Va, vis et deviens

Va, vis et deviens
Description de cette image, également commentée ci-après
Radu Mihaileanu à côté de l'affiche de Va, vis et deviens lors d'une conférence de presse à Lyon en 2005.

Réalisation Radu Mihaileanu
Scénario Alain-Michel Blanc,
Radu Mihaileanu
Musique Armand Amar
Acteurs principaux
Sociétés de production Elzévir Films,
Oï Oï Oï Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau d’Israël Israël
Genre Drame
Durée 140 minutes
Sortie 2005


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Va, vis et deviens est un film franco-israélien réalisé par Radu Mihaileanu et sorti en 2005.

Synopsis

En 1984, une mission américano-israélienne, l'opération Moïse, transporte de nombreux Juifs d'Éthiopie ou Beta Israel), réfugiés au Soudan, pour les amener en Israël.

Dans un camp de réfugiés éthiopiens, une mère, chrétienne, pousse son fils à se faire passer pour Juif afin de survivre, et le contraint de la sorte à mentir durant toute sa vie. Ni Juif, ni orphelin, il est intégré dans une famille israélienne avec ce double malaise vécu, celui, d'une part, de sa mère qui lui manque, et, d'autre part, des racines qu'il a perdues.

Fiche technique

Distribution

  • Yaël Abecassis : Yaël Harrari
  • Roschdy Zem : Yoram Harrari
  • Moshe Agazai : Schlomo enfant
  • Moshe Abebe : Schlomo adolescent
  • Sirak M. Sabahat : Schlomo adulte
  • Roni Hadar : Sara
  • Meir Suissa: le médecin
  • Yitzhak Edgar : Qès Amrah
  • Rami Danon : Papy
  • Meskie Shibru Sivan : la mère de Schlomo
  • Mimi Abonesh Kebede : Hana
  • Raymonde Abecassis : Suzy

Autour du film

Ce film raconte l'histoire tragique des Beta Israel lors de leur immigration en Israël, en évoquant leurs difficultés durant leur intégration, illustrée par la rapidité avec laquelle le héros du film, le petit Schlomo, apprend l'hébreu ainsi que le français (langue maternelle de la famille qui l'adopte) tout en conservant sa langue maternelle, l'amharique, l'une des principales langues de l'Éthiopie.

Le film montre les difficultés que rencontrent cette nouvelle communauté à cause de la couleur de leur peau et des préventions de certains rabbins quant à leur judéité. Il évoque également les conflits entre Israéliens et Palestiniens, ainsi que les espoirs de paix entre Yitzhak Rabin et Yasser Arafat. À travers ce film, on découvre également le travail dans un kibboutz, le quotidien durant la Guerre du Golfe.

Radu Mihaileanu a également réalisé un documentaire sur le même sujet en 2007 : Opération Moïse[2].

Distinctions

Récompenses

Nominations

Notes et références

Liens externes