Violence familiale

On qualifie de violences familiales des violences exercées au sein de la famille, au sens large. L'expression regroupe aussi bien les faits de violence conjugale, de violences faites aux enfants, aux ascendants, ou à tout membre de la famille élargie, dès lors qu'elles partagent le même toit, voire, selon les cultures une communauté proche.

Prévalence

Selon un rapport de 2014 de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), sur les 437 000 personnes assassinées dans le monde en 2012, 95 % des auteurs étaient des hommes qui représentaient aussi 80 % des victimes. Quand les homicides sont dans le cadre de violences domestiques, qui représentent 15 % de l’ensemble, 70 % des victimes des femmes. À l'inverse des femmes qui ont un plus grand risque d'être tuées par des connaissances, les hommes sont majoritairement tués par des inconnus[1].

Violences faites aux ascendants

Article détaillé : Maltraitance des personnes âgées.

Violences faites aux enfants

Article détaillé : Maltraitance sur mineur.

Violence conjugale

Article détaillé : Violence conjugale.

Violences faites à d'autres adultes

Voir aussi

Article détaillé : Maltraitance des adultes.

Ces cas peuvent concerner des violences faites entre beaux-parents et beaux-enfants, oncles et cousins, etc.

Notes et références