Trousse de cuvelage

Une trousse de cuvelage (on lui donne aussi le nom de rouet ou roulisse) est la pièce de base pour la construction du cuvelage de puits de mine[1]. Dans le cas du puits classique (circulaire), elle a la forme d'une couronne, et est ancrée dans la paroi brute du puits[2].

Réalisation

Après creusement d'une passe de 10 à 30 mètres de profondeur et de haut en bas, il faut impérativement consolider le puits par le cuvelage. Pour ce faire, sur 1,5 à 2 mètres de hauteur, on augmente le diamètre brut du puits de 2 mètres environ. Dans cette excavation supplémentaire vient s'ancrer la trousse de cuvelage. Une fois cette trousse de cuvelage réalisée elle sert de fondation et on exécute le cuvelage du puits de bas en haut. Dès que ce tronçon est terminé, on reprend le creusement du puits et ainsi de suite.

Types

En béton coulé

Cette méthode est la plus universelle. Elle est facile à mettre en œuvre, convient dans tous les terrains, solide, bon marché. Elle est réalisée en une seule pièce, par une coulée de béton in situ.

Maçonnée en briques

Dans cette méthode la trousse ne diffère du reste du cuvelage que par son épaisseur.

Maçonnée en claveaux de béton

Ces claveaux ont la forme d'un pyramide tronquée. La face interne porte un trou profond de 20 cm environ qui facilite la manipulation pendant la mise en œuvre. Dans certains cas ces claveaux ont été remplacées par de la pierre de taille.

Picotée

Les picots utilisés pour cette méthode sont des pièces de bois dur (généralement du chêne)qui servent à serrer la lambourde, dans le picotage d'un puits de mine.

Coupante

Article détaillé : cuvelage.

Le procédé de la trousse coupante est en réalité, un procédé de fonçage (creusement) d'un puits et non une trousse de cuvelage à proprement parler.

Notes et références

  1. Manuel du Mineur / J. Denis/ pages 301 à 360/ Librairie J-B Baillières et Fils Paris
  2. Définition Larrousse (Mines).