Ukraine libertaire

Territoire libre
(uk) Вільна територія

1918–1921

Drapeau
Description de cette image, également commentée ci-après
Localisation approximative de la Вільна територія (Territoire libre) makhnoviste.
Informations générales
Capitale Houliaïpole
Langue Ukrainien
Russe
Monnaie Makhno Ruble ()
Démographie
Population 7 millions
Responsable du « Conseil militaire insurrectionnel »
Nestor Makhno

Entités précédentes :

L’Ukraine libertaire, ou Makhnovchtchina, est un mouvement révolutionnaire paysan d'inspiration anarchiste visant à l'établissement d'une société sans état sur un territoire situé dans le sud de l'Ukraine actuelle, pendant la guerre civile russe. Des communes libres se forment à Gouliaï Polie et ailleurs sous la protection de l'Armée révolutionnaire insurrectionnelle ukrainienne organisée par Nestor Makhno, qui lutta d’abord contre les troupes d'occupation austro-hongroises, après la signature du traité de Brest-Litovsk, puis contre les blancs. En 1920 elle fut déclarée hors-la-loi et éliminée par les bolcheviks, avec lesquels elle s'était précédemment alliée contre les blancs. Les derniers combattants cessent le combat l'année suivante.

Les raisons de cette révolte

L’histoire de l’indépendance ukrainienne est étroitement associée à celle de la révolution russe et de la makhnovtchina. La déclaration d’indépendance ukrainienne intervient en effet alors que la Première Guerre mondiale et la Révolution russe détruisent les Empires russe et autrichien. Cependant, l’offensive des Bolchéviks contraint le gouvernement à quitter Kiev en . En , par l’armistice de Brest-Litovsk, Lénine livre l’Ukraine aux occupants allemands, qui permettent le retour du gouvernement à Kiev : corps francs allemands, troupes russes débandées, anarchistes de Nestor Makhno, différentes factions ukrainiennes (pro-alliées, pro-allemandes ou pro-bolchéviques) s’affrontent alors. De plus l’Ukraine est extrêmement intéressante pour ces voisins. Elle est principalement composée de région fertile.

En 1917, alors que Kérensky prenait le pouvoir en Russie, l’Ukraine a vu s’installer un pouvoir diriger par la petite bourgeoisie nationaliste, qui était désireuse de devenir indépendant. Cependant, ce mouvement s’occupait principalement du nord de l’Ukraine et était mené par Vinitcheuko et Petlioura. Alors que dans le sud, des masses paysannes commençaient à se former, elles étaient extrêmement soutenues par des groupes anarchistes. Et ce mouvement de paysans devint rapidement un mouvement révolutionnaire qui renversa le régime Bourgeois entre et . Mais rapidement le mouvement met en commun les terres et les usines. Cependant en , Lénine signa le traité de Brest-Litovsk qui permettait aux armées austro-allemandes d’entrer en Ukraine. Celles-ci rétablirent aussitôt les nobles et les propriétaires fonciers dans leurs privilèges afin de s’assurer la neutralité de la région. La nomination de l’hetman Skoropadsky à la tête de la Rada centrale[1] marqua véritablement le retour au tsarisme. En effet, les propriétaires chassés peu de temps auparavant se hâtèrent, par esprit de vengeance, de resserrer leur étreinte sur le peuple, qui subissait par ailleurs le brigandage des troupes d’occupation. Devant cette répression impitoyable, le pays tout entier va se dresser et ce mouvement insurrectionnel des paysans et des ouvriers va se déclarer pour la révolution intégrale, c’est-à-dire ayant comme but la complète émancipation du travail. On assiste alors à une organisation simultanée de corps de francs-tireurs, cela sans aucun mot d’ordre venu d’un quelconque parti politique mais par les paysans eux-mêmes. Mais les représailles de la Rada ukrainienne, appuyée par les troupes austro-allemandes, vont être sanglantes (juin-juillet-). La nécessité d’une certaine unification face à la répression se faisant sentir, ce sera le groupe anarchiste de Goulaï-Polé qui en prendra l’initiative (...) , duquel va se détacher un animateur de premier ordre, Nestor Makhno.

Nestor Makhno

Portrait de Nestor Makhno

Nestor Ivanovitch Makhno (ukrainien : Нестор Іванович Махно), né le à Houliaïpole (oblast de Zaporijia) et mort à Paris (20e arrondissement) le , est un communiste libertaireArmée révolutionnaire insurrectionnelle ukrainienne qui, après la révolution d'Octobre et jusqu'en 1921, combat à la fois les Armées blanches tsaristes et l'Armée rouge bolchévique.

En 1906, à l'âge de dix-sept ans, Makhno rejoint un groupe anarchiste et s'implique dans des activités

terroristes. Deux ans plus tard, il a été arrêté et condamné à mort, mais a été libéré en raison de sa jeunesse et emprisonné à la prison Butyrki à Moscou

travaux forcés à perpétuité pour « activités terroristes ». Libéré après la révolution de Février, il rentre à Gouliaï-Polié et participe à l'organisation des soviets de paysans et d'ouvriers.

En 1918, après la signature du Traité de Brest-Litovsk qui livre l'Ukraine à l'Allemagne, il organise un mouvement de résistance armée qui poursuit les combats contre l’Armée des volontaires du général blanc Anton Dénikine.

En 1919, les groupes de guérilla se transforment en une véritable armée, la Makhnovtchina, qui compte jusqu'à 50 000 hommes. Pour combattre les Armées blanches, il s'allie avec l'Armée rouge qui se retourne finalement contre lui en 1920.

En 1921, vaincu, il fuit la Russie. Expulsé de plusieurs pays européens, il s'installe finalement en 1925 à Paris, où pour survivre il est contraint de travailler comme ouvrier chez Renault à Boulogne-Billancourt.

En 1926, il est l'un des cinq auteurs de la « Plate-forme organisationnelle de l’union générale des anarchistes » d'inspiration communiste libertaire, qui s'oppose à la synthèse anarchiste défendue par Voline et Sébastien Faure.

Il meurt le et est incinéré au cimetière du Père-Lachaise en présence de centaines de personnes dont Voline qui prononce son éloge funèbre.

Économie[2]

Agriculture

Les paysans qui vivaient à Makhnovie commencèrent à s'organiser en communes agricoles. La première, appelée "Rosa Luxembourg" a été très réussie. Dans ces communes, les terres étaient tenues en commun, et les cuisines et les salles à manger étaient également communes, bien que les membres qui souhaitaient cuisiner séparément ou prendre de la nourriture à la cuisine et la manger dans leur propre quartier aient été autorisés à le faire. Bien que seulement quelques membres se considéraient comme anarchistes, les paysans ont exploité les communes sur la base d'une pleine égalité ("de chacun selon sa capacité, à chacun selon son besoin") et accepté le principe d'aide mutuelle de Kropotkin comme leur principe fondamental.

Industrie

Les travailleurs du chemin de fer d'Aleksandrovsk ont pris les premiers pas en 1919 pour organiser une économie autogérée. Ils ont formé un comité chargé d'organiser le réseau ferroviaire de la région, d'établir un plan détaillé pour le mouvement des trains, le transport des passagers, etc. Les Soviets furent bientôt formés pour coordonner les usines et d'autres entreprises dans toute l'Ukraine.

Art et divertissement

Les Makhnovistes ont accordé une grande attention au théâtre, et les soldats de l'Armée Noire pratiquaient souvent le théâtre pour se divertir et maintenir le moral. À Houliaïpole, de nombreux ouvriers et étudiants commencent à écrire et à jouer en pièces.

De l'argent

L'économie de l'Ukraine libre était un mélange d'anarcho-communisme et de socialisme de marché, avec des usines, des fermes et des chemins de fer devenant coopératives et de nombreuses communautés sans argent sont créées. La majorité des territoires continuaient d'utiliser de l'argent mais prévoyaient devenir des territoires anarcho-communistes après la guerre civile russe. En 1920, l'Armée révolutionnaire insurrectionnaire déclara que tous les types d'argent doivent être acceptés sur les territoires, menaçant la «punition révolutionnaire» à ceux qui ne l'ont pas suivi

Notes et références

  1. Patrick Granet, , sur SERPENT - LIBERTAIRE (consulté le 13 janvier 2021)
  2. (en) « Makhnovia », dans Wikipedia, (lire en ligne)

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes