nommée aux Music Moves Europe Talent Awards[21]. Peu après, forte de cinq nominations à la 39e cérémonie des Victoires de la musique, elle remporte les prix de la meilleure chanson originale, du meilleur album, de la révélation scène et de la révélation féminine[22].

Style musical et influences

L'artiste se dit passionnée de musique électronique des années 1980, du krautrock à la darksynth tout en étant nourrie de chansons françaises, notamment de Jacques Brel et Barbara[4],[23].

Sur scène elle est accompagnée par Tom Geffray, multi-instrumentiste, et des musiciens du groupe Inuit (Alexis Delong et Pierre Cheguillaume)[24].

Hypersensibilité

Zaho de Sagazan est hypersensible[25], sujet évoqué dans la chanson La symphonie des éclairs[26]. À la 39e cérémonie des Victoires de la musique, alors qu'elle remporte le prix de la meilleure chanson originale, elle dit à ce sujet : « Un jour j'ai découvert la musique, et je me suis rendu compte qu'en pleurant sur mon piano ça me faisait un bien fou, que ça ne faisait de mal à personne et surtout ça donnait de jolies chansons. Je me suis rendu compte que ce que je pensais être mon plus grand défaut dans la vie était finalement ma plus grande qualité (...) Être sensible c'est être vivant, et nous ne sommes jamais trop vivants »[27].

Discographie

Album

Distinctions

  • 2022 : Prix Chorus du Département des Hauts-de-Seine[28]
  • 2023 : Prix Joséphine[29]
  • 2023 : Prix Francis-Lemarque de la révélation[30]
  • 2024 : Prix de la "Meilleure artiste émergente européenne de l’année 2023" et "Prix du public" lors des Music Moves Europe Talent Awards[31] du festival Eurosonic de Groningue
  • 2024 : Q d'or de la révélation musicale sur TMC
  • 2024 : Victoires de la musique dans les catégories "Chanson originale", "Meilleur album", "Révélation scène" et "Révélation féminine"

Notes et références

  1. Régis Delanoë pour Bretons, « PORTRAIT. La chanteuse Zaho de Sagazan, comme un éclair », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  2. Philippe Renaud, « «La symphonie des éclairs»: Zaho de Sagazan, miroir, miroir... », sur Le Devoir, (consulté le )
  3. a et b Nathalie Rouiller, « Zaho de Sagazan, électro rauque », Libération,‎ (lire en ligne).
  4. a et b Odile de Plas, « Zaho de Sagazan, une voix qui s’élance », Télérama,‎ (lire en ligne).
  5. « Zaho de Sagazan : « Je n’ai que 23 ans, si je ne parlais que de moi on s’ennuierait… » », sur parismatch.com (consulté le )
  6. a et b Fabien Randanne, « La Symphonie des éclairs : Zaho de Sagazan, chanteuse du tonnerre », 20 Minutes,‎ (lire en ligne)
  7. Fabienne Darge, « Au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, Lorraine de Sagazan célèbre le « sacre » de la mort et de la vie », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  8. Véronique Escolano, « Portrait. Zaho de Sagazan, The Voice à elle toute seule », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  9. Benoît ROBERT, « Ils témoignent de son succès : à 15 ans, « le timbre de voix particulier » de Zaho de Sagazan », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  10. Philippe Ridou, « INTERVIEW. Zaho de Sagazan en concert à Vendôme : « J’ai fait de mon hypersensibilité une force » », La Nouvelle République du Centre Ouest,‎ (lire en ligne)
  11. « La création des Trans Musicales 2022 », sur L'Aire Libre (consulté le )
  12. Patrice Bardot, « La Symphonie des éclairs de Zaho de Sagazan : voix royale », Libération,‎ (lire en ligne).
  13. a et b Odile de Plas, « Zaho de Sagazan, une voix qui s’élance », sur www.telerama.fr, (consulté le )
  14. Sophie Miliotis, « Zaho de Sagazan dévoile Les Dormantes, son nouveau single percutant », Les Inrocks,‎ (lire en ligne)
  15. Erwan Perron, « Zaho de Sagazan, nouvelle sensation de la chanson, se dévoile aux Trans Musicales de Rennes », Télérama,‎ (lire en ligne)
  16. Éric Bureau, « « J’ai envie de faire un show de ouf » : Zaho de Sagazan, la révélation musicale de l’année bientôt au Zénith », sur leparisien.fr, (consulté le )
  17. Bruno Lesprit, « La chanteuse Zaho de Sagazan rêve d’amour fou », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. Olivier Nuc, « Zaho de Sagazan,une percée en fanfare », sur Le Figaro, (consulté le )
  19. Valentin Etancelin, « Comment Zaho de Sagazan est passée de l’ombre à la lumière en un claquement de doigts », sur Le HuffPost, (consulté le )
  20. Ouest-France, « L’album de Zaho de Sagazan, La Symphonie des éclairs, obtient le Disque d’or », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  21. Ghislain Chantepie, « Zaho de Sagazan sacrée aux Music Moves Europe Talent Awards », sur radiofrance.fr, (consulté le )
  22. Bruno Lesprit, « Zaho de Sagazan triomphe dès sa première apparition aux Victoires de la musique », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  23. Bruno Lesprit, « La chanteuse Zaho de Sagazan rêve d’amour fou », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  24. « Zaho de Sagazan, une voix qui s’élance », sur www.telerama.fr, (consulté le )
  25. Ridou, « INTERVIEW. Zaho de Sagazan en concert à Vendôme : « J’ai fait de mon hypersensibilité une force » », sur La Nouvelle République, (consulté le )
  26. Charlotte Vaccaro, « Zaho de Sagazan : que raconte sa chanson « La symphonie des éclairs » ? », sur Femina, (consulté le )
  27. Benjamin Pierret, « Victoires 2024: les larmes de Zaho de Sagazan en recevant le premier de ses quatre trophées », sur BFMTV, (consulté le )
  28. « Zaho de Sagazan », sur chorus.hauts-de-seine.fr (consulté le ).
  29. Yann Bertrand, « Musique : de Zaho de Sagazan à blaubird, le Prix Joséphine récompense liberté et diversité sur la scène frança », sur francetvinfo.fr, (consulté le ).
  30. « Découvrez le palmarès des Grands Prix Sacem 2023 », sur sacem.fr (consulté le ).
  31. Ghislain Chantepie, « Zaho de Sagazan sacrée aux Music Moves Europe Talent Awards », sur FIP, (consulté le )

Liens externes