Walter Stuart (3e grand sénéchal d'Écosse)

Walter Stuart (3e grand sénéchal d'Écosse)

Walter Stuart
Titres de noblesse
Justiciar of Scotia (en)
Grand steward d'Écosse
-
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Père
Mère
Conjoint
Enfants

Walter Steward de Dundonald (mort en 1246)[1] était le troisième grand sénéchal d'Écosse à titre héréditaire et Justicier d'Écosse[2]

Il était le fils aîné de Alan fitz Walter, 2e grand sénéchal d'Écosse. Il fut le premier à utiliser le titre de Steward comme nom de famille[3]. Il est témoin d'une charte du roi Alexandre II, dans laquelle il est désigné sous le nom de « Walterus filius Alani, Senescallus, Justiciar Scotiae »[4] et son sceau semble être celui qu'Alexander Nisbet décrit comme celui de « Walter High Steward Héréditaire d'Écosse » . Autour du sceau se trouve la mention « Sigill. Walteri filii Allani »[5].

Il s'est marié avec Bethóc (Beatrix), fille de Gille Crist, comte d'Angus et de sa femme Marjorie, elle-même fille d'Henri d'Écosse[réf. nécessaire], dont :

  1. Alexander Stewart, 4e grand sénéchal d'Écosse,
  2. Sir Robert de Tarbolten et de Crookston, seigneur de Darnley,
  3. John, tué à Damiette en 1249 au cours de la septième croisade,
  4. Walter Bailloch qui épouse Marie de Menteith et devient comte de Menteith,
  5. William,
  6. Beatrix, mariée à Maol Domhnaich, comte de Lennox,
  7. Christian,
  8. Euphème,
  9. Margaret, épouse son cousin Niall, comte de Carrick,
  10. Sybella, mariée à Colin Fitzgerald, 1er seigneur de Kintail.

Notes et références

  1. (en) G. W. S. Barrow, 'Stewart family (per. c.1110–c.1350)’, Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  2. (en) Anderson (1867) vol.ix, p. 512
  3. (en) Simpson, David, The Genealogical and Chronological History of the Stuarts, 1713, p. 38
  4. (en) Burke, Messrs., John and John Bernard, The Royal Families of England, Scotland, and Wales &c., volume 2, London, 1851, pps: xl and xli
  5. (en) Nisbet, Alexander, A System of Heraldry volume 1, Edinburgh 1722, facsimile 1984, part 1, p. 43,