Vallée de la Malorne

Vallée de la Malorne
(Vallée de Paray, vallée d'Andelaine)
Illustration
Caractéristiques
Longueur 24,9 km [1]
Bassin 122 km2 [2]
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen 0,094 m3/s (Bouville) [2]
Nombre de Strahler 3
Organisme gestionnaire SMAR Loir 28[3]
Cours
Source source
· Localisation Marchéville
· Altitude 180 m
· Coordonnées 48° 21′ 28″ N, 1° 14′ 55″ E
Confluence le Loir
· Localisation Alluyes-Montboissier
· Altitude 126 m
· Coordonnées 48° 13′ 09″ N, 1° 22′ 57″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Vallée de la Grande Borde
· Rive droite Vallée de la Malorne
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Eure-et-Loir
Arrondissements Chartres, Châteaudun
Cantons Illiers-Combray, Voves, Châteaudun
Régions traversées Centre-Val de Loire
Principales localités Magny, Montboissier

Sources : SANDRE:« M1024800 », Géoportail, Banque Hydro

La vallée de la Malorne ou vallée de Paray est une rivière française du département d'Eure-et-Loir, affluent en rive gauche du Loir, sous-affluent de la Loire par la Sarthe et la Maine.

Géographie

De sa source à sa confluence avec le Loir, la vallée de la Malorne[note 1] ou vallée de Paray[note 2] parcourt 24,9 km[1]. Il prend sa source sur la commune de Marchéville à 180 m d'altitude[4]. Il s'appelle aussi dans la partie haute, la vallée d'Andelaine et côtoie le chemin de grande randonnée GR655 Ouest. Puis il passe sous l'autoroute A11 dite l'Océane[5].

Il conflue en rive gauche du Loir, à 126 m d'altitude[6] à l'est de la commune d'Alluyes, à la limite ouest de Montboissier.

Communes et cantons traversés

Dans le seul département d'Eure-et-Loir, la vallée de Paray traverse les onze communes suivantes, d'amont en aval, de Marchéville (source), Magny, Blandainville, Épeautrolles, Charonville, Ermenonville-la-Petite, Saumeray, Bouville, Luplanté, Alluyes, Montboissier (confluence).

Soit en termes de cantons, la vallée de Paray prend source dans le canton d'Illiers-Combray, traverse le canton de Voves et conflue dans le canton de Châteaudun, dans les arrondissement de Chartres et arrondissement de Châteaudun.

Bassin versant

La vallée de Paray traverse une seule zone hydrographique « Le Loir de la Foussarde (nc) à l'Ozanne (nc) » (M102) pour une superficie totale de 781 km2[1]. Ce bassin versant est constitué à 88,40 % de « territoires agricoles », à 9,39 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 2,04 % de « territoires artificialisés », à 0,13 % de « surfaces en eau »[1].

Organisme gestionnaire

L'organisme gestionnaire est le SMAR Loir 28 ou Syndicat mixte d'aménagement et de restauration du bassin du Loir en Eure-et-Loir, créé le [3]

Affluents

La vallée de Paray a deux affluents contributeurs référencés[1] :

Rang de Strahler

Donc le rang de Strahler est de trois.

Hydrologie

La vallée de la Malorne à Bouville

La vallée de la Malorne a été observée à Bouville de 1972 à 1993 pendant 22 ans[2]. Son module a été de 0,094 m3/s[2].

Débit moyen mensuel (en l/s)
Station hydrologique : M1024810 - La vallée de la Malorne à Bouville pour un bassin versant de 122 km2 et à 129 m d'altitude[2] 
(le 08-01-2018 - données calculées sur 22 ans de 1972 à 1993)

Étiage ou basses eaux

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, ou débit minimal du cours d'eau enregistré pendant trois jours consécutifs sur un mois, en cas de quinquennale sèche s'établit à 0,001 m3/s, ce qui reste très faible[note 4],[2].

Crues

Sur cette courte période d'observation de 22 ans, le débit journalier maximal a été observé le pour 9,66 m3/s. Le débit instantané maximal a été observé le [note 5] avec 14,20 m3/s en même temps que la hauteur maximale instantanée de 1 380 mm soit 1,38 m[2].

Le QIX 2 est de 5,4 m3/s, le QIX 5 est 9,9 m3/s, le QIX 10 est de 13 m3/s, le QIX 20 est de 16 m3/s et le QIX 50 est de 20 m3/s[2]. Le QIX 100 n'a bien sûr pas pu être calculé vu la courte période d'observation.

Lame d'eau et débit spécifique

La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant de la rivière est de 24 millimètres annuellement, ce qui est très en dessous de la moyenne en France, à 300 mm/an. Le débit spécifique (Qsp) atteint 0,8 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

Aménagements et écologie

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. pour Géoportail
  2. pour le SANDRE qui est la référence officielle française des cours d'eau
  3. rd pour rive droite et rg pour rive gauche
  4. à peine un centième du module à 0,094 m3/s
  5. à 19h24

Références

  1. a b c d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - La vallée de Paray (M1024800) » (consulté le 22 janvier 2018).
  2. a b c d e f g h et i Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La vallée de la Malorne à Bouville (M1024810) » (consulté le 22 janvier 2018)
  3. a et b « le SMAR Loir 28 », sur www.smar-loir28.fr (consulté le 24 janvier 2018)
  4. Géoportail, « Source de la vallée de Paray » (consulté le 24 janvier 2018).
  5. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 24 janvier 2018)
  6. Géoportail, « Confluence de la vallée de Paray avec le Loir » (consulté le 24 janvier 2018).
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - Vallée de la Grande Borde (M1025000) » (consulté le 24 janvier 2018).
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - Vallée de Pommeray (M1025100) » (consulté le 24 janvier 2018).
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - Vallée de la Malorne (M1025600) » (consulté le 24 janvier 2018).