Xilinx

Xilinx, Inc.
logo de Xilinx
illustration de Xilinx

Création 1984
Dates clés 1985 : Commercialisation du premier FPGA

1990 : Introduction en bourse

Personnages clés R. Freeman : cofondateur
B. Vonderschmitt : cofondateur
J. Barnett : cofondateur
M. Gavrielov : CEO
Forme juridique Société anonyme (NASDAQ : XLNX)
Action NASDAQ (XLNX)
Slogan The Programmable Logic Company
Siège social 2100 Logic Drive
San Jose, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Victor Peng (depuis 2018)
Activité Semi-conducteurs
Produits Circuits logiques programmables
Effectif 4 443 fin 2019
Site web (en) http://www.xilinx.com/

Capitalisation 18 717 millions USD en 2020
Chiffre d'affaires 3 059 millions USD en mars 2019
Résultat net 890 millions USD en mars 2019[1]
FPGA Xilinx Spartan-3 (référence XC3S400) contenant 400 000 portes logiques

Xilinx (nom complet Xilinx, Inc.) est une entreprise américaine de semi-conducteurs.

Inventeur du FPGA[2], Xilinx fait partie des plus grandes entreprises spécialisées dans le développement et la commercialisation de composants logiques programmables, et des services associés tels que les logiciels de CAO électroniques, blocs de propriété intellectuelle réutilisables et formation.

Historique

Fondation

Xilinx a été fondée en 1984 par trois anciens employés de Zilog : Ross Freeman ; Bernie Vonderschmitt et Jim Barnett, dont le plan d'entreprise se résumait à la commercialisation de composants électroniques basé sur un concept alors nouveau : celui de la logique programmable.

Bien que située dans la Silicon Valley, la société a choisi de ne pas investir dans sa propre fonderie, mais au contraire de confier l'étape de fabrication de ses composants à des partenaires. Ce modèle de fonctionnement, appelé fabless, s'est largement démocratisé depuis.

Développement

La société a commercialisé son premier produit en 1985, le FPGA XC2064. Deux ans plus tard, elle ouvrait des bureaux de vente en Europe et au Japon. En 1990, Xilinx est introduite en bourse au NASDAQ, et réalise en 2000 un chiffre d'affaires dépassant le milliard de dollars.

Acquisitions

Au cours de son développement, Xilinx a racheté différentes sociétés :

  •  : NeoCAD [3]
  •  : Minc [4]
  •  : Integral Design [5]
  •  : LavaLogic (division de TSI TelSys Corp.) [6]
  •  : Veriphia [7],[8]
  •  : RocketChips [9]
  •  : Visual Software Solutions [8]
  •  : Triscend [10]
  •  : Hier Design [8]
  •  : AccelChip [8]
  •  : AutoESL [11]
  •  : Omiino [10]
  •  : Modelware [10]
  •  : Sarance Technologies [10]
  •  : PetaLogix [12]
  •  : Modesat communications [10]
  •  : Auviz Systems [13]
  •  : DeePhi Tech [14]

Implantation

En 2007, la société possède des centres et des bureaux dans 20 pays.

Produits

Composants logiques programmables

L'offre commerciale de Xilinx est découpée en plusieurs gammes :

  • FPGA avec les plus hautes performances (entrées/sorties, calcul, mémoire, ...): gamme Virtex
  • FPGA hautes performances: gamme Kintex
  • FPGA pour la fabrication en grande série : gamme Spartan et Artix
  • CPLD : gammes XC9500 et Coolrunner (abandonnées).
  • ACAP ( Adaptive Compute Acceleration Platform): pour le machine learning et le traitement de signal

FPGA hautes performances

Ce type de FPGA est ciblé pour des applications à forte valeur ajoutée :

Classement de la gamme Virtex par ordre chronologique :

  • Virtex : annoncé en
  • Virtex-II : annoncé le
  • Virtex-II Pro : annoncé le
  • Virtex-4 : annoncé le
  • Virtex-5 : annoncé le
  • Virtex-6 : annoncé le
  • Virtex-7 : annoncé en 2010
  • Virtex-UltraScale
  • Virtex-UltraScale+

La première génération des Virtex a introduit l'intégration de mémoire double-port DPRAM et de boucles à verrouillage de délai (DLL) directement au sein de la matrice du FPGA.

Les générations suivantes ont apporté, en plus d'une augmentation des performances et des capacités logiques, des multiplieurs dédiés (codés « en dur » dans la matrice du FPGA), puis un processeur PowerPC et des transceivers série multi-gigabit (permettant de supporter directement le Gigabit Ethernet, et plus récemment le PCI-Express ainsi que le Serial ATA). Les multiplieurs dédiés sont ensuite devenus des blocs DSP dédiés à part entière.

Évolutions de la série Virtex
Nom complet Introduction Référence Process de fabrication Nouveautés introduites Transceivers PowerPC Remarques
Virtex 1998 XCVxxxx- 220 nm ; 5 couches ; 2,5 V DLL et DPRAM Non Non Modèle basé sur le XC4000
Virtex-E 1999 XCVxxx0E- 180 nm ; 6 couches; 1,8 V Support du LVDS Non Non
Virtex-E EM 2000 XCV405E- et XCV812E- 180 nm ; 6 couches ; 1,8 V Quantité de DPRAM en hausse Non Non
Virtex-II 2001 XC2Vxxxx- 150 nm ; 8 couches ; 1,5 V Multiplieurs câblés Non Non
Virtex-II Pro 2002 XC2VPxxx- 130 nm ; 9 couches ; 1,5 V Transceivers ; PowerPC 3.125 Gbit/s Oui[15]
Virtex-II Pro X 2003 XC2VPXxx- 130 nm ; 9 couches ; 1,5 V Transceivers 10 Gbit/s[16] 4.25+ Gbit/s Oui Production arrêtée[17]; Transceivers susceptibles aux variations PVT
Virtex-4 LX 2004 XC4VLXxxx- 90 nm ; 11 couches ; 1,2 V Blocs DSP câblés Non Non Plus de ressources logiques que le Virtex-4 SX
Virtex-4 SX 2004 XC4VSXxx- 90 nm ; 11 couches ; 1,2 V Blocs DSP câblés Non Non Plus de blocs DSP que le Virtex-4 LX
Virtex-4 FX 2004 XC4VFXxx- 90 nm ; 11 couches ; 1,2 V Blocs DSP câblés 6.125 Gbit/s Oui Transceivers susceptibles aux variations PVT
Virtex-5 LX 2006 XC5VLXxxx- 65 nm ; 12 couches ; 1,0 V LUT à 6 entrées Non Non Plus de ressources logiques que le Virtex-5 SXT
Virtex-5 LXT 2007 XC5VLXTxxx- 65 nm ; 12 couches ; 1,0 V LUT à 6 entrées 3.125 Gbit/s Non Plus de ressources logiques que le Virtex-5 SXT
Virtex-5 SXT 2007 XC5VSXTxxx- 65 nm ; 12 couches ; 1,0 V LUT à 6 entrées 3.125 Gbit/s Non Plus de blocs DSP que les Virtex-5 LX/LXT
Virtex-5 FXT 2008 XC5VFXTxxx- 65 nm ; 12 couches ; 1,0 V LUT à 6 entrées et GTX 6.5 Gbit/s Oui Même chose que LXT et incorpore 2 cœurs PowerPC440
Virtex-5 TXT 2008 XC5VTXTxxx- 65 nm ; 12 couches ; 1,0 V LUT à 6 entrées et GTX 6.5 Gbit/s Oui Basé sur la déclinaison FXT avec deux fois plus de transceivers GTX
Virtex-6 LX et LXT 2009 XC6VLXxxx XC6VLXxxxT 40 nm 6.5 Gbit/s (LXT uniquement) Non
Virtex-6 SXT 2009 XC6VSXxxxT 40 nm 6.5 Gbit/s Non Optimisé pour les applications lourdes en traitement numérique du signal
Virtex-7 2010 XC7VxxxT 28 nm 13.1 Gbit/s
Virtex UltraScale 20 nm
Virtex UltraScale+ 16 nm

FPGA de grande série

La famille Spartan
Nom complet Introduction Référence Process de fabrication Remarques
Spartan XCSxx- V
Spartan-XL 1998 XCSxxXL- 3,3 V
Spartan-II 2000 XC2Sxxx- 2,5 V
Spartan-IIE 2000 XC2SxxxE- 1,8 V Basé sur le Virtex-E
Spartan-3 2003 XC3Sxxxx- Basé sur le Virtex-II
Spartan-3E
Spartan-3A
Spartan-3AN Données de configuration du FPGA conservées dans le composant[18]
Spartan-6 02 [19] XC6SLXxxx(T)- 1,2 V, 45nm, 9 couches de métal
XA Spartan-6 02 [20] XA6SLXxxx(T)- 1,2 V, 45nm, 9 couches de métal Automotive-grade FPGAs
Spartan-6Q 08 [21] XQ6SLXxxx(T)- 1,2 V, 45nm, 9 couches de métal Defense-grade FPGAs

CPLD

Xilinx propose les gammes XC9500, des circuits logiques programmables complexes, issus des circuits CoolRunner rachetée à Philipps Semiconductors en 1999.

Outils de développement

Xilinx commercialise toute une gamme d'outils de développement pour exploiter ses composants.

Jusqu'en 2012, le design matériel était assuré dans l'outil Xilinx ISE et il y avait un environnement de développement intégré, Xilinx EDK, ciblant les processeurs soft cores (microblaze) et hard cores (PowerPC ou ARM) intégrés au FPGA. Intégrant lui-même deux sous ensembles, XPS pour l'intégration d'IP et SDK pour le développement de programme embarqué en langage C/C++ pour la cible ainsi créée.

Depuis 2012, les composants contenant de plus en plus de cellules logiques, Xilinx propose un nouvel outil de développement matériel: Vivado, ne prenant en charge que les composants depuis la série 7 gravée en 28nm (2010). Depuis, les outils Xilinx ciblent de plus en plus les ingénieurs software en ajoutant de plus en plus de solutions de développement adaptées.

En 2020 voici l'offre logicielle:

  • Vivado Design Suite[22]: environnement intégré pour le développement, la simulation et la compilation du code HDL pré et post synthèse. Il prend en charge le développement de plateformes nécessaire aux développement logiciel. Vivado intègre un environnement de développement graphique: IP Integrator.
  • Vitis[23]: Environnement de développement unifié pour Xilinx Zynq, MPSoC, RFSoC, et ACAP. Cet outil permet de développer les parties logicielles et matérielles en utilisant des langages adaptés aux ingénieurs logiciels: C, C++, Python. Quelle que soit la cible, composant embarqué ou carte accélératrice à base de composant Xilinx intégrée dans un PC hôte, Vitis permet le développement et le déploiement d'applications utilisant toutes les capacités des composants Xilinx. Vitis dispose de toute un série de librairies [24]couvrant un large choix de domaines: Intelligence artificielle, traitement d'images, finance, sécurité, maths, ...

Technologies

Xilinx est l'inventeur du FPGA, du SoC programmable (système sur une puce entièrement programmable: logique, processeur et entrées/sorties) et maintenant de l'ACAP (é

Notes et références

  1. https://www.zonebourse.com/Société-Xilinz-4917/fondamentaux/
  2. (en) « Ross Freeman | The National Inventors Hall of Fame », sur www.invent.org (consulté le 12 mars 2019)
  3. (en) « Company Overview of NeoCAD, Inc. », sur www.bloomberg.com (consulté le 12 mars 2019)
  4. (en) « Xilinx acquires key assets as Minc closes doors », sur EETimes (consulté le 12 mars 2019)
  5. (en) Madeleine Lyons, « Xilinx buys young design services firm », sur The Irish Times (consulté le 12 mars 2019)
  6. (en) « Xilinx buys system-level synthesis tool for FPGA suite », sur EETimes (consulté le 12 mars 2019)
  7. (en) « Xilinx acquires formal verification technology », sur Design And Reuse (consulté le 12 mars 2019)
  8. a b c et d (en) Michael Santarini, « Source: Xilinx to buy AccelChip », sur EDN (consulté le 12 mars 2019)
  9. (en) « Xilinx announces acquisition of Rocketchips », sur Design And Reuse (consulté le 12 mars 2019)
  10. a b c d et e (en) « Xilinx: An 'All Programmable' Strategy », sur Light Reading (consulté le 12 mars 2019)
  11. (en) Clive Maxfield, « AutoESL acquisition a great move for Xilinx », sur EETimes (consulté le 12 mars 2019)
  12. (en) Dylan McGrath, « Xilinx buys embedded Linux tool vendor PetaLogix », sur EETimes (consulté le 12 mars 2019)
  13. (en) « Company Overview of Auviz Systems Inc. », sur www.bloomberg.com (consulté le 13 mars 2019)
  14. (en) « Xilinx Announces the Acquisition of DeePhi Tech », sur www.xilinx.com (consulté le 12 mars 2019)
  15. Excepté le plus petit modèle XC2VP2
  16. 10 Gbit/s à l'origine, ramené ensuite à 6.125 Gbit/s max. (en) http://direct.xilinx.com/bvdocs/userguides/ug035.pdf
  17. (en) http://www.xilinx.com/products/silicon_solutions/fpgas/virtex/virtex_ii_pro_fpgas/capabilities/index.htm
  18. Les FPGA de type SRAM font appel à une EEPROM ou Flash externe pour conserver les données de configuration
  19. http://www.eetimes.com/electronics-products/fpga-pld-products/4110396/Xilinx-launches-Spartan-6-Virtex-6-FPGAs
  20. http://www.eetimes.com/electronics-products/electronic-product-releases/fpga-pld-products/4201853/Xilinx-Expands-Market-Leading-Automotive-Silicon-Portfolio-With-Spartan-6-FPGAs-Optimized-to-Reduce-System-Cost
  21. http://www.eetimes.com/electronics-products/fpga-pld-products/4210532/Xilinx-unveils-defense-grade-Spartan-6Q--Virtex-6Q-FPGAs
  22. (en) « Vivado Design Suite », sur Xilinx (consulté le 14 octobre 2020)
  23. (en) « Vitis Unified Software Platform », sur Xilinx (consulté le 14 octobre 2020)
  24. (en) « Vitis Libraries », sur Xilinx (consulté le 14 octobre 2020)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes