Urgences (série télévisée)

Urgences
Description de cette image, également commentée ci-après
Logotype original de la série.
Titre original ER
Genre série dramatique,
médicale
Création Michael Crichton
Production Amblin Entertainment
Acteurs principaux Noah Wyle
Laura Innes
Maura Tierney
Eriq La Salle
George Clooney
Anthony Edwards
Julianna Margulies
Musique James Newton Howard (générique)
Marty Davich
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine NBC
Nb. de saisons 15
Nb. d'épisodes 331
Durée 46 minutes
Diff. originale

Urgences (ER pour Emergency Room) est une série télévisée américaine créée par Michael Crichton et diffusée du au sur le réseau NBC. Elle possède 331 épisodes de 45 minutes.

En France, la série a été diffusée à partir du jusqu'au sur France 2[1] puis rediffusée sur France 4 et à partir du [2] sur TV Breizh[3] et du [4] sur HD1[5], au Québec sur TQS et sur TVA, puis sur Radio-Canada à partir de 1996, en Suisse romande sur la RTS. En Belgique, sur RTL-TVI et est rediffusée depuis le sur AB3.

Origines de la série

En 1974, l'écrivain Michael Crichton écrit un scénario basé sur sa propre expérience en tant qu'interne en médecine dans des urgences surchargées[6]. L'idée ne se concrétise pas, et Crichton se consacre à d'autres projets. En 1990, il publie le roman Jurassic Park, qui est adapté en 1993 au cinéma par Steven Spielberg. Les deux hommes collaborèrent étroitement au projet[7]. Crichton propose alors le scénario d’Urgences à Spielberg, et ils décidèrent d'en faire un pilote pour une série télévisée plutôt qu'un film[8]. Le script original de Crichton est quasiment inchangé, mis à part le fait que le personnage de Susan Lewis devient une femme et celui de Peter Benton un afro-américain.

Synopsis

Intrigue

La série Urgences met en scène la vie du service des urgences de l'hôpital universitaire Cook County de Chicago, et par extension celle des personnes qui le fréquentent.

Beaucoup de thèmes d'actualité, parfois graves, sont traités à travers les patients, mais surtout les médecins de l'hôpital (par exemple, la séropositivité avec Jeanie Boulet, l'homosexualité et l'homoparentalité avec Kerry Weaver et Maggie Doyle, la situation catastrophique au Congo-Kinshasa et au DarfourJohn Carter part faire de l'humanitaire, la surdité et le langage des signes avec Peter Benton, le cancer avec Mark Greene, le suicide avec Carol Hathaway, l'euthanasie avec Chen ou encore la guerre d'Irak avec Michaël Gallant ou les guerres de gangs avec Greg Pratt). La problématique de la protection sociale est également un élément récurrent de l'intrigue. Cependant, un ton humoristique, voire comique est assez souvent adopté dans la série, notamment via certains personnages (par exemple : le réceptionniste Jerry Markovic, le Dr Dave Malucci, le Dr Romano ou encore le Dr Archie Morris).

La série se distingue aussi par le nombre impressionnant d'intrigues amoureuses développées entre les personnages eux-mêmes (Doug et Carol, Peter et Jeanie, Mark et Susan, Peter et Elizabeth, John et Anna, Mark et Chuny, John et Lucy, Luka et Carol, John et Susan, Luka et Abby, John et Abby, Peter et Cleo, John et Kem, Greg et Jing-Meï, Mark et Elizabeth, Luka et Samantha, Neela et Michael, Neela et Ray, Neela et Tony, Neela et Simon, Samantha et Tony, etc.).

Grades

À noter, dans un but de clarification des personnages de la série, qu'il existe différents « grades » concernant les employés d'un hôpital :

  • Les externes sont des étudiants en médecine dans leurs deux dernières années d'études. Ils effectuent des stages dans les différents services de l'hôpital, et ne sont donc pas forcément rattachés à un service. Ils sont sous la responsabilité des médecins de rang supérieur. Ils n'ont pas le droit de prescrire des médicaments, ni de pratiquer des actes médicaux sans supervision. À la base, ils sont présents pour observer le fonctionnement et l'exercice de la médecine.
  • Les internes sont des docteurs en médecine fraîchement sortis de l'université, mais qui doivent encore faire leurs preuves sur le terrain. Ils doivent rendre des comptes aux médecins de rang supérieur, et sont supervisés par un résident avec un statut spécial, le chef des internes. Au terme d'une année d'internat, ils doivent passer un examen. Si cet examen est réussi, ils peuvent librement pratiquer la médecine générale. Très souvent cependant, l'année d'internat est incluse dans la résidence (en tant que première année).
  • Les résidents sont des médecins qui souhaitent se spécialiser dans une branche de la médecine (chirurgie, médecine d'urgence, radiologie...). Pour ce faire, ils sont employés par le service correspondant à leur spécialité et sont supervisés par les médecins titulaires. La résidence peut durer de deux à sept ans selon la spécialité. En ce qui concerne la médecine d'urgence, la résidence dure 4 ans (dont un an d'internat, dans la série).
  • Après la résidence, lorsqu'un médecin souhaite se spécialiser dans une sous-spécialité de la branche de la médecine dans laquelle il a effectué sa résidence (pédiatrie d'urgence, chirurgie cardio-thoraciqueetc.), il doit effectuer un clinicat (fellowship, en anglais) durant le plus souvent au moins une année. Le médecin est considéré comme étant titulaire dans la branche générale dans laquelle il s'est spécialisé, mais doit être supervisé par des titulaires de la sous-spécialité (exemple : aux États-Unis, la cardiologie est une sous-spécialité de la médecine interne. Un cardiologue en clinicat a effectué sa résidence dans cette spécialité et est donc considéré comme un titulaire en médecine interne, mais pas encore en cardiologie).
  • Les titulaires sont des médecins expérimentés employés sous contrat par le service dans lequel ils travaillent. Ils supervisent et évaluent les résidents, les médecins en clinicat, les internes et les externes, le cas échéant. Ils obéissent directement au chef du service (qui est lui aussi un titulaire).
  • Les assistants médicaux (physician assistants en anglais) ont un statut particulier aux États-Unis. Hiérarchiquement, ils se situent entre l'infirmière et le médecin. Ils peuvent par exemple diagnostiquer des maladies, effectuer des tests médicaux ou prescrire les médicaments, mais n'ont pas les connaissances et les qualifications requises pour pratiquer d'actes médicaux trop poussés et doivent rendre des comptes aux médecins. Généralement, ils sont employés pour assister les docteurs.

Épisodes

La série est divisée en 331 épisodes d'une durée de 46 minutes chacun.

Article détaillé : Liste des épisodes d’Urgences.

Distribution

Le plateau de tournage figurant la célèbre entrée des Urgences de la série aux studios Warner Bros. de Burbank en Californie.

La distribution de la série a évolué au fil des saisons. Par exemple, John Carter, le personnage joué par Noah Wyle, est devenu médecin à part entière alors qu'en 1994 il était un externe en médecine, à peine sorti de l'université. Il quitte la série après la fin de la 11e saison, peu de temps après avoir été nommé titulaire enseignant de l'hôpital. De plus en plus souvent au fil de la série, les départs de comédiens se sont traduits par des événements tragiques pour leur personnage (mort, renvoi, etc.) mais aussi par la volonté de changer de vie, comme le docteur Doug Ross (George Clooney) parti à Seattle.

Urgences est la série ayant connu le plus de bouleversements de casting en 15 ans d’ancienneté. Aucun des acteurs principaux des neuf premières années de la série n'est présent en tant que personnage régulier dans la dernière saison d' Urgences ; aucun des acteurs des premières saisons ne sont même présents. Ces départs nombreux sont dus notamment :

En revanche, tout est parfois mis en œuvre pour garder un acteur souhaitant partir : ainsi, Julianna Margulies a refusé un contrat s'élevant à près de 27 millions de dollars pour rester au-delà de la 6e saison, ce qui aurait fait d'elle l'actrice de série la mieux payée de toute l'histoire de la télévision.

Sherry Stringfield a quitté par deux fois la série (en 1996 et en 2005, après son retour en 2001). Laura Innes (Kerry Weaver) détient le record de participation dans la série, en étant resté de 1995 à début 2007, l'actrice étant partie pour se consacrer à la réalisation, entre autres, des épisodes d’Urgences.

Acteurs principaux

Note : La terminologie utilisée pour parler de la chronologie des arrivées/départs est la suivante : numéro de la saison . numéro de l'épisode. Par exemple, lorsqu'on parle d'épisode 6.12, il faut comprendre qu'il s'agit de la saison 6, épisode 12.

Acteur Personnage Personnage régulier Personnage ponctuel Raison du départ Voix française
Anthony Edwards Dr Mark Greene saisons 1 à 8 et 15.07 n/a Meurt d'une tumeur au cerveau. William Coryn
George Clooney Dr Douglas Ross épisodes 1.01 à 5.15 et 15.19 épisode 6.21 Part à Seattle Patrick Noérie
Sherry Stringfield Dr Susan Lewis épisodes 1.01 à 3.08, 8.04 à 12.01 et 15.22 n/a Part rejoindre sa sœur à Phœnix (saison 3) ; quitte l'hôpital pour une clinique privée (saison 12). Emmanuelle Bondeville
Noah Wyle Dr John Carter saisons 1 à 11, 15.16 à 15.19 et 15.22 épisodes 12.14, 12.15, 12.19 et 12.20 Part rejoindre sa compagne, Kem, en Afrique. Eric Missoffe
Julianna Margulies Carol Hathaway épisodes 1.02 à 6.21 et 15.19 épisode 1.01 Part rejoindre Doug à Seattle après la naissance de leurs jumelles, Kate et Tess. Hélène Chanson
Eriq La Salle Dr Peter Benton épisodes 1.01 à 8.10, 8.15, 8.21, 15.19 et 15.22 n/a Obtient un poste dans la clinique où travaille Cleo pour pouvoir mieux s'occuper de son fils Reese Thierry Desroses
Gloria Reuben Jeanie Boulet  épisodes 2.06 à 6.06 épisodes 1.14 à 1.17, 1.20 à 2.03 et 14.11 Quitte le Cook County pour s'occuper de son fils adoptif séropositif. Brigitte Berges
Laura Innes Dr Kerry Weaver épisodes 3.01 à 13.13 et 15.22 épisodes 2.01 à 2.04, 2.06, 2.09, 2.10, 2.13, 2.15, 2.18 à 2.22 et 15.07 Démissionne pour devenir présentatrice d'émission médicale à Miami. Virginie Ogouz pour l'épisode 2.01, puis Stéphanie Murat jusqu'à la saison 9, et Valérie de Vulpian à partir de la saison 10
Maria Bello Dr Anna Del Amico  saison 4 épisodes 3.20 à 3.22 Part rejoindre son ex à Philadelphie. Virginie Ledieu
Alex Kingston Dr Elizabeth Corday épisodes 4.01 à 11.04 et 15.22 épisode 15.12 Quitte le Cook County après un différend avec le conseil de l'hôpital. Catherine Privat
Kellie Martin Lucy Knight  épisodes 5.01 à 6.14 n/a Meurt poignardée par un schizophrène dans l'hôpital. Marie-Laure Dougnac
Paul McCrane Dr Robert « La Flèche » Romano (Robert « Rocket » Romano en VO) épisodes 4.06 à 10.08 épisodes 4.05, 4.06, 4.08 à 4.12, 4.15 à 4.21, 5.02, 5.04, 5.05, 5.09, 5.10, 5.12 à 5.16, 5.18 à 5.22 et 15.07 Meurt écrasé sous un hélicoptère qui tombe du toit de l'hôpital dans la cour de celui-ci. Marc Perez
Goran Višnjić Dr Luka Kovač saisons 6 à 13, 14.05, 14.08 à 14.10, 14.14, 14.16, 14.19 et 15.03 n/a Prend un nouveau départ à Boston avec Abby. Stéphane Ronchewski
Michael Michele Dr Cleo Finch épisodes 6.01 à 8.10 et 8.21 n/a Démissionne pour travailler dans une clinique privée. Sophie Baranes
Erik Palladino Dr David Malucci épisodes 6.07 à 8.04 épisodes 6.02 à 6.06 Renvoyé par Weaver pour son anti-professionnalisme. Kris Bénard
Ming-Na Dr Jing-Meï Chen (Deb Chen lors de la saison 1) épisodes 6.10 à 11.09 épisodes 1.13 à 1.17, 1.19 à 1.21 Démissionne car elle n'a plus envie de faire médecine (saison 1) ; retourne en Chine après avoir euthanasié son père (saison 11). Yumi Fujimori
Maura Tierney Dr Abigail Lockhart (née Wyczenski) épisodes 6.12 à 15.03 épisodes 6.08 et 15.20 Prend un nouveau départ à Boston avec Luka. Laura Blanc
Sharif Atkins Dr Michael Gallant épisodes 8.15 à 10.18 épisodes 8.07 à 8.09, 8.11 à 8.13, 11.16, 11.17, 12.08, 12.09, 12.12 et 12.21 Appelé en Irak par l'armée (saison 10), il y meurt lors de l'explosion de son convoi (saison 12). Lionel Melet
Mekhi Phifer Dr Gregory Pratt épisodes 9.01 à 15.01 épisodes 8.18 à 8.20 et 8.22 Meurt à la suite de blessures infligées lors de l'explosion d'une ambulance. Didier Cherbuy
Parminder Nagra Dr Neela Rasgotra épisode 10.03 jusqu'à la fin épisode 10.01 Part rejoindre Ray à la fin de la saison 15. Vanina Pradier
Linda Cardellini Samantha Taggart, Infirmière épisode 10.05 jusqu'à la fin n/a n/a Julie Turin
Shane West Dr Ray Barnett saisons 11 à 13 épisodes 15.05, 15.20 et 15.21 Amputé des jambes après un accident de la route, ce qui lui interdit la médecine d'urgence. Stéphane Miquel
Scott Grimes Dr Archibald Morris saison 12 jusqu'à la fin saison 10 épisodes 3 à 5, 7, 8, 11, 14 à 16, 19 à 21, saison 11 épisodes 1, 3, 5, 7, 9, 11, 13, 15, 16, 18, 19, 21 et 22 n/a Donald Reignoux
John Stamos Dr Tony Gates épisode 13.02 jusqu'à la fin épisodes 12.07 et 12.08 n/a Olivier Destrez
David Lyons Dr Simon Brenner saison 15 épisodes 14.14, 14.16 à 14.19 n/a Philippe Bozo
Angela Bassett Dr Catherine Banfield épisode 15.02 jusqu'à la fin n/a n/a Marie-Christine Darah

Acteurs secondaires principaux

Autres acteurs secondaires

Invités vedettes

Dernière saison

Article connexe : Saison 15 d'Urgences.

La quinzième et dernière saison de la série voit revenir un grand nombre de personnages :

  • John Carter revient au service des urgences ; un rein lui est greffé dans l'hôpital où opère Benton ;
  • Mark Greene et Romano apparaissent dans un flashback qui concerne la nouvelle responsable des urgences ;
  • Carol Hathaway et Doug Ross sont à l'hôpital de Seattle où Neela et Sam viennent chercher des organes pour des transplantations ;
  • Jerry revient à l'accueil ;
  • Le Dr Morgenstern vient rendre une visite au Cook County.

Ces retours ont lieu afin d'attirer les fans des premiers jours et d'offrir une dernière saison en lien avec les précédentes. C'est l'occasion d'en apprendre un peu plus sur les personnages partis quelques années auparavant.

Audiences

Les classements saisonniers de Urgences diffusés en Amérique du Nord sur NBC, basés sur le nombre total moyen de téléspectateurs par épisode, sont présentés dans le tableau ci-dessous. Chaque saison télévisée du réseau américain commence à la fin du mois de septembre et se termine à la fin du mois de mai. Toutes les heures mentionnées dans cette section ont été enregistrées dans les fuseaux horaires de l’Est et du Pacifique. Les rangs des saisons 1 et 2 sont répertoriées au niveau des ménages (pourcentage des ménages qui regardent le programme), tandis que les rangs des saisons 3 à 15 sont répertoriées au niveau des téléspectateurs.

Saison Début de saison Fin de saison Popularité
Rang (#)
Audience
(en millions)
1 19 septembre 1994 18 mai 1995 #2[9] 19,08[9]
2 21 septembre 1995 16 mai 1996 #1[10] 21,1[10]
3 26 septembre 1996 15 mai 1997 #1[11] 30,79[11]
4 25 septembre 1997 14 mai 1998 #2[12] 30,2[12]
5 24 septembre 1998 20 mai 1999 #1[13] 25,4[13]
6 30 septembre 1999 18 mai 2000 #4[14] 24,95[14]
7 12 octobre 2000 17 mai 2001 #2[15] 22,4[15]
8 27 septembre 2001 16 mai 2002 #3[16] 22,1[16]
9 26 septembre 2002 15 mai 2003 #6[17] 19,99[17]
10 25 septembre 2003 13 mai 2004 #8[18] 19,04[18]
11 23 septembre 2004 19 mai 2005 #16[19] 15,17[19]
12 22 septembre 2005 18 mai 2006 #30[20] 12,06[20]
13 21 septembre 2006 17 mai 2007 #40[21] 11,56[21]
14 27 septembre 2007 15 mai 2008 #54[22] 9,2[22]
15 25 septembre 2008 2 avril 2009 #37[23] 10,3[23]

La première année, Urgences a attiré en moyenne 19 millions de téléspectateurs par épisode, devenant ainsi la deuxième émission de télévision la plus regardée, juste derrière Seinfeld. Au cours des deux saisons suivantes (1995-1997), elle a été l'émission la plus regardée en Amérique du Nord. Pendant presque cinq ans, la série s'est battue pour la première place face à Seinfeld, mais en 1998, Seinfeld se termina, Urgences devenant de nouveau numéro un. La fin de la série a attiré 16,4 million de téléspectateurs[24]. Le record de l'épisode le plus suivit est survenu pendant la saison 2 avec l'épisode 7 : « Les Eaux de l'enfer » (Hell and High Water), avec 48 millions de téléspectateurs et une part de marché de 45 %. Il s’agissait du chiffre le plus élevé pour un drame programmé régulièrement depuis un épisode de la série Dallas en mai 1985 qui avait obtenu une part de marché de 46 %. Cette part de marché représente le pourcentage de téléviseurs en service branchés sur cet épisode[25].

Autour de la série

Générique

  • Tous les épisodes de la série démarrent par un carton-titre. Mais jusqu'à la saison 12, le vrai générique de la série est lancé environ cinq minutes après le début de l'action, sans qu'aucun effet de réalisation ne l'annonce. Ce générique surprise est bien sûr une métaphore de l'arrivée d'une situation d'urgence, qui peut surgir n'importe quand dans le service[réf. nécessaire]. À partir de la saison 13, le générique est remplacé par un deuxième carton-titre.
  • À la fin de nombreux épisodes, le générique de fin est présenté avec en fond une image d'un des personnages de l'épisode, celui sur lequel il était en partie centré.
  • Dans le premier générique (de la saison 1 à la saison 12), on pouvait voir la porte des urgences reflétée dans une flaque d'eau avec la silhouette de Dr Mark Greene (filmé dans un épisode de la première saison, lorsqu'il vient réconforter Carter). Lorsque le Dr Mark Greene meurt durant la saison 8, on voit la tête de Carter se refléter dans cette même flaque d'eau. Ce dernier vient lui aussi réconforter le Dr Gallant, avec les mêmes mots que ceux du Dr Greene.

Tournage

  • Le pilote de la série a été filmé dans un vieil hôpital abandonné, à cause du manque de temps et d'argent pour pouvoir construire un plateau. Rapidement après, on en a construit un aux Studios Warner Bros à Burbank en Californie. Par la suite, la série a également de plus en plus utilisé des plans tournés à Chicago, notamment avec son célèbre métro aérien « L ».
  • La réalisation de la série utilise beaucoup de plans-séquences lors des phases de soin d'urgences. La caméra passe d'une salle (et d'une intrigue) à une autre en suivant un personnage ou un brancard selon une chorégraphie souvent déroutante.
  • Certains épisodes sont intégralement centrés sur un des personnages principaux. Ils se déroulent généralement dans des décors totalement différents des Urgences, mais néanmoins dans un contexte médical (Carter en mission humanitaire en Afrique, Gallant au cœur de la guerre en Irak, etc...).
  • La série est supposée se dérouler dans un hôpital situé au centre de Chicago (les personnages sortent de l'hôpital pour prendre le métro aérien ou marcher le long de la Chicago River). En réalité, le vrai Cook County Hospital est situé dans un quartier semi-périphérique sur Harrison Street. Il y a même deux Cook County à cet endroit : un vieux bâtiment datant du début du XXe siècle, désaffecté depuis 2002, dont l'aspect général peut évoquer les décors de la série, et un hôpital neuf, situé un peu en arrière.
  • Le réalisateur Quentin Tarantino a réalisé un épisode de la série (saison 1, épisode 24 : « Maternité », « Motherhood » en VO).

Personnages

  • Il n'y a que six personnages qui apparaissent dans toutes les saisons de la série : les infirmiers Malik McGrath, Shirley Adams, Lily Jarvik et Chuny Marquez, ainsi que les secouristes Doris Pickman et Zadro White.
  • Dans le script original du pilote, Carol Hathaway fait une tentative de suicide au début de l'épisode ; Hathaway n'était pas destinée à s'en sortir et devait finir cérébralement morte ; en effet, ce personnage n'était pas destiné à être membre de la distribution (Julianna Margulies est d'ailleurs créditée en tant qu'artiste invité dans cet épisode).
  • Le personnage de Doug Ross baisse souvent la tête, que ce soit en signe d'amusement, de déception, de honte ou parce qu'il semble perdu dans ses pensées. Il s'agit d'une manière détournée pour l'acteur George Clooney de regarder des bouts de papiers sur lesquels sont indiqués les termes techniques et médicaux de ses dialogues. L'acteur a en effet expliqué qu'il était incapable de s'en souvenir.
  • Maria Bello, qui joue le Dr Anna Del Amico , était seulement prévue comme invitée sur les trois derniers épisodes de la saison 3, mais les producteurs étaient si impressionnés qu'ils ont décidé de la garder comme actrice principale de l'équipe. Il en a été de même pour beaucoup d'autres personnages. Ainsi Gloria Reuben, alias Jeanie Boulet, n'était pas prévue comme régulière. Paul McCrane (Robert Romano) non plus, mais ses performances ont convaincu les producteurs de l'inclure définitivement au générique. Scott Grimes devait partir définitivement à la suite de la démission de son personnage Archie Morris dans la saison 10 ; il a finalement été retenu en tant que personnage récurrent puis régulier dans la saison 12.
  • Matthew Watkins, le petit garçon qui joue le rôle de Reese Benton, le fils sourd de Peter Benton, est vraiment sourd dans la vie.
  • Les producteurs de la série avaient décidé que Carol Hathaway allait cesser d'être infirmière pour devenir l'une des médecins des urgences. Son personnage suit même des études de médecine au cours de la saison 3, mais Julianna Margulies refusa et cette trame narrative fut abandonnée, pour être reprise plus tard par le personnage d'Abby Lockhart (Maura Tierney) qui, d'infirmière au départ, devient médecin lors de la saison 10.
  • Goran Visnjic a lui-même nommé son personnage Luka Kovac d'après le prénom de son neveu et le nom de famille de son meilleur ami (les producteurs de la série n'arrivaient en effet pas à trouver un nom croate approprié).
  • Tous les personnages principaux de la série (hormis Susan Lewis, Michael Gallant et Simon Brenner) ont été traités en tant que patients à un moment ou à un autre dans la série.

Intrigues amoureuses

Beaucoup d'intrigues amoureuses ont été développées dans la série mais, dans la vie réelle, certains acteurs sont vraiment en couple :

  • Laura Innes (qui joue le rôle de Kerry Weaver) est depuis 1988 en couple avec David Brisbin , qui joue le rôle de l'anesthésiste Alexander Babcock.
  • Angela Bassett et Courtney B. Vance, respectivement les époux Catherine et Russell Banfield, sont vraiment mariés dans la vie réelle.
  • Maria Bello et William H. Macy, les docteurs Anna Del Amico et David Morgenstern, qui ont joué dans les saisons 3 et 4, se sont retrouvés dans plusieurs films ensemble après leurs départs de la série à la saison 4, dont Lady Chance en 2003, dans lequel ils incarnent un couple.

Incohérence

À l'instar d'autres feuilletons, notamment les soap operas, certains personnages « vieillissent » plus vite ou leur âge présente des incohérences avec d'autres points du scénario. Dans la saison 1, on apprend que la mère de Peter Benton a 76 ans. Or, si elle avait eu son fils à 40 ans, ça fixerait l'âge de Peter à 36 ans, ce qui semble incompatible avec les études qu'il suit (il devrait avoir environ entre 25 et 30 ans).

Apparition dans une autre série

Durant les premières saisons, le tournage de la série Urgences se faisait sur le même site de Burbank que l'autre série phare du moment, Friends. Aussi, les acteurs des deux séries avaient pris l'habitude de se retrouver lors des pauses cigarettes (seuls deux acteurs fumaient chez Friends).

En 1995, les producteurs eurent l'idée de faire un épisode avec deux des acteurs qui venaient souvent mettre leur humour sur le plateau de tournage de Friends, Noah Wyle et George Clooney. Dans l'épisode 1x17 de Friends, (« Celui qui devient papa – 2e partie »), Monica (Courteney Cox) et Rachel (Jennifer Aniston) invitent donc deux médecins chez elles. Rachel a eu un problème à sa cheville, fort bénin, mais n'ayant plus de couverture sociale, elle emprunte l'identité de Monica afin d'éviter toute dépense inutile. Lors de la consultation, elle est auscultée par un des deux médecins, le Dr Mitchell (joué par George Clooney) qui ne manque pas d'aller chercher son deuxième compère, le Dr Rosen (Noah Wyle). Ainsi, dans l'appartement de Monica, se retrouvent Carter et Ross pour un dîner où les deux urgentistes reconvertis ne savent plus qui est Monica et qui est Rachel. Dîner qui se terminera en règlement de comptes entre les deux filles[26].

Épisode tourné et diffusé en direct

Urgences est notamment connue pour avoir tourné et diffusé en direct le premier épisode de la saison 4 (« Direct aux urgences », « Ambush » en VO), à l'image d'une représentation de théâtre filmé. Dans cet épisode, l'équipe de tournage réelle de NBC joue une équipe de PBS filmant un documentaire sur l'hôpital. L'épisode, écrit par la scénariste Carol Flint, a été conçu en étroite collaboration avec les acteurs[27].

Le procédé pour cet épisode spécial a nécessité dix-huit caméras et, pour les acteurs de la série, de mémoriser leurs dialogues et leurs gestes médicaux (n'ayant pas le droit à l'erreur lors du tournage) tout en intégrant les mouvements de caméra, qui sont assez sophistiqués dans cette série[27]. De plus, pour que l'épisode soit en direct aussi bien sur la côte Est que la côte Ouest des États-Unis, les acteurs ont joué l'épisode deux fois, le premier épisode étant rediffusé dans les états du centre des États-Unis[27].

La chaine de télévision française France 2 a été l'une des seules chaînes étrangères autorisées à diffuser l'épisode en direct qui, décalage horaire oblige, fut diffusé en France à h du matin, en version originale non sous-titrée[27].

Récompenses

La série a reçu un nombre impressionnant de prix nationaux et internationaux (133 au total) ainsi que 314 nominations dans diverses catégories. Parmi les plus prestigieux, voici une liste non exhaustive :

  • Emmy Award 1995 : Meilleure réalisation de Mimi Leder pour l'épisode Travail perdu
  • Emmy Award 1995 : Meilleur montage pour l'épisode Travail perdu
  • Emmy Award 1995 : Meilleur son pour l'épisode Travail perdu
  • Emmy Award 1995 : Meilleur graphisme pour le générique
  • Emmy Award 1995 : Meilleure actrice dans un second rôle Julianna Margulies
  • Emmy Award 1996 : Meilleure série dramatique
  • SAG Award 1996 : Meilleure distribution
  • SAG Award 1997 : Meilleure distribution
  • Emmy Award 1997 : Meilleur montage pour l'épisode L'Issue était fatale
  • Emmy Award 1997 : Meilleur son pour l'épisode Phobie de l'avion
  • Emmy Award 1997 : Meilleur artiste invité dans une série dramatique pour William H. Macy
  • Emmy Award 1998 : Meilleur son pour l'épisode Exode
  • Emmy Award 1998 : Meilleure direction technique pour l'épisode Direct aux urgences
  • SAG Award 1998 : Meilleure distribution
  • Golden Globe 1998 : Meilleur acteur dans une série dramatique pour Anthony Edwards
  • SAG Award 1998 : Meilleure actrice dans une série dramatique pour Julianna Margulies
  • SAG Award 1999 : Meilleure distribution
  • SAG Award 1999 : Meilleure actrice dans une série dramatique pour Julianna Margulies
  • Emmy Award 1999 : Meilleur son pour l'épisode La Tempête
  • Emmy Award 1999 : Meilleur mixage pour l'épisode La Tempête
  • Emmy Award 2000 : Meilleur montage pour l'épisode Tous pour eux
  • Emmy Award 2001 : Meilleure artiste invitée dans une série dramatique pour Sally Field
  • Emmy Award 2001 : Meilleur son pour l'épisode Le Passage à niveau
  • Emmy Award 2002 : Meilleur son pour l'épisode Nuages avec des risques d'averses
  • People's Choice Awards 2002 : Meilleure série dramatique
  • Emmy Award 2003 : Meilleur son pour l'épisode La Théorie du chaos
  • Emmy Award 2006 : Meilleur artiste invité dans une série dramatique pour Ray Liotta
  • Emmy Award 2009 : Meilleur artiste invité dans une série dramatique pour Rod Holcomb
  • Image award 2009 : Meilleure actrice dans un second rôle pour Angela Bassett

Réalisme de la série

Avis et classements

Urgences est une série médicale qui traite son sujet de manière réaliste, malgré certains raccourcis (comme les internes faisant le travail d’infirmières ou le recours exagéré à la réanimation cardio-pulmonaire dans la série[28]). En 2018, le site américain TV Insider (édité par TV Guide) a comparé les différentes séries médicales[28], décernant à Urgences une note de 7/10[29] devant notamment Dr House noté 4/10[30], Grey’s Anatomy noté 3/10[31], mais derrière Scrubs noté 9/10[32].

Les scénaristes de la série se sont inspirés de faits réels, de la carrière des médecins et des infirmières qui ont travaillé sur la série et ont noué des contacts réguliers avec des membres du personnel médical partout dans le pays. Cependant, certaines opérations ont été dramatisées par rapport à la vie réelle. Par exemple, un des premiers épisodes de la série montre un bébé avec un cintre coincé dans la gorge ; ce cas, inspiré d'un fait réel des urgences d'un hôpital de Los Angeles, a été amplifié par l'ajout d'une scène où le bébé est sous perfusion et doit subir une trachéotomie (dans le cas réel, les médecins avaient pu extraire le cintre sans être obligés d'effectuer une telle opération).

Selon le docteur François Moreau de la Fédération hospitalière de France : « Urgences présente un degré de réalisme très proche de la réalité. Ils travaillent avec des conseillers médicaux pour que tout soit crédible. C'est une description extrêmement précise du travail des urgentistes »[33]. Pour lui, la série est si réaliste qu'elle a parfois des airs de documentaire, et il lui reconnait un réel impact pédagogique[33]. Cependant, il nuance son propos : « les cas présentés dans la série sont poussés à l'extrême. [...] Par ailleurs, le système de santé américain est différent de ce qui se passe en France. Nous n'avons pas les mêmes filières de traitement avec des équipes hospitalières embarquées dans les SAMU [...] »[33].

Termes médicaux souvent utilisés dans la série

L'utilisation d'un jargon médical réaliste pour décrire les problèmes médicaux des patients de la série effraya au début les décideurs de NBC. L'équipe créative (dont le producteur Steven Spielberg) procéda à quelques ajustements après avoir montré le pilote de la série lors de projections-tests, qui reçurent un accueil enthousiaste de la part des spectateurs[34].

Voici une liste des termes médicaux les plus couramment employés dans la série.

Produits dérivés

Édition DVD (France)

L'intégralité des quinze saisons de la série est sortie en France. De nombreuses éditions sont parues chez Warner Home Video depuis 2004. Les récentes éditions complètes sont sorties le . En voici la liste :

Les copies sont toutes remastérisées au format de tournage (1.78 panoramique 16/9 compatible 4/3). Un coffret intégral est sorti le . Un second coffret de 96 disques est sorti le .

Jeu vidéo

Urgences a été adapté sous la forme d'un jeu vidéo de gestion et de simulation en 2005 sur Windows. Celui a été noté 10/20 par Jeuxvideo.com[37].

Notes et références

  1. http://www.urgences-la-serie.com/index.php3?rub=saison1&rp=resu
  2. http://www.leblogtvnews.com/2014/11/l-integrale-de-la-serie-urgences-sur-tv-breizh.html
  3. http://www.toutelatele.com/apres-hd1-tv-breizh-s-offre-l-integrale-d-urgences-64031
  4. http://www.toutelatele.com/julie-lescaut-quitte-hd1-remplacee-par-urgences-et-american-wives-66816
  5. http://www.programme-tv.net/news/tv/56630-666-park-avenue-marchlands-urgences-hd1/
  6. Jason Jacobs, Body Trauma TV: The New Hospital Dramas (illustrated ed.), British Film Institute, (ISBN 0-85170-880-3), p. 24.
  7. Richard Zoglin et Martha Smilgis, « Television: Angels with Dirty Faces », Time,‎ (lire en ligne, consulté le 25 février 2014)
  8. Sam Keenleyside, Bedside manners: George Clooney and ER (llustrated ed.), ECW Press, (ISBN 1-55022-336-4), p. 129
  9. a et b « TV Ratings: 1994–1995 » [archive du ], Classic TV Hits (consulté le 16 octobre 2009)
  10. a et b « TV Ratings: 1995–1996 » [archive du ], Classic TV Hits (consulté le 13 décembre 2009)
  11. a et b « A Milestone Year, for a Decidedly Dubious Reason », Los Angeles Times,
  12. a et b « The Final Countdown », Entertainment Weekly Published in issue #434 May 29, 1998,‎ (lire en ligne)
  13. a et b « TV Winners & Losers: Numbers Racket A Final Tally Of The Season's Show (from Nielsen Media Research) » [archive du ], GeoCities, (consulté le 2 décembre 2010)
  14. a et b « Top TV Shows For 1999–2000 Season », Variety,‎ (lire en ligne)
  15. a et b « The Bitter End », Entertainment Weekly Published in issue #598 June 1, 2001,‎ (lire en ligne)
  16. a et b « How did your favorite show rate? », USA Today,‎ (lire en ligne)
  17. a et b « Nielsen's TOP 156 Shows for 2002–03 – rec.arts.tv | Google Groups », Groups.google.com (consulté le 3 septembre 2011)
  18. a et b « Internet Archive Wayback Machine » [archive du ], Web.archive.org, (consulté le 3 septembre 2011)
  19. a et b "ABC Television Network 2004–2005 Primetime Ranking Report" « https://web.archive.org/web/20120421023509/http://abcmedianet.com/web/dnr/dispDNR.aspx?id=060105_05 »(Archive • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?), . (June 1, 2005). ABC Medianet. Retrieved November 6, 2007.
  20. a et b "ABC Television Network 2005–2006 Primetime Ranking Report" « https://web.archive.org/web/20141011060406/http://abcmedianet.com/web/dnr/dispDNR.aspx?id=053106_05 »(Archive • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?), . (May 31, 2006). ABC Medianet. Retrieved November 6, 2007.
  21. a et b "ABC Television Network 2006–2007 Primetime Ranking Report" « https://web.archive.org/web/20120323004317/http://abcmedianet.com/web/dnr/dispDNR.aspx?id=053007_08 »(Archive • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?), . (May 30, 2007). ABC Medianet. Retrieved May 31, 2011.
  22. a et b "ABC Television Network 2007–2008 Primetime Ranking Report" « https://web.archive.org/web/20100413172935/http://abcmedianet.com/web/dnr/dispDNR.aspx?id=052808_06 »(Archive • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?), . (May 28, 2008). ABC Medianet. Retrieved July 3, 2009.
  23. a et b "ABC Television Network 2008–2009 Primetime Ranking Report" « https://web.archive.org/web/20140410204904/http://abcmedianet.com/web/dnr/dispDNR.aspx?id=060209_05 »(Archive • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?), . (June 2, 2009). ABC Medianet. Retrieved May 31, 2011.
  24. (en) Cynthia Littleton, « 'ER' series finale scores with auds », sur Variety.com, .
  25. (en) « ER - Season 2, Episode 7: Hell and High Water », sur TV.com.
  26. Sources : Anders Graphic - Friends Saison 9 en VOSTFR.
  27. a b c et d « FRANCE 2, demain à 4h00. "Urgences", série : un épisode tourné et diffusé en direct. Plus "Urgences" que jamais », Anne Boulay, Libération.fr, 25 septembre 1997.
  28. a et b « "Grey's Anatomy" versus "Urgences", quelle est la meilleure série médicale ? », Vincent Julé, 20 minutes.fr, 28 février 2019.
  29. (en) « Which Medical Shows Are Most Realistic? Ranking 'Grey's Anatomy,' 'The Good Doctor' & More - ER (1994-2009) Score: 7/10 », Kat Thieme, tvinsider.com, 20 décembre 2018.
  30. (en) « House (2004-2012) Score: 4/10 », Kat Thieme, tvinsider.com, 20 décembre 2018.
  31. (en) « Grey’s Anatomy (2005-Present) Score: 3/10 », Kat Thieme, tvinsider.com, 20 décembre 2018.
  32. (en) « Scrubs (2001-2010) Score: 9/10 », Kat Thieme, tvinsider.com, 20 décembre 2018.
  33. a b et c « Urgences décroche la palme du réalisme », Jessica Xavier et David Bême, Doctissimo.fr, mis à jour le 27 juin 2014.
  34. « 20 ans d'"Urgences" : retour nostalgique sur une série mythique », Clélia Cohen, Les Inrocks.com, 19 septembre 2014.
  35. a b c d e f g h et i « Lexique médical - Petit dico médical » (source TV Grandes chaînes du 11 au 24 août 2007), er.hypnoweb.net (consulté le juillet 2018).
  36. « Lexique médical - Dictionnaire », er.hypnoweb.net (consulté le juillet 2018).
  37. Dinowan, Test du jeu Urgences, 22 septembre 2005, Jeuxvideo.com.

Annexes

Bibliographie

  • (en) Stephen Spignesi, The ER Companion, an unauthorized Guide, Penguin Group, 1996, (ISBN 0-451-19626-0)
  • Janine Pourroy, « Urgences - le guide officiel », Éditions La Martingale, 1997, (ISBN 2-277-37076-2)
  • Philippe Paygnard, « Urgences, les Coulisses du Dévouement », D.L.M. Éditions, 1997, (ISBN 2-87795-105-7)
  • Stephen Spignesi, « Urgences, le Guide Non Officiel », Éditions Hors Collection, 1999, (ISBN 2-258-04552-5)
  • Louis-Frédéric Dunal, « Urgences au cœur de l'action », Éditions Etai, 2007

Liens externes