Yassine Bounou

Yassine Bounou

Yassine Bounou avec le Maroc en 2022.
Situation actuelle
Équipe Séville FC
Numéro 13
Biographie
Nationalité Marocain
Canadien[1]
Nat. sportive Marocain
Naissance (31 ans)
Montréal (Canada)
Taille 1,92 m (6 4)[2]
Période pro. Depuis 2011
Poste Gardien de but
Pied fort Gauche
Parcours amateur
Années Club
1999-2010 Wydad AC
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2010-2012 Wydad AC011 0(0)
2012-2014 Atlético de Madrid B047 0(0)
2014-2016 Atlético de Madrid000 0(0)
2014-2016 Real Saragosse035 0(0)
2016-2019 Gérone FC084 0(0)
2019- Séville FC120 0(1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2011-2012 Maroc -20 ans004 0(0)
2011-2012 Maroc olympique004 0(0)
2013- Maroc049 0(0)[a]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Yassine Bounou (en arabe : ياسين بونو), surnommé Bono, né le à Montréal (Canada), est un footballeur international marocain évoluant au poste de gardien de but au Séville FC en Liga.

Formé au Wydad Athletic Club, il remporte le championnat marocain en 2010 et atteint la finale de la Ligue des champions de la CAF en 2011. Il est transféré en 2012 à l'Atletico Madrid, puis prêté au Real Saragosse. Il dispute trois saisons au Gérone FC avant d'être prêté au Séville FC, club dans lequel il s'engage définitivement en 2020. Il remporte la Ligue Europa la même année et le Trophée Zamora en 2022.

Après plusieurs sélections en catégorie des jeunes de l'équipe du Maroc entre 2011 et 2012, il est appelé dès 2012 à l'âge de 21 ans en équipe de l'équipe du Maroc au poste de troisième gardien par Rachid Taoussi. Yassine Bounou a notamment participé aux Coupes d'Afrique CAN 2017, CAN 2019 et CAN 2021 et aux Coupes du monde 2018 en Russie et 2022 au Qatar.

Biographie

Naissance, jeunesse et formation (1991-2010)

Yassine Bounou naît le à Montréal, au Québec, de parents marocains[5]. Son père est originaire de la tribu berbère sanhadja meziate de Tamedit [6], est ingénieur d'État et ex-professeur à l'école Hassania des travaux publics. Il déménage au Maroc à l'âge de deux ans et s'installe avec sa famille dans le quartier Mers Sultan, situé à Casablanca. Yassine Bounou joue régulièrement au football avec ses amis dans son quartier.

À l'âge de huit ans, son père l'inscrit à l'académie du Wydad de Casablanca. Deux ans plus tard, il participe à la Casa Cup. L'entraîneur lui attribue rapidement le poste de gardien de but grâce à ses reflexes, mais également de par sa grande taille qui le distingue de ses coéquipiers[7]. Yassine Bounou voit rapidement un avenir dans le football et regarde régulièrement des vidéos de gardiens, s'inspirant de Gianluigi Buffon et Edwin van der Sar[7]. Il passe plus d'une décennie dans la catégorie des jeunes du Wydad AC tout en suivant sa scolarité au lycée Lyautey de Casablanca.

En 2009, âgé de 17 ans Yassune Bounou fait un essai à l'OGC Nice puis retourne à Casablanca, les deux clubs n'ayant pas conclu de transfert[8].

Carrière en club

Débuts professionnels au Wydad AC (2010-2012)

Bounou passe en équipe première en 2010 à l'âge de dix-neuf ans en tant que deuxième gardien, derrière Nadir Lamyaghri, selon les choix de l'entraîneur suisse Michel Decastel[9]. Lors des matchs de la saison 2010-11, il figure régulièrement sur le banc du Wydad AC[10].

Crédit image :
licence CC BY 2.0 🛈
Bounou, ici en 2012, est formé au Wydad AC.

Le , Yassine Bounou est titularisé pour son premier match avec l'équipe première du Wydad AC devant 80.000 supporters aux côtés de Yassine Rami, Ayoub Skouma et Ayoub Lakhal, à l'occasion de la finale retour de la Ligue des champions au Stade olympique de Rades contre l'Espérance de Tunis, à la suite de la blessure de Lamyaghri qui avait joué le match aller à Casablanca[11]. L'Espérance de Tunis remporte le titre sur le score de 1-0 grâce à un but du Ghanéen Harrison Afful[12]. Le , Bounou dispute son premier match de Botola Pro face au Difaâ El Jadida au cours duquel il encaisse l'unique but de la rencontre, synonyme de défaite à domicile[13]. Il prend part à huit matchs de championnat, barré par Lamyaghri qui reprend sa place de titulaire après son retour de blessure.

Il termine la saison à la 3e place du classement de la Botola Pro, derrière le champion de la saison Moghreb de Tetouan et le vice-champion Fath US[14]. En juin 2012, son contrat au Wydad AC prend fin. Visant l'Europe, Yassine Bounou demande à son club de faire le nécessaire en cas d'intérêts de clubs européens[7].

Atlético de Madrid (2012-2016)

Crédit image :
Carlos Delgado
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Thibaut Courtois, ici en 2013, est le gardien numéro un à l'Atlético de Madrid.

Le , Bounou signe un contrat d'un an avec l'Atlético de Madrid en échange d'une somme de 360 000 euros, avec une option de deux ans supplémentaires, en tant que troisième gardien derrière Thibaut Courtois et Daniel Aranzubía[15].

Yassine Bounou dispute ses matchs en équipe réserve évoluant en D3 espagnole. Il est en parallèle le gardien titulaire dans l'équipe réserve où il se retrouve en tant que premier gardien. Cependant, son salaire est inférieur à celui de son club précédent[16]. Lors de sa première saison, il y dispute 24 matchs de championnat. Cependant, Yassine Bounou souvent présent sur le banc de l'équipe première en cas de blessures des deux gardiens[17]. L'équipe première parvient à remporter le championnat d'Espagne et à atteindre la finale de la Ligue des champions sous Diego Simeone le face au Real Madrid CF, match dans lequel Yassine Bounou prend place sur le banc pendant 90 minutes[18].

Lors du mercato estival de 2014, Thibaut Courtois et Daniel Aranzubia font leur départ du club, Yassine Bounou est promu en équipe première en tant que deuxième gardien après Jan Oblak, sans pour autant obtenir des minutes de jeu, ce qui déplut le jeune international marocain qui finit par réclamer rapidement son départ pour un club où il trouvera sa place en tant que premier gardien. Ses prestations en équipe réserve lui vaudront l'intérêt de plusieurs clubs espagnols évoluant en D2 espagnole.

Prêt au Real Saragosse (2014-2016)
Crédit image :
licence CC BY 2.0 🛈
Ranko Popović, ici en 2013, lance Bono en D2 espagnole avec le Real Saragosse.

Le , Yassine Bounou est prêté pour une saison au Real Saragosse[19]. Il hérite du no 13 sous l'entraîneur Víctor Muñoz. Son concurrent dans son poste de gardien est Pablo Alcolea .

Il joue son premier match de la saison 2014-15 le face au Las Palmas (défaite, 5-3)[20]. Auteur de bonnes prestations, Yassine Bounou dispute en total de 19 matchs de championnat et termine à la 6e place du classement de la D2 espagnole. En fin de saison, appartenant encore à l’Atlético de Madrid, le club de Madrid décide de prêter le joueur une saison en plus à Saragosse.

Yassine Bounou évolue alors une nouvelle fois en deuxième division après avoir raté la montée en Liga lors des barrages face à la Las Palmas. Chez les Colchoneros, le gardien marocain est à ce moment-là toujours barré par Jan Oblak et Ángel Moyá. S'étant entraîné en équipe première avec l'Atlético de Madrid pendant plusieurs semaines, le , il retourne à Saragosse[21]. Il dispute une nouvelle saison avec le Real Saragosse et apparaît 19 fois sur le terrain en tant que titulaire en D2 espagnole. Il termine la saison 2015-16 à la 8e place du championnat espagnole de D2.

Girona FC (2016-2019)

Le , Bounou est transféré et signe un contrat de trois ans au Girona FC[22],[23]. Il garde son no 13 et est entraîné par Pablo Machín.

Il joue son premier match de la saison 2016-17 le face au Sévilla Atlético en Segunda División (match nul, 3-3)[24]. 87 ans après la fondation du club, Girona FC accède pour la première fois à la Liga après un nul face à Saragosse (0-0) en barrages qui valide la montée du club[25]. Bounou joue un grand rôle dans la montée en première division et finit cet exercice avec 21 matchs disputés en championnat. Girona FC termine la saison en tant que vice-champion après le Levante UD et assure une montée en première division espagnole.

Yassine Bounou joue son premier match de la saison 2017-18 le en Liga face au Deportivo La Corogne[26]. Il finit par être titulaire dans ses prochains matchs face à Levante UD le [27] ainsi que le Real Madrid où il se verra battre son plus grand adversaire de sa carrière (victoire, 2-1)[28]. Ayant joué la totalité des matchs en tant que titulaire, il termine sa saison à la 10e place du championnat espagnol et dispute un total de 30 matchs en tant que titulaire. Courtisé par le Real Betis Balompié, il fait le choix de continuer son aventure au Girona FC[29]. S'étant révélé en championnat espagnol, il remporte sa première distinction personnelle de sa carrière en club et honore le prix du meilleur joueur africain d'Espagne attribué par France Football[30]. Il figure également en tant que membre de l'équipe-type 2018 du Maghreb, attribuée également par France Football[31].

Lors de la saison 2018-19, il dispute sa deuxième saison en D1 espagnole. Le , Yassine Bounou prolonge son contrat au Girona FC jusqu'en mi-2021[32],[33]. Il joue en total 32 matchs de championnat et termine la saison à la 18e place du championnat et voit le club être relégué en D2 espagnole. Cependant, Yassine Bounou hérite de l'intérêt de plusieurs clubs européens dont le PSV Eindhoven et le Séville FC[34]. Le gardien de but est clair et fait savoir à la télévision espagnole qu'il ne compte pas rester dans ce club et évoluer la saison prochaine en D2, il déclare notamment : « Je suis venu du Maroc, il y a sept ans, et j’ai gravi les échelons. Arrivé en première division, je ne peux pas faire un pas en arrière. »[35].

Séville FC (depuis 2019)

Crédit image :
Кирилл Венедиктов
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Julen Lopetegui, ici en 2017, fait de Bounou un élément indispensable au FC Séville.
Prêt d'une saison (2019-2020)

Le , Bounou est prêté une saison avec option d'achat au Séville FC[36]. Il hérite du no 13 sous Julen Lopetegui. Ayant passé un cap identique lors de son arrivée en Espagne à l'Atletico Madrid en 2012 pour être désigné troisième gardien, Yassine Bounou ne décourage pas et mise sur ses chances de défendre la cage sévillane. Il est automatiquement désigné comme deuxième gardien après Tomáš Vaclík et devant Sergio Rico. Lorsque son concurrent se blesse au milieu de la saison 2019-20, Yassine Bono enfile les gants pour disputer une grande partie des matchs de la deuxième partie de la saison.

Le , il délivre une passe décisive à Youssef En-Nesyri contre le RCD Majorque[37]. Le , il remporte la Ligue Europa face à l'Inter de Milan après s'être illustré avec ses arrêts décisifs en demi-finale face à Manchester United relevés par l'entraineur mancunien Ole Gunnar Solskjaer[38],[39]. Ayant cumulé un total de six matchs en championnat, dix matchs en compétition continentale et deux matchs en Coupe d'Espagne, Yassine Bono termine sa première saison au Séville FC à la 4e place du championnat et s'assure de jouer la Ligue des champions 2020-21.

Levée de l'option d'achat par le Séville FC (depuis 2020)

Le , Séville FC lève l'option d'achat de Bounou, désormais lié au club jusqu'en 2024, récompensant les bonnes performances de l'international marocain[40]. Il garde le no 13 et est concurrencé par Tomáš Vaclík et Javi Díaz .

Crédit image :
Дмитрий Пукалик
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Bounou passe en 2020 devant son concurrent Tomáš Vaclík dans la hiérarchie des gardiens.

Le , il est titularisé par Julen Lopetegui, dispute la Supercoupe de l'UEFA contre le Bayern Munich et concède deux buts lors d'une défaite 2-1[41]. En , Bounou entre dans l'histoire du club après n'avoir encaissé aucun but pendant 528 minutes en Liga ; dépassant le record de Beto, de 516 minutes, obtenu en 2015[42].

Le , il marque le premier but de sa carrière professionnelle contre le Real Valladolid lors de la 28e journée de championnat[43]. Mené 1-0 dans le temps additionnel de la seconde période, Séville bénéficie d'un corner où le ballon finit dans les pieds du Marocain qui effectue une frappe du gauche à l'entrée de la ligne des six mètres et permet aux siens d'arracher un nul inespéré[44],[45]. Il devient par ailleurs le premier gardien de l'histoire du Séville FC à marquer un but en championnat espagnol[46]. Le , à l'occasion d'un match de championnat contre l'Atlético de Madrid, il fait à nouveau parler de lui à la suite d'une prestation hors norme[47]. Acclamé en fin de match, Bounou a grandement contribué à la victoire du Séville FC, et a stoppé une tentative d’égalisation de l’Argentin Ángel Correa aux dernières minutes du match (victoire, 1-0)[48]. En concurrence avec le gardien de l'Atlético de Madrid Jan Oblak pour le titre du Trophée Zamora, Yassine Bono a un ratio de 0,72 buts encaissés après la 32e journée[49]. Le , à l'occasion de la 33e journée, il encaisse un but contre l'Athletic Bilbao qui met un terme à la possibilité de remporter le précieux titre individuel[50]. Yassine Bounou termine la saison à la 4e place du championnat espagnol en ayant disputé 33 matchs en championnat, six matchs en Ligue des champions et six matchs en Coupe d'Espagne.

Le , il délivre une passe décisive sur le but de Lucas Ocampos face à Osasuna (victoire, 2-0)[51]. Le 27 février 2022, il délivre une passe décisive à Munir El Haddadi sur le deuxième but de Séville face au Betis Séville (victoire, 2-1)[52]. En avril 2022, il remporte le Trophée Zamora devant son concurrent de championnat Thibaut Courtois[53]. Quelques jours avant, le portier belge déclare à propos de Yassine Bounou : « Bounou est un bon ami, je le connais depuis l’époque où j’étais à Atlético Madrid. Si je ne remporte pas le trophée, j’aimerais que ce soit lui, il le mérite. Pour moi, remporter la Liga est prioritaire. »[54] Le , à l'occasion du dernier match du Séville FC de la saison, face à l'Athletic Bilbao, il est mis sur le banc par son entraîneur Julen Lopetegui pour laisser place à Marko Dmitrović (victoire, 1-0). L'entraîneur fait ce choix pour aider Yassine Bounou à remporter le Trophée Zamora[55]. Avec une statistique de 24 buts encaissés en 31 matchs (ratio de 0.77 buts encaissés), Yassine Bounou devient le deuxième footballeur africain à remporter ce trophée après Jacques Songo'o[56]. Il reçoit également le MVP Award, couronnant le meilleur joueur africain du championnat espagnol de la saison, devançant Aubameyang et Samuel Chukwueze[57]. Le Séville FC termine la saison à la 4e place du championnat espagnol derrière le Real Madrid, le FC Barcelone, et l'Atletico Madrid.

Suite à plusieurs départs du club, dont le défenseur central Jules Koundé, la défense sévillane est décomposée, rendant la tâche difficile au gardien marocain en début de saison 2022-23[58]. Le , il encaisse quatre buts en Ligue des champions à domicile face au Borussia Dortmund en phase de poule (défaite, 1-4)[59]. Suite à cette défaite, Julen Lopetegui est directement viré après le match[60],[61]. Un jour plus tard, Jorge Sampaoli est présenté comme nouvel entraîneur du Séville FC[62]. Le , à l'occasion de la remise du Ballon d'or distribué au Théâtre du Châtelet à Paris, Thibaut Courtois remporte le Trophée Yachine, au détriment de Yassine Bono, arrivé à la 8e position[63]. Le gardien reçoit plusieurs messages de soutien de ses coéquipiers suite à la désillusion du classement, notamment celui de Romain Saïss qui déclare sur son réseau Instagram : « Ce n'est pas le classement mérité, mais félicitations quand même ». Le , il arrête son premier penalty de la saison en championnat face au Valence CF, tiré au côté droit par José Gayà (match nul, 1-1)[64].

Carrière internationale

Parcours junior avec le Maroc (2011-2012)

Possédant la double nationalité canadienne et marocaine, il reçoit des convocations en catégories inférieures de l'équipe du Maroc. Le , il reçoit une convocation du sélectionneur Pim Verbeek pour prendre part au Tournoi de Toulon 2012 avec le Maroc -20 ans, dans le cadre des préparations aux Jeux olympiques de 2012[65].

Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Avant-match entre le Maroc et l'Espagne aux JO 2012.

Le , il reçoit une convocation de Pim Verbeek pour disputer les Jeux olympiques de 2012 à Londres avec l'équipe du Maroc olympique. Il fait partie d'une liste définitive de 18 joueurs, comprenant également le gardien Mohamed Amsif.

Dans la sélection marocaine âgé de moins de 23 ans, Bounou y retrouve des joueurs comme Nordin Amrabat, Houssine Kharja, Abdelaziz Barrada ou encore Zouhair Feddal. Il dispute trois matchs avec la sélection olympique[66], notamment contre le Honduras (2-2), le Japon (1-0) et l'Espagne (0-0).

Équipe du Maroc (depuis 2012)

Gardien réserve sous Taoussi et Zaki (2012-2015)
Crédit image :
mustapha ennaimi from casablanca, maroc
licence CC BY 2.0 🛈
Rachid Taoussi (ici en 2013) lance Bounou en sélection marocaine en 2013.

Le , Rachid Taoussi est désigné nouveau sélectionneur du Maroc, succédant à Eric Gerets[67]. En novembre 2012, Bounou reçoit sa première convocation en sélection nationale pour le match du 14 novembre 2012 face au Togo au Stade Mohammed-V (défaite, 0-1)[68]. Cependant, Nadir Lamyaghri est titularisé et remplacé par le deuxième gardien Aziz El Kinani.

Crédit image :
JuanJoséLP from Alajuela, Costa Rica
licence CC BY-SA 2.0 🛈
Benito Floro (ici en 2017) s'intéresse à Bounou en 2013 pour une carrière internationale avec le Canada.

N'ayant toujours pas fait ses débuts en équipe nationale, Yassine Bounou est contacté par Benito Floro (sélectionneur du Canada entre 2013 et 2016) pour représenter l'équipe du Canada, sans pour autant que la réponse s'avère positive[69]. Yassine Bounou déclare à propos de cet appel téléphonique : « Finalement, ça ne s’est pas fait. Mon rêve était de jouer pour le Maroc, parce que j’ai joué dans toutes les catégories de jeunes de la sélection et c’était naturel de rêver des Lions de l'Atlas. »[70].

Yassine Bounou est désigné troisième gardien dans l'effectif du nouveau sélectionneur. Il ne prend part à aucun match des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Le , il reçoit sa première sélection sous Rachid Taoussi à l'occasion d'un match amical face au Burkina Faso au Stade Ibn-Batouta de Tanger (défaite, 1-2)[71]. En octobre 2013, son contrat au sein de la fédération marocaine n'est pas prolongé[72]. Il est remplacé par le sélectionneur intérimaire Hassan Benabicha[73].

Le , Badou Zaki est désigné nouvel entraîneur de l'équipe du Maroc[74]. Un grand nombre de matchs amicaux suivront et un grand travail de reconstruction a lieu au sein de la fédération marocaine et des éléments clés de l'équipe nationale. Bounou reçoit trois titularisations dans plusieurs trêves internationales ayant lieu en 2014, notamment le face à la Libye (victoire, 3-0)[75], le face au Kenya (victoire, 3-0) et le face au Zimbabwe (victoire, 2-1)[76]. Toutefois, Bounou fait face à une concurrence avec Anas Zniti et Mohamed Amsif. Bounou passe la majorité des matchs sur le banc pendant que le Maroc enchaîne les défaites. Après une énième défaite sur le banc face à la Côte d'Ivoire le et un match nul face à la Guinée trois jours plus tard au Stade Adrar d'Agadir, dans lequel Bounou est titularisé[77], Badou Zaki est limogé de son poste de sélectionneur après de multiples mauvais résultats[78].

Gardien numéro 2 sous Hervé Renard (2016-2019)

Le , Hervé Renard est nommé nouveau sélectionneur du Maroc[79]. Le sélectionneur français constitue une hiérarchie fixe dans le poste de gardien, plaçant Bounou en tant que deuxième gardien de la sélection marocaine après Munir El Kajoui, suivi d'Anas Zniti ou Reda Tagnaouti. Yassine Bounou ne dispute qu'un seul match comptant pour les éliminatoires de la CAN 2017, notamment le 4 septembre 2016 face à Sao Tomé-et-Principe (victoire, 2-0)[80]. Quelques mois plus tard, il en profite pour montrer ses qualités à l'occasion d'un match amical face au Canada (victoire, 4-0)[81]. Il reçoit en 2017 une seule cape, face à la Tunisie (victoire, 1-0). Malgré les nombreux clean-sheets, Hervé Renard reste fixe sur ses décisions et désigne Munir El Kajoui comme gardien principale lors de la CAN 2017. Le Maroc ressort de cette compétition en atteignant les quarts de finale[82].

Crédit image :
Антон Зайцев
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Hervé Renard opte pour Munir El Kajoui en tant que gardien principal.

N'ayant pris part à aucun match aux éliminatoires de la Coupe du monde 2018, le , le Maroc se qualifie officiellement après une victoire de 0-2 face à la Côte d'Ivoire au Stade Félix-Houphouët-Boigny d'Abidjan, match joué avec Munir El Kajoui dans les cages du Maroc[83]. Yassine Bounou dispute un seul match de préparation à la Coupe du monde 2018, le face à la Slovaquie (victoire, 1-2)[84]. Prenant part au voyage en Russie en tant que deuxième gardien[85], Yassine Bounou ne prend part à aucun match (Iran, Portugal et Espagne). Le Maroc est éliminé au premier tour[86].

Après une remarquable saison 2018-19 avec Girona FC en Liga, Bounou commence à s’imposer en tant que titulaire dans certains matchs de la sélection, notamment lors des éliminatoires de la CAN 2019. En fin 2018, il prend part à quatre matchs sur trois des éliminatoires de la CAN 2019. Ses résultats comparé à son concurrent Munir El Kajoui est alors flagrante aux yeux du sélectionneur, mais également des supporters (titulaire face au Malawi : victoire, 3-0, titulaire face aux Comores : victoire, 1-0, titulaire face au Cameroun : victoire, 2-0). En revanche, son concurrent dispute un seul match, notamment le match retour face aux Comores et la rencontre se solde sur un match nul de 2-2. Yassine Bounou est récompensé en mars et juin 2019 en disputant plusieurs matchs de préparation à la CAN 2019 : le face à l'Argentine (défaite, 0-1)[87], le face à la Gambie (défaite, 0-1) et le face à la Zambie (défaite, 2-3). Ses multiples titularisations laissent présager que Yassine Bounou jouera titulaire lors de la CAN 2019.

En juin 2019, Yassine Bounou dispute la CAN 2019 en tant que titulaire. En phase de groupe, les Marocains battent la Namibie[88], la Côte d'Ivoire[89] et l'Afrique du sud sur le score de un but à zéro[90]. Les Marocains sont éliminés en huitièmes de finale face au Bénin (match nul, 1-1 ; défaite aux t.a.b., 2-5)[91]. Le seul match disputé par son concurrent Munir El Kajoui est celui face à l'Afrique du Sud. Quelques jours après la désillusion du Maroc lors de cette CAN, le 21 juillet 2019, Hervé Renard présente sa démission au sein de la fédération marocaine[92].

Élément indispensable (depuis 2019)

Le , Vahid Halilhodžić est présenté par le président Fouzi Lekjaa comme le nouveau sélectionneur de l'équipe du Maroc[93]. Le sélectionneur bosnien fait de Bounou son gardien numéro un, en partie grâce à ses prestations en club avec le Séville FC.

Yassine Bounou dispute la quasi-totalité des matchs des éliminatoires de la CAN 2021 en tant que titulaire. L'équipe du Maroc fait partie des nations avec la meilleure défense, à la suite de seulement un but encaissé lors des matchs de poule face à la Mauritanie, le Burundi et la République centrafricaine. En fin de phase qualificative, Yassine Bounou figure dans l'équipe-type des éliminatoires, prenant le poste du meilleur gardien[94]. Le Maroc termine sa campagne qualificative à la première place du groupe et se qualifie officiellement à la CAN 2021[95]. Le , il figure officiellement dans la liste des 28 joueurs sélectionnés de Vahid Halilhodžić pour la CAN 2021 au Cameroun[96]. Il dispute tous les matchs en tant que gardien titulaire et atteint les quarts de finale de la compétition, éliminé par l'Égypte dans les prolongations (défaite, 1-2)[97].

Le , il est sélectionné par Vahid Halilhodžić pour une double confrontation contre la République démocratique du Congo comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022[98],[99]. Le , il est titularisé à l'occasion du match aller à Kinshasa et dispute 90 minutes (match nul, 1-1)[100]. Lors du match retour à Casablanca, il débute titulaire et sort sur une blessure à la 43e minute, remplacé par Munir Mohand Mohamedi[101]. Le match se solde sur une victoire de 4-1, validant ainsi le ticket pour la Coupe du monde 2022 au Qatar[102],[103]. En Coupe du monde 2022, Yassine Bono se retrouve dans un groupe composé de la Belgique, du Canada et de la Croatie[104].

Le , Vahid Halilhodžić est viré de son poste de sélectionneur au sein de l'équipe du Maroc[105],[106],[107].

Le , il reçoit une convocation du nouveau sélectionneur du Maroc Walid Regragui pour un stage de préparation à la Coupe du monde 2022 à Barcelone et Séville pour deux confrontations amicaux, notamment face au Chili et au Paraguay[108],[109]. Le , à l'occasion du premier match du sélectionneur Walid Regragui face au Chili au Stade Cornellà-El Prat, il est titularisé et dispute 90 minutes, avant que le terrain soit envahit par les supporters après le coup de sifflet final (victoire, 2-0)[110],[111]. Le , à l'occasion du deuxième match de la trêve internationale face au Paraguay, il est titularisé et dispute 90 minutes au Stade Benito-Villamarín (match nul, 0-0).

Le , il figure officiellement dans la liste des 26 joueurs sélectionnés par Walid Regragui pour prendre part à la Coupe du monde 2022 au Qatar[112]. Le 17 novembre 2022, à quelques jours du Mondial, il est titularisé en amical face à la Géorgie à Sharjah aux Émirats arabes unis (victoire, 3-0)[113]. Titulaire lors du premier match de la compétition face à la Croatie, il est annoncé comme tel lors du match suivant contre la Belgique. Cependant, atteint de vertiges, conséquences selon lui d'une blessure face à la Croatie, il est remplacé au tout dernier moment par Munir El Kajoui alors qu'il avait été présent sur le terrain pour la cérémonie des hymnes[114]. Le 06 décembre 2022, le match des huitièmes de finale de la Coupe du monde 2022, face à l'Espagne, se termine au score de 0-0. Lors des tirs de pénaltys, Yassine Bounou réussit à arrêter trois tirs consécutifs et permet, ainsi, au Maroc de se qualifier aux quarts de finale de la Coupe du monde, pour la première fois de son histoire.

Statistiques

Statistiques en club

Statistiques de Yassine Bounou au [115]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Maroc Total
Division M. B. P.d. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d.
2011-2012 Drapeau du Maroc Wydad AC Botola Pro 8 0 0 - - - C1 1 0 0 - - - 9 0 0
Sous-total 8 0 0 - - - - 1 0 0 - - - 9 0 0
2012-2013 Drapeau de l'Espagne Atlético de Madrid B Segunda División 24 0 0 - - - - - - - - - - 24 0 0
2013-2014 Segunda División 23 0 0 - - - - - - - 1 0 0 24 0 0
Sous-total 47 0 0 - - - - - - - 1 0 0 48 0 0
2014-2015 Drapeau de l'Espagne Real Saragosse (prêt) LaLiga 2 19 0 0 - - - - - - - 3 0 0 22 0 0
2015-2016 LaLiga 2 19 0 0 - - - - - - - 1 0 0 20 0 0
Sous-total 38 0 0 - - - - - - - 4 0 0 42 0 0
2016-2017 Drapeau de l'Espagne Girona FC LaLiga 2 21 0 0 0 0 0 - - - - 3 0 0 24 0 0
2017-2018 LaLiga 30 0 0 1 0 0 - - - - 2 0 0 33 0 0
2018-2019 LaLiga 32 0 0 0 0 0 - - - - 8 0 0 40 0 0
Sous-total 83 0 0 1 0 0 - - - - 13 0 0 97 0 0
2019-2020 Drapeau de l'Espagne Séville FC (prêt) LaLiga 6 0 1 2 0 0 C3 10 0 0 4 0 0 22 0 1
2020-2021 Drapeau de l'Espagne Séville FC LaLiga 33 1 0 6 0 0 C1+SU 5+1 0 0 5 0 0 50 1 0
2021-2022 Drapeau de l'Espagne Séville FC LaLiga 31 0 2 0 0 0 C1+C3 6+4 0+0 0+0 15 0 0 56 0 2
2022-2023 Drapeau de l'Espagne Séville FC LaLiga 12 0 0 - - - C1 4 0 0 4 0 0 20 0 0
Sous-total 83 1 3 8 0 0 - 29 0 0 29 0 0 149 1 3
Total sur la carrière 259 1 3 9 0 0 - 30 0 0 46 0 0 344 1 3

Statistiques en sélection

Palmarès

Palmarès en club de Yassine Bounou (2 titres)
Wydad AC (1) : FC Séville (1) : Distinctions personnelles

Formé au Wydad AC, Yassine Bounou fait ses débuts professionnels en 2010 et remporte lors de cette année le championnat marocain. Une saison plus tard, il atteint la finale de la Ligue des champions de la CAF. Transféré à l'Atlético Madrid, Au Séville FC, il remporte en 2020 la Ligue Europa après une finale face au FC Internazionale Milano. Il joue également la finale de la Supercoupe de l'UEFA face au Bayern Munich (défaite, 2-1).

Au niveau individuel, Yassine Bounou se démarque des autres gardiens grâce à un bon ratio de buts encaissés par match. En 2018, il est élu meilleur joueur africain du mois de novembre par le magaziine français France Football. En fin de saison, il fait également partie de l'équipe-type du même magazine. Après le sacre de la Ligue Europa, il reçoit le prix du meilleur gardien de la compétition, figurant également dans l'équipe-type de la saison de la Ligue Europa. En 2022, il remporte une avalanche de prix individuels après une saison remarquable avec son club : meilleur joueur africain de la saison en Liga, vainqueur du Trophée Zamora, membre de l'équipe-type de l'organisation suisse CIES Football Observatory, meilleur gardien marocain à l'étranger décerné par l'Union marocaine des footballeurs professionnels et est également nominé par France Football pour le prix du meilleur gardien au monde.

Records

  • 2021 : Premier gardien de but de l'histoire du club Séville à marquer un but en Liga
  • 2021 : Record du nombre de minutes, 557, sans prendre de buts pour un gardien sévillan en Liga[123]
  • 2021 : Premier gardien africain à marquer un but dans les cinq ligues majeures[124]
  • 2021 : Le gardien avec le plus de clean sheets en 2021 (32 matchs)[125]
  • 2022 : Premier gardien de but de l'histoire du club Séville à gagner Trophée Zamora
  • 2022 : Le gardien de but avec le plus de passes décisives au XXIe siècle dans la Liga avec (3 passes)[126]

Vie privée

Yassine Bounou s'exprime en français, en anglais, en espagnol et en arabe marocain. Yassine est marié et a un fils.

Sources

Notes et références

Notes

  1. a et b Le match amical contre la Gambie du n'est pas pris en compte car le Maroc a effectué plus de six changements[3]. En 2004, la FIFA instaure une limite de six remplaçants maximum lors d'un match amical international[4].

Références

  1. https://www.batal.ma/2018/06/11/yassine-bounou-le-beau-canadien/
  2. « 2022 FIFA World Cup Qatar: List Of Players: Morocco » [archive du ], sur fdp.fifa.org (consulté le ), p. 19
  3. (en) « Feuille du match Morocco vs. Gambia », sur national-football-teams.com, (consulté le )
  4. (en) « Lois du jeu | 2. Nombre de remplacements », IFAB (consulté le ).
  5. « Un Montréalais au Mondial? Oui, sous les couleurs du Maroc », sur Balle Courbe, (consulté le )
  6. (ar) « الحارس المغربي إبن تاونات ياسين بونو يتألق مع “إشبيلية” الإسباني », sur Taounate.net,‎ (consulté le )
  7. a b et c (es) « Yassine Bounou: El meta rebelde », sur Mundo Deportivo, (consulté le )
  8. (es) « Tanto como para llamar la atención del Niza francés, que lo firmó cuando tenía 17 años. Sin embargo, problemas burocráticos lo condujeron de vuelta al club en el que empezó a formarse desde los ocho años, el Wydad Athletic Club. », dont une des traductions possibles est « Si bien qu'il attire l'attention de la formation française de Nice, qu'il rejoint à l'âge de 17 ans. Manifestement, des obstacles extra-sportifs le mènent à retourner dans le club dans le lequel il a commencé sa formation depuis ses 8 ans, le Wydad. », citation in (es) « Yassine Bounou: El meta rebelde », sur Mundo Deportivo, (consulté le )
  9. « Le coup de Bounou », sur SOFOOT.com (consulté le )
  10. « Cinq choses à savoir sur… Yassine Bounou », sur beIN SPORTS France (consulté le )
  11. « Feuille du match ES Tunis vs. Wydad Casablanca », sur soccerway.com,
  12. « 12 novembre 2011 - ES Tunis 1-1 Wydad », sur www.footballdatabase.eu (consulté le )
  13. « Feuille du match Wydad Casablanca - Difaâ El Jadida », sur footballdatabase.eu, (consulté le )
  14. « Botola Pro 2011/2012 - Football, Maroc - Résultats, Classements - Soccerstand.com », sur www.soccerstand.com (consulté le )
  15. (es) « El Atlético ficha al portero Bounou », sur www.marca.com (consulté le )
  16. « Yassine Bounou :"Mon salaire mensuel au Wydad était supérieur que celui à l’Atletico Madrid" », sur m.elbotola.com (consulté le )
  17. (es) « El Atlético escoge al suplente de Thibaut Courtois », sur Fichajes.com : Información sobre los fichajes y actualidad del mundo del fútbol (consulté le )
  18. (es) Diario AS, « Bono está motivado para pelear de tú a tú con Aranzubía », sur AS.com, (consulté le )
  19. « Yassine Bounou, nuevo portero del Real Zaragoza | Real Zaragoza Web Oficial », sur www.realzaragoza.com (consulté le )
  20. « Las Palmas vs. Real Zaragoza - 11 January 2015 - Soccerway », sur int.soccerway.com (consulté le )
  21. https://www.realzaragoza.com/noticias/el-guardameta-bono-jugar-una-temporada-m-s-en-el-real-zaragoza
  22. « L'Atlético de Madrid se sépare de son gardien Yassine Bounou », sur L'Équipe (consulté le )
  23. Paul Dev, « L'Atlético de Madrid se sépare de son gardien Yassine Bounou », sur France Football (consulté le )
  24. « Séville Atlético - Girona FC, 21 août 2016 - LaLiga2 - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le )
  25. « Gérone, une montée en Liga dans l'histoire », sur L'Équipe (consulté le )
  26. « Deportivo La Corogne vs Girona FC Match en direct live du Lundi 23/10/2017 - FOOTLIVE », sur footlive.fr (consulté le )
  27. « Feuille du match Girona vs. Levante », sur soccerway.com,
  28. « Feuille du match Girona vs. Real Madrid », sur soccerway.com,
  29. « Liga: un portier marocain convoité par le Real Betis », sur Le360 Sport (consulté le )
  30. a et b « Bounou, Qui sera élu joueur africain d'année ? », sur France Football (consulté le )
  31. Paul Dev, « Benatia, Mahrez, Khazri... L'équipe type 2018 du Maghreb », sur France Football (consulté le )
  32. « Yassine Bounou prolonge avec Gérone jusqu’en 2021 », sur Aujourd'hui le Maroc (consulté le )
  33. « Yassine Bounou prolonge jusqu'en 2021 avec Gérone », sur L'Équipe (consulté le )
  34. A. KITABRI, « F.C. Séville : Bounou ne partira pas! «Il est leur nouveau Dasaev !» », sur L'Opinion Maroc - Actualité et Infos au Maroc et dans le monde. (consulté le )
  35. « Yassine Bounou va bien quitter Gérone », sur Le360 Sport (consulté le )
  36. « Le Séville FC recrute le gardien marocain Yassine Bounou », sur francefootball.fr, France Football, (consulté le )
  37. « FC Séville / Majorque : En-Nesyri buteur sur une passe décisive de Bounou », sur lematin.ma, Le Matin,
  38. Rédaction, « Séville : monstrueux, Bounou a écœuré Martial et MU ! », sur Afrik-Foot, (consulté le )
  39. Ligue des champions : un dernier carré aux accents franco-allemands, dw.com, 17 août 2020
  40. « Transferts : le Séville FC achète Yassine Bounou », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  41. Sébastien Buron, « Le Bayern Munich remporte la Supercoupe d'Europe face au Séville FC », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  42. (es) Fran Montes de Oca, « Bono supera el récord de imbatibilidad de Beto en LaLiga », sur sevilla.abc.es,
  43. Par Harold Marchetti Le 21 mars 2021 à 00h38, « Liga : le gardien de Séville, Bounou, marque et arrache le nul contre Valladolid », sur leparisien.fr, (consulté le )
  44. « Le gardien Yassine Bounou marque et sauve le Séville FC à Valladolid », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  45. « Liga - Complètement dingue : Bono égalise pour Séville ! », sur beinsports.com,
  46. Par Harold Marchetti Le 21 mars 2021 à 00h38, « Liga : le gardien de Séville, Bounou, marque et arrache le nul contre Valladolid », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  47. « L'Atlético piégé à Séville », sur SOFOOT.com (consulté le )
  48. « Liga: Yassine Bounou acclamé par les supporters », sur Le Site Info, (consulté le )
  49. (en-US) « Sevilla FC: Bono chases the ‘Zamora’ and draws the attention of the market | Football24 News English » (consulté le )
  50. « Liga : Séville se rate contre l'Athletic Bilbao (0-1) et fait peut-être une croix sur le titre », sur Eurosport, (consulté le )
  51. « Sevilla vs. Osasuna - 30 October 2021 - Soccerway », sur int.soccerway.com (consulté le )
  52. « Sevilla vs. Real Betis - 27 February 2022 - Soccerway », sur int.soccerway.com (consulté le )
  53. a et b « Vidéo. Yassine Bounou: «le Trophée Zamora, une très belle consécration» », sur Le360 Sport (consulté le ).
  54. « Liga: Courtois encense Bounou », sur Le Site Info, (consulté le )
  55. Fadwa El Fassas Casablanca et Fadwa El Fassas Casablanca, « Séville : Bounou « écarté » pour rafler le trophée Zamora », sur Africa Foot United, (consulté le )
  56. Rédaction, « Trophée Zamora : Bounou, seulement le 2e Africain sacré ! », sur Afrik-Foot, (consulté le )
  57. (es) José A. Espina, « El marroquí Yassine Bono gana el primer African MVP Award de LaLiga », sur Diario AS, (consulté le ).
  58. UEFA.com, « Analyse technique, la défense de Séville », sur UEFA.com, (consulté le )
  59. « Ligue des Champions : Dortmund s'amuse à Séville ! », sur beIN SPORTS France (consulté le )
  60. « L'entraîneur du Séville FC, Julen Lopetegui, limogé après la défaite (4-1) face à Dortmund », sur Eurosport, (consulté le )
  61. « Séville : Julen Lopetegui viré ! », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  62. « Jorge Sampaoli remplace Julen Lopetegui sur le banc de Séville », sur RTBF (consulté le )
  63. « Le classement complet du Trophée Yachine », sur L'Équipe (consulté le )
  64. « Sevilla vs. Valencia - 18 October 2022 - Soccerway », sur int.soccerway.com (consulté le )
  65. LE MATIN, « Les 21 joueurs de Verbeek pour le tournoi de Toulon », sur Le Matin (consulté le )
  66. (en) « Fiche de Yassine Bounou », sur fifa.com
  67. Camille Fischbach, « Maroc : Taoussi nouveau sélectionneur », sur TOP Mercato, (consulté le )
  68. « Maroc - Togo, 14 nov. 2012 - Amicaux internationaux - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le )
  69. « Mondial 2022: quand le Canada essayait d'attirer Yassine Bounou », sur Le360 Sport (consulté le )
  70. https://lematin.ma/express/2022/lions-latlas-yassine-bounou-avait-ete-approche-canada/375252.html
  71. « Maroc - Burkina Faso, 14 août 2013 - Amicaux internationaux - Rapport de match », sur www.transfermarkt.fr (consulté le )
  72. « Quel sélectionneur pour le Maroc ? », sur SOFOOT.com (consulté le )
  73. Isidore AKOUETE, « Foot-Maroc : Hassan Benabicha, nouvel entraîneur de la sélection locale », sur Africa Top Sports, (consulté le )
  74. « Badou Zaki nouveau sélectionneur du Maroc », sur myprivacy.dpgmedia.be (consulté le )
  75. « Match amical : Maroc 3-0 Libye (2014) », sur www.footballdatabase.eu (consulté le )
  76. « Morocco vs. Zimbabwe U23 - 16 November 2014 - Soccerway », sur int.soccerway.com (consulté le )
  77. « Maroc vs. Guinée - 12 octobre 2015 - Soccerway », sur fr.soccerway.com (consulté le )
  78. « Le sélectionneur marocain Badou Zaki limogé », sur RTBF (consulté le )
  79. « Hervé Renard, nouveau sélectionneur du Maroc », sur Le Soir, (consulté le )
  80. « Maroc vs. Sao Tomé e Principe - 4 septembre 2016 - Soccerway », sur fr.soccerway.com (consulté le )
  81. « Match amical : Maroc 4-0 Canada (2016) », sur www.footballdatabase.eu (consulté le )
  82. « CAN-2017 : piégé par l'Égypte, le Maroc dit adieu à son rêve de sacre », sur France 24, (consulté le )
  83. Par Nicolas Bacle Le 11 novembre 2017 à 21h03, « Mondial 2018 : le Maroc qualifié vingt ans après en éliminant la Côte d’Ivoire », sur leparisien.fr, (consulté le )
  84. « Maroc vs. Slovaquie - 4 juin 2018 - Soccerway », sur fr.soccerway.com (consulté le )
  85. « Coupe du Monde 2018, la liste des 23 du Maroc », BBC News Afrique,‎ (lire en ligne, consulté le )
  86. « C'est fini pour le Maroc, première équipe éliminée du Mondial 2018 », sur www.20minutes.fr, (consulté le )
  87. « Privée de Lionel Messi, l'Argentine s'impose face au Maroc (0-1) après une rencontre très musclée », sur Eurosport, (consulté le )
  88. « CAN-2019 : le Maroc arrache la victoire face à la Namibie », sur France 24, (consulté le )
  89. « CAN-2019 : le Maroc s’offre la Côte d’Ivoire et rejoint les huitièmes », sur France 24, (consulté le )
  90. « Vainqueur de l'Afrique du Sud, le Maroc termine premier du groupe D devant la Côte d'Ivoire », sur Eurosport, (consulté le )
  91. « Le Bénin éjecte le Maroc de la CAN et prend son quart », sur SOFOOT.com (consulté le )
  92. « Hervé Renard, sélectionneur français du Maroc, annonce sa démission », sur Le Soir, (consulté le )
  93. « Halilhodžić nouveau sélectionneur du Maroc », sur www.fifa.com (consulté le )
  94. « CAN-2021: Bounou dans l’équipe type des éliminatoires », sur Le360 Sport (consulté le )
  95. « CAN 2021 : Le Maroc qualifié après le nul entre le Burundi et la République centrafricaine », sur Eurosport, (consulté le )
  96. « 🚨 CAN 2021 / Maroc : Vahid Halilhodzic dévoile sa liste pour le tournoi ! », sur Onze Mondial,‎ (consulté le )
  97. « CAN 2021: le Maroc éliminé par l'Égypte », sur SNRTnews (consulté le )
  98. « La sélection du Maroc pour les barrages de la Coupe du monde », sur Walfoot.be, (consulté le )
  99. (nl-BE) « Amallah (Standard): "Sinds de loting niet in kleedkamer, spanning met Bokadi" », sur www.voetbalprimeur.be (consulté le )
  100. R. T. L. Newmedia, « Qualifications Mondial 2022 - La RD Congo et le Maroc partagent », sur RTL Info, (consulté le )
  101. « Barrages Mondial 2022 : Le Maroc d'Amallah et de Tissoudali (buteur) qualifié, la Tunisie passe et l'Algérie trépasse ! », sur Walfoot.be, (consulté le )
  102. « Le Maroc ne laisse aucune chance au Congo et se qualifie pour la Coupe du Monde au Qatar », sur RTBF (consulté le )
  103. (nl-BE) « Tarik Tissoudali helpt Marokko aan WK-ticket met goal en assist tegen DR Congo, ook Kameroen en Tunesië mogen naar Qatar », sur Het Nieuwsblad (consulté le )
  104. « Tirage au sort mondial 2022 : La Belgique hérite du Maroc, de la Croatie et du Canada », sur RTBF (consulté le )
  105. « Football : le Maroc se sépare du sélectionneur Vahid Halilhodzic », sur TV5MONDE, (consulté le )
  106. « MERCATO - Le Maroc se sépare de son sélectionneur Vahid Halilhodzic "à l'amiable" », sur Eurosport, (consulté le )
  107. « À trois mois de la Coupe du monde, l'entraîneur du Maroc Vahid Halilhodzic licencié », sur France 24, (consulté le )
  108. « Officiel: la première liste de Walid Regragui est tombée, avec Hakim Ziyech », sur Le360 Sport (consulté le )
  109. « Maroc : la première liste de Regragui, grands retours de Ziyech et Belhanda ! », sur Onze Mondial, (consulté le )
  110. « Amicaux : le Maroc surclasse le Chili, l'Algérie domine la Guinée », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  111. R. T. L. Newmedia, « Les Diables sont prévenus, les Marocains sont chauds: des centaines de supporters envahissent le terrain après une victoire... en amical (vidéo) », sur RTL sport, (consulté le )
  112. « Coupe du monde 2022 : la liste du Maroc dévoilée », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  113. « Amicaux : l'Espagne et le Maroc se baladent en préparation du Mondial », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  114. avec AFP, « Yassine Bounou, le gardien du Maroc, victime de vertiges avant le match contre la Belgique », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  115. « Fiche de Yassine Bounou », sur footballdatabase.eu
  116. « Benatia, Mahrez, Khazri... L'équipe type 2018 du Maghreb », sur France Football (consulté le )
  117. https://www.leconomiste.com/flash-infos/yassine-bounou-meilleur-gardien-de-de-la-liga
  118. https://www.instagram.com/p/CaCHiuSs5J5/?utm_medium=copy_link
  119. https://fr.hespress.com/267641-yassine-bounou-elu-meilleur-joueur-africain-de-laliga.html
  120. https://mobile.twitter.com/CIES_Football/status/1528718638269841408
  121. https://mobile.twitter.com/ActuFoot_/status/1558134795523301376?ref_src=twsrc%5Egoogle%7Ctwcamp%5Eserp%7Ctwgr%5Etweet
  122. https://sport.le360.ma/maroc/maroc-espagne-yassine-bounou-designe-homme-du-match-100123
  123. https://sevilla.abc.es/orgullodenervion/noticias-sevilla-fc/sevi-record-bono-laliga-queda-557-minutos-202102271700_noticia.html
  124. https://www.onzemondial.com/liga/2020-2021/seville-fc-le-gardien-bounou-marque-un-but-et-offre-le-nul-aux-siens-462930
  125. https://www.hibasport.com/details-194930.html
  126. https://www.lesiteinfo.com/sport/liga-bounou-bat-un-record/

Liens externes