Umberto Veronesi

Umberto Veronesi
Veronesi Napolitano (crop).jpg
Crédit image :
licence Attribution 🛈
Umberto Veronesi en 2011.
Fonctions
Président
Agence pour la sécurité nucléaire ()
-
-
-
Sénateur italien
XVIe législature de la République italienne
-
Sénateur italien
XVe législature de la République italienne
-
Franco Monaco ()
Ministre de la Santé
Gouvernement Amato II
-
Girolamo Sirchia (en)
Directeur scientifique (en)
Institut européen d'oncologie
-
Président
Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer
-
Directeur exécutif
Institut national du cancer ()
à partir de
Biographie
Naissance
Décès
(à 90 ans)
Milan
Nom de naissance
Umberto Veronesi
Nationalité
Domicile
Formation
Université de Milan (inconnu) (jusqu'en )
Université de Pavie
Activités
Enfant
Paolo Veronesi ()
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Membre de
Septième commission permanente du Sénat italien () (-)
Académie nationale de médecine d'Argentine (en)
Académie royale de médecine de Catalogne ()
Distinctions
Liste détaillée
Médaille d'or de la santé publique () ()
Chevalier grand-croix de l'ordre du Mérite de la République italienne ()
Prix Leopold-Griffuel ()
Prix Komen Brinker (en) ()
Prix international roi Fayçal pour la médecine ()
Premio America () ()
Honorary citizen of Vinci () (-)
Honorary citizen of Inveruno () (-)
Honorary citizen of Asti () (jusqu'en )
signature d'Umberto Veronesi
Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Signature

Umberto Veronesi (prononcé en italien [umˈbɛrto veroˈneːzi] ou [-ˈneːsi]), né le à Milan en Italie et mort le dans la même ville), est un oncologue et homme politique italien connu pour ses contributions à la prévention et au traitement du cancer du sein. Il obtient le 1er prix Galilée en 2007.

Biographie

Umberto Veronesi est né à Milan le [1]. Après avoir obtenu son diplôme de médecine et de chirurgie (1950), Umberto Veronesi a concentré ses études sur le domaine de l'oncologie. En 1975, il est devenu directeur de l' Institut national des tumeurs. En 1982 il a fondé l'École européenne d'oncologie (Eso) en 1982. Président de l'Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer (1985-1988) et de la Fédération des sociétés européennes du cancer (1991-1993)[2]. Son activité clinique et de recherche s'est concentrée pendant plusieurs décennies sur la prévention et le soin du cancer. En particulier, il s'est occupé du carcinome mammaire. Umberto Veronesi a été le premier théoricien et un partisan de la quadrantectomie [2],[1]. Fondateur et président de la fondation  qui porte son nom, Umberto Veronesi a été directeur scientifique émérite de l'Institut européen d'oncologie[3], ainsi que de l'Institut national des tumeurs  de Milan de 1976 à 1994[2],[1].

Affilié au Parti democrare italien, Umberto Veronesi a été sénateur et ministre de la Santé du au dans le gouvernement Amato II[2],[1].

À plusieurs occasions il a soutenu la supériorité intellectuelle et morale de la femme sur l'homme[4],[5],[1].

Il a également milité pour la défense des droits des animaux[2],[1].

Umberto Veronesi est mort à Milan le [6],[1].

Publications

  • Da bambino avevo un sogno. Tra ricerca e cura, la mia lotta al tumore (2002) ;
  • Una carezza per guarire (avec M. Pappagallo, 2004) ;
  • L'ombra e la luce. La mia lotta contro il male (2005) ;
  • Il diritto di morire (2005)
  • Nessuno deve scegliere per noi (avec M. De Tilla, 2007) ;
  • Apriamo le porte alla scienza (avec K. Kennedy, 2006) ;
  • Che cosa sono gli organismi geneticamente modificati (avec C. Tonelli, 2007) ;
  • L'uomo con il camice bianco (avec A. Costa, 2009) ;
  • Dell'amore e del dolore delle donne (2010) ;
  • La scelta vegetariana (avec M. Pappagallo, 2011) ;
  • Longevità (2012) ;
  • Il primo giorno senza cancro (2012) ;
  • La dieta del digiuno (2013) ;
  • Responsabilità della vita. Un confronto fra un credente e un non credente (avec G. Reale, 2013) ;
  • Siate sani. Consigli e suggerimenti per vivere bene e a lungo (avec F. Morelli) 2014,
  • L'eredità di Eva (avec M. Pappagallo), 2014 ;
  • Il mestiere di uomo (2014) ;
  • Il mio mondo è donna. I valori di una vita (avec M.G. Luini), 2015 ;
  • Confessioni di un anticonformista (avec A. Chirico), 2015 ;
  • I segreti della lunga vita. Come mantenere corpo e mente in buona salute (avecM. Pappagallo), 2015 ;
  • Senza paura (avec G. Pravettoni), 2015[2].

Distinctions

Notes et références

  1. a b c d e f et g (it) Alberto Costa, « Veronesi, Umberto in "Dizionario Biografico" », sur treccani.it, (consulté le ).
  2. a b c d e et f (it) « Veronesi, Umberto nell'Enciclopedia Treccani », sur treccani.it (consulté le ).
  3. (it) Nuova struttura Direzione Scientifica, 22 septembre 2014, consulté le 16 novembre 2016.
  4. (it) Umberto Veronesi, Maria Giovanna Luini, Il mio mondo è donna, i valori di una vita, Mondadori, 2015, p. 7.
  5. (it) Veronesi Umberto, La forza delle donne in dieci punti Ora serve un nuovo femminismo.
  6. (it) « È morto Umberto Veronesi », sur focus.it, (consulté le )
  7. (it) « Distinction », sur quirinale.it.

Voir aussi

Bibliographie

  • (it) Alessandro Cecchi Paone, Umberto Veronesi, una vita per la Scienza, Longanesi, 2009.
  • (it) Francesco Sansone, L'eutanasia. Lettera aperta al prof. Umberto Veronesi, 2009, Schena editore.

Articles connexes

Liens externes