Vivement dimanche !

Vivement dimanche !
Réalisation François Truffaut
Scénario Jean Aurel
Suzanne Schiffman
François Truffaut
Charles Williams
Musique Georges Delerue
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films du Carrosse
Films A2
Soprofilms
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Policier
Comédie
Durée 110 minutes
Sortie 1983


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Vivement dimanche ! est un film français réalisé par François Truffaut, sorti en 1983.

Synopsis

Julien Vercel, un agent immobilier de Hyères, dans le sud de la France, chasse le canard près d'un lac quand un homme nommé Massoulier, qui chasse également, est tué par un coup de fusil. Julien retourne à son bureau mais est interrogé par la police. Il apprend qu'il est le suspect principal de l'enquête car, en quittant le lac et en voyant la voiture de Massoulier, il a éteint les lumières et fermé la portière sur laquelle il a laissé des empreintes. De plus, Massoulier et Marie-Christine, la femme de Julien, entretenaient une liaison secrète. Quand il la confronte le soir venu, elle ne nie pas l'adultère. Marie-Christine se cache quand Julien est emmené au commissariat de police pour une deuxième entrevue avant d'être relâché avec l'aide de Clément, son avocat, qui le reconduit chez lui. Entre-temps, Marie-Christine a été assassinée. Julien est maintenant coupable aux yeux de la justice. Pour prouver son innocence, il veut se rendre à Nice, où sa femme travaillait, mais Barbara Becker, sa secrétaire, lui dit qu'elle devrait plutôt faire les recherches à sa place, ce qu'elle fait quand son patron s'endort dans son bureau. Barbara est secrètement amoureuse de Julien qui semble y être indifférent.

Tandis que Julien se cache dans son bureau au lieu de se rendre à la police, Barbara enquête sur le passé de Marie-Christine à Nice. Elle y apprend que la véritable identité de Marie-Christine est Josiane Kerbel, qu'elle était mariée à un joueur de jeux d'argent et qu'elle avait perdu une grande somme d'argent en pariant à une course hippique. Elle s'était donc mariée à Julien pour éviter les dettes. Les pistes mènent Barbara et Julien à un cinéma, une boîte de nuit et dans les allées sombres où règne la prostitution. Pendant ce temps, le patron de la boîte de nuit et la caissière du cinéma sont assassinés. Barbara et Julien attaquent un homme suspect qu'ils pensent coupable et qui s'avère être le frère de Massoulier. Barbara rend visite à l'avocat de Julien et découvre la vérité : Clément et Marie-Christine étaient amants. Il a tué Massoulier à la demande de Marie-Christine et a tué cette dernière car elle ne voulait pas divorcer de Julien. Barbara et un agent de police organisent un piège pour l'attraper, mais Clément, l'ayant compris au dernier moment, se suicide dans une cabine téléphonique après avoir tout avoué au téléphone. Julien et Barbara sont mariés par le frère de Massoulier qui est homme d'église.

Fiche technique

Distribution

Autour du film

  • Le tournage s'est déroulé du 4 novembre au .
  • Le film a été tourné dans la ville d’Hyères juste avant la modernisation du centre urbain et la disparition du vieux cinéma. Ce film constitue un témoignage unique sur la ville à cette époque. Dans le film, Hyères n'est jamais citée, il est juste dit « La ville » par les personnages.
  • Vivement dimanche ! est le dernier film réalisé par François Truffaut, décédé le d'une tumeur cérébrale.
  • Le film a été réalisé en noir et blanc, et en reprenant d'une manière volontairement caricaturale les codes du film noir des années 1950, dans les dialogues, le scénario ou le traitement de la lumière.
  • La chambre d’hôtel occupée à Nice par la femme de Julien Vercel est la 813, probable référence au roman du même nom de Maurice Leblanc, et à l'association « 813, les amis des littératures policières ». De même Julien Vercel regarde les jambes des passantes par le soupirail, probable référence aussi à L'Homme qui aimait les femmes, autre film de Truffaut, coutumier de ces clins d’œil.

Diffusion et réception critique

Avec un total de 1 176 425 spectateurs, le film fut le 39e film le plus vu cette année-là au box-office.

Distinctions

  • Nomination au prix du meilleur film étranger lors des BAFTA Awards 1984.
  • Nomination au César du meilleur réalisateur et meilleure actrice (Fanny Ardant) en 1984.

Liens externes