Yonkoma

Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Exemple de Yonkoma.

Un yonkoma manga (4コマ漫画?, litt. « manga en quatre cases ») est un type de manga en quatre cases[1] disposées de manière verticale, à tendance le plus souvent humoristique. Il s’apparente au comic strip de la bande-dessinée américaine. Il prend ses origines dans la presse quotidienne japonaise[2]. Les mangaka s'en servent beaucoup dans leurs parutions reliées car ils servent à combler les pages blanches en fin de chapitre qui correspondent à des pages de publicité dans les magazines de prépublication[réf. souhaitée].

Structure

Traditionnellement, un yonkoma suit une structure connue sous le nom de Kishōtenketsu (起承転結?). Ce terme vient de Chine ancienne[3] et est composé des caractères chinois suivants :

  • Ki (?, lever), la première case est la base de l'histoire, elle plante le décor ;
  • Shō (?, soutenir), la deuxième case découle de la première et développe l'histoire ;
  • Ten (転/轉?, changer/tourner/révolution), la troisième case est le point culminant, c'est dans celle-ci qu'un événement imprévu se produit ;
  • Ketsu (?, terminer), la quatrième case est la conclusion, prenant en compte le bouleversement de la troisième case.

Œuvres

Liste non exhaustive de yonkoma célèbres :

Notes et références

Notes

  1. Voire de six à huit cases.
  2. DicoManga, 2008, p. 610.
  3. (ja) « 起承転結はダメ », sur shouronbun.com.

Bibliographie

  • (ja) 清水勲, 『四コマ漫画』 : 北斎から「萌え」まで, 東京, 岩波書店, coll. « 《岩波新書 》 »,‎ (ISBN 978-4-00-431203-1).
  • (ja) 手塚治虫, 『漫画の描き方 似顔絵から長編まで』, 光文社, coll. « 《カッパ・ホームズ 》 »,‎ .
  • (en) Garrett Ray Harriman, Lost in the 4rest : Experiments in Kishōtenketsu, Lulu.com, , 136 p. (ISBN 978-1-365-29762-5, lire en ligne).
  • Nicolas Finet, DicoManga : Le dictionnaire encyclopédique de la bande dessinée japonaise, Paris, Fleurus, , 624 p. (ISBN 978-2-215-07931-6).

Articles connexes