Venansault

Venansault
Venansault
L’église Saint-Pierre et le monument aux morts en .
image illustrative de l’article Venansault
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement La Roche-sur-Yon
Canton La Roche-sur-Yon-1
Intercommunalité La Roche-sur-Yon-Agglomération
Maire
Mandat
Laurent Favreau
2014-2020
Code postal 85190
Code commune 85300
Démographie
Gentilé Venansaultais (e)
Population
municipale
4 652 hab. (2015 en augmentation de 3,61 % par rapport à 2010)
Densité 104 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 41′ 13″ nord, 1° 30′ 41″ ouest
Altitude 60 m
Min. 33 m
Max. 79 m
Superficie 44,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de la Vendée
City locator 14.svg
Venansault

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de la Vendée
City locator 14.svg
Venansault

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Venansault

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Venansault
Liens
Site web Site officiel

Venansault est une commune française située dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire.

Géographie

Le territoire municipal de Venansault s’étend sur 4 472 hectares. L’altitude moyenne de la commune est de 60 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 33 et 79 mètres[1],[2].

Venansault est une commune de l'Ouest de la France. La superficie de cette commune est de 44,49 km2. À Venansault l'altitude maximale atteint 79 m, et la minimale est seulement de 33 m. À l'inverse des idées reçue la Vendée n'a pas un sol plat, bien au contraire, elle est formée de colline et de plaines.

Situé à l'est de la commune, le bourg est traversé par le ruisseau du Guyon. La rivière du Jaunay, y prend également sa source pour se jeter dans le fleuve de la Vie.

Venansault est une commune "entre ciel et terre". En effet, elle est tout d'abord limitrophe au chef-lieu du département, La-Roche-sur-Yon, mais aussi située à une demi-heure du remblai des Sables d'Olonnes. De plus, elle est à trois petits quarts d'heure de Luçon et de son marais poitevin (sud-Vendée), et à égale distance avec les Herbiers (bocage).

Toponymie

Un nom aussi radical que "Venansault" semble unique dans la région, et seule la commune de Venanson (Alpes-Maritimes) semble le partager.

Il pourrait provenir de saint Venance Fortunat, évêque de Poitiers, ayant vécu au VIIe siècle.

Une autre hypothèse serait qu'il soit inspiré du latin Venantisaltus qui signifie « défile boisé ».

Histoire

L'église Saint-Pierre, autour de laquelle s'organise le bourg de la commune, est estimée du XIe siècle.

Au XIIe siècle remontent les origines de Monbail, ancienne maison noble et seigneurie à laquelle a été attaché le titre de Marquis vers la fin du XVIIe siècle.

Vers 1224, une seconde maison noble voit le jour dans la commune. C'est le château de la Boursière. Ce dernier est un ancien moulin ayant appartenu à Marguerite du Puy du Fou (vers 1365).


Durant les guerres de Vendée, la troupe de Venansault participe au soulèvement d'août 1792 et à la prise de La-Roche-sur-Yon le 14 mars 1793. Le 6 février 1794, durant les colonnes infernales, l'église Saint-Pierre est incendiée par les républicains. Elle sera restaurée plusieurs fois tant bien que mal par les Venansaltais jusqu'en 1813, date à laquelle Napoléon va allouer 300 000 F pour reconstruire la Vendée, détruite. Une partie de cette somme servira donc à la rénovation de l'église.

En 1854, le magistrat Henri-Joseph de Bonnegens fait construire le château des Hermitans. Elle est aujourd'hui occupée par la Maison des Familles rurales qui porte son nom.

Depuis le début des années 2000, de nombreux aménagements sont réalisés dans la commune. En 2003 est inaugurée, au stade, une tribune moderne, afin de doter le club de football d’infrastructures de qualité.

Les pôles d’éducations ont également été aménagé avec la création d’une nouvelle garderie et d’un agrandissement conséquent de l’école privé Louis Chaigne.

Près de l’espace des "Trois Étangs", un pôle de santé a vu le jour rassemblant cabinet de médecins généralistes, cabinet dentaire et pharmacie.

Dans cette même zone a été construit "L’îlot des Arts", vaste monument où se retrouvent de nombreuses associations artistiques, bibliothèque, foyer des jeunes...

Depuis fin 2017, la mairie a pour projet de réaménager le centre bourg, avec la création d’une place devant l'église et un retour des commerces. Également, une nouvelle salle de tennis et un dojo devraient voir le jour afin de pouvoir accueillir les licenciés, toujours plus nombreux.

Politique et administration

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Article connexe : Histoire des maires de France.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 juin 1995 Eugène Texier[Note 1]    
juin 1995 mars 2008 Emmanuel Viaud[Note 2] UMP expert-comptable
mars 2008 août 2008 Denis Guyonnet   préparateur en pharmacie
septembre 2008 en cours Laurent Favreau[Note 3] DVD agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale

Venansault a obtenu trois fleurs au Concours des villes et villages fleuris (palmarès 2007). Venansault possède plusieurs espaces verts, le plus important est l'« espace des 3-Étangs », situé sur la route des Clouzeaux, avant de quitter la commune de Venansault. Cet espace est aménagé d'une aire de jeux pour enfants, d'installations de pique-niques, puis également, tout autour des étangs, de pistes qui en font un territoire appréciés par les joggeurs. Autour de celles-ci, plusieurs activités physiques peuvent être réalisées avec des échelles, barres à tractions, sautes-moutons, parcours de rondins, etc.

La zone de la "Vallée Verte", qui s'étend autour du Guyon, derrière la salle de sport et les écoles primaires, est un autre vaste espace de verdure, où est chaque année organisée la fête de la commune "Venansoooh", ainsi que les traditionnelles fêtes des écoles. Un potager communal a aussi vu le jour, permettant aux jardiniers amateurs de pouvoir bénéficier d'une parcelle où cultiver fruits et légumes.

En accord avec le Conseil Municipal des Enfants (CME), pour un entretien plus écologique des espaces verts, des animaux (chèvres, cochons, ânes, moutons...) ont été "employés" sur plusieurs parcelles de la commune, comme au stade ou à proximité du cimetiere. En mangeant l'herbe, ils exécutent ainsi une "tonte écologique".

Finances locales

Le Conseil Municipal a voté en décembre 2016, à l'unanimité, une délibération permettant la signature d'une convention avec la monnaie locale vendéenne, le Vendéo, afin que les services de régie municipaux puissent être payés en monnaie locale. La commune est devenue ainsi la quatrième commune de France à accepter une monnaie locale pour ses finances publiques[3].

Jumelages

La commune est jumelée avec

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2015, la commune comptait 4 652 habitants[Note 4], en augmentation de 3,61 % par rapport à 2010 (Vendée : +5,03 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 4549281 6271 5621 5271 5681 6091 6801 691
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 7201 7631 7941 7851 8261 8201 8631 9181 951
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
2 0021 9471 6371 6701 6201 6041 6361 6111 573
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2015
1 5841 7872 6363 1633 5273 8774 3314 6104 652
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (13,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est égale à la population féminine.

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50 % d’hommes (0 à 14 ans = 24 %, 15 à 29 ans = 16,2 %, 30 à 44 ans = 23,9 %, 45 à 59 ans = 22,6 %, plus de 60 ans = 13,3 %) ;
  • 50 % de femmes (0 à 14 ans = 23,4 %, 15 à 29 ans = 15,1 %, 30 à 44 ans = 23,3 %, 45 à 59 ans = 23,8 %, plus de 60 ans = 14,3 %).
Pyramide des âges à Venansault en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,3 
4,0 
75 à 89 ans
5,0 
9,3 
60 à 74 ans
9,0 
22,6 
45 à 59 ans
23,8 
23,9 
30 à 44 ans
23,3 
16,2 
15 à 29 ans
15,1 
24,0 
0 à 14 ans
23,4 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Sports et vie associative

Les associations sportives

Il existe de nombreuses associations sportives au sein de la commune.

Le club de tennis est celui qui compte le plus de licenciés.

L'Hermitage Venansault Football est le club de football de la commune. Son équipe fanion est engagée pour la saison 2017-2018 en deuxième division de district.

Les "Feux Follet Gymnastique" est un autre club de sport de la commune. Les gymnastes venansaultais se classent chaque année à un haut niveau départemental et régional.

La commune compte également un club d'aïkido, de badminton, de volley-ball, de basket-ball, de judo, de boxe thaïlandaise, de palet, de tennis de table, de vélo, de tir, de billard et des sports motorisés.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • Château de la Boursière
  • Maison familiale de Venansault
  • Église Saint-Pierre
  • Salle de sport datant de 2009

Il y a aussi trois restaurants dans Venansault, un dans le bourg : Le Resto Bar et un autre vers l'extérieur : Les Quatre Pans et un restaurant traiteur : Le Guyon.

Les Jardins du Loriot[10], parc floral et bambusetum (ouvert au public à partir du 31 mai) de 5 ha. Les différents jardins s'inscrivent dans un paysage de bocage préservé. Autour d'un étang d'un hectare et d'un bras d'eau, le bambusetum comprend 130 variétés de bambous (Chine, Japon, Amérique du Sud, Inde). Ce parc est aussi composé de bassins hémicycliques en cascade et de circuits d'eau, de vallons paysagers, d'un jardin en mouvement[11], d'allées de chênes centenaires plantées d'hydrangeas alternant avec des petits bambous himalayens. Plusieurs massifs de vivaces et de ligneux des cinq continents coexistent avec les fleurs indigènes (orchidées, asters, digitales, salicaires, lychnis, marguerites, épilobes hirsutes, iris des marais, bugles rampants, centaurées…).

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Bibliographie

  • Lenclud (Dominique) et Guillaume (Hervé) Paysages et Jardins en Vendée, Le lou du Lac, mai 2009.

Plusieurs pages et très belles photos sont consacrées à la Coulée du Guyon et aux Jardins du Loriot.

Articles connexes

Liens externes

  • Site officiel de la commune
  • Venansault sur le site de l'Insee

Notes et références

Notes

  1. Réélu en 1983 et 1989.
  2. Réélu en 2001.
  3. Réélu en 2014.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références

  1. « Commune 25627 », Géofla, version 2.2, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2016 [lire en ligne].
  2. « Venansault », Répertoire géographique des communes, fichier de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la Métropole, 2015.
  3. « Venansault signe une convention avec le Vendéo », sur Ouest-France (consulté en janvier 2017).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Évolution et structure de la population », sur insee.fr (consulté le 6 mai 2011)
  9. « Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 » [archive du ], sur insee.fr (consulté le 21 juin 2011)
  10. http://www.jardinsduloriot.fr
  11. http://www.gillesclement.com/cat-mouvement-tit-le-Jardin-en-Mouvement