WSP Global

WSP Global
logo de WSP Global
illustration de WSP Global

Création 1885
Forme juridique WSP Global Inc.
Action WSP
Siège social Montréal, Québec
Drapeau du Canada Canada
Direction Alexandre L'Heureux
Activité Génie-conseil
Produits 6,4 milliards CAD
Filiales Parsons Brinckerhoff (en)
Effectif 49 500 employés
Site web Site officiel
Siège de WSP Global

WSP Global Inc., anciennement Genivar, est une entreprise québécoise (Canada) de services professionnels, qui fournit des services de gestion et de conseil dans le domaine de l'environnement bâti et naturel. Elle est cotée à la Bourse de Toronto. Après l'achat de la société de services professionnels Parsons Brinckerhoff, basée à New York, en , WSP Global est effectivement devenue l'une des plus grandes sociétés de services professionnels au monde. WSP a environ 49 500[1] employés dans 500 bureaux répartis en plus de 40 pays.

Histoire

L’appellation Genivar a été acquise en 1993 mais l’origine de l’entreprise remonte à l’année 1959. Il y a eu plusieurs dénominations sociales au cours des années. Au début, la firme était une société privée, convertie plus tard en compagnie à capital-actions limité pour devenir, en 2006, une société publique inscrite à la Bourse de Toronto. À l’origine, la firme offrait uniquement des services de génie dans les domaines de la mécanique et de l’électricité du bâtiment. À la suite d'acquisitions et de fusions, les services se sont grandement diversifiés. De 1996 à 2016, sous la présidence de Pierre Shoiry, l’entreprise a pris une expansion considérable. Alexandre L'Heureux, chef de la direction financière de 2010 à 2016, est présentement président et chef de la direction[2].

En 2012, Genivar acquiert l'entreprise britannique WSP pour 440 millions de dollars, à la suite de cela elle reprend le nom de WSP, tout en gardant son siège social à Montréal[3].

En 2013, François Perreault, un ancien dirigeant de la firme, reconnaît devant la commission Charbonneau avoir mis en place un système de fausse facturation dans le but de recueillir de l’argent pour financer des partis politiques[4],[5].

En date du , Genivar est devenue WSP Global[6].

En , WSP annonce l'acquisition pour 1,24 milliard de dollars de Parsons Brinckerhoff, une filiale de Balfour Beatty[7],[8].

En 2015, le Ministère des Transports du Québec poursuit l'entreprise à hauteur de 1 million de dollars dans le cadre de problèmes reliés à des travaux de reconstruction d'un pont en 2012[9].

Activité et chiffres clés

Les activités de génie-conseil de WSP se font dans les domaines des infrastructures urbaines et du bâtiment, des industries, du transport, de l'environnement et de l'énergie[10].

Les produits des activités ordinaires de l'exercice 2016 sont de 6 379,6 M$ et produits des activités ordinaires nets de 4 895,1 M$, en hausse respectivement de 5,2 % et de 9,1 % par rapport à 2015[11].

Notes et références

  1. « LA SÉCURITÉ, C’EST MON AFFAIRE | WSP », sur www.wsp.com (consulté le 24 juillet 2020)
  2. « Alexandre L’Heureux, nouveau PDG chez WSP - La Presse+ », La Presse+,‎ (lire en ligne, consulté le 21 avril 2017)
  3. Genivar et WSP: une acquisition énorme, déjà digérée, Sylvain Larocque, La Presse, 4 octobre 2013
  4. « Commission Charbonneau - Le stratagème de Génivar décodé par Perreault », sur Le Devoir (consulté le 14 octobre 2018)
  5. Kathy Noël, « WSP – La nouvelle vie de Genivar », L’actualité, (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2018)
  6. http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201401/02/01-4725194-genivar-devient-wsp-global.php
  7. WSP to Buy Balfour Beatty’s Parsons Unit for $1.24 Billion, Jim Silver, Bloomberg, 4 septembre 2014
  8. WSP acquiert Parsons Brinckerhoff pour 1,35 milliard, La Presse, 3 septembre 2014
  9. « Dessau et Genivar poursuivis par le MTQ | Gabrielle Duchaine | Actualités judiciaires », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 14 octobre 2018)
  10. Morazain, Jeanne, GENIVAR in Top 45, Plan - La revue de l'Ordre des Ingénieurs du Québec, janvier-février 2008, p. 25. (ISSN 0032-0536)
  11. « WSP termine l'année 2016 avec de solides résultats », Marketwire, (lire en ligne, consulté le 21 avril 2017)

Liens externes

  • Site officiel