Train d'enfer (film, 1984)

Train d'enfer est un film français réalisé par Roger Hanin, sorti en .

Synopsis

Un soir de bal dans une petite ville du Nord de la France, au fort taux de chômage, une bagarre éclate entre jeunes français et immigrés maghrébins. Plusieurs protagonistes sont emmenés au commissariat, mais tous sont relâchés au petit matin.

Le lendemain, dans le train Paris-Lille, trois hommes, qui ont joué le rôle de meneurs de la bagarre de la veille, agressent un jeune Arabe, avant de le défenestrer. Une jeune femme, témoin du meurtre, se rend au commissariat pour déposer plainte. Les trois suspects sont rapidement identifiés, mais deux d'entre eux, prévenus par un inspecteur, parviennent à disparaître.

L'homme interpellé avoue les faits mais prétend avoir agi seul. Au cours de l'enquête, il s'avère que les deux suspects en fuite appartiennent au service d'ordre d'un parti d'extrême droite, dont le responsable est aussitôt arrêté.

Pendant qu'à Paris, des manifestations antiracistes sont organisées, dans la petite ville les tensions montent. La jeune femme, qui avait témoigné, est retrouvée assassinée. Une nuit, des vitrines sont brisées et quinze voitures sont incendiées.

Fiche technique

Distribution

Autour du film

Ce film est tiré d’une histoire vraie. Le , un Algérien de 26 ans, Habib Grimzi, est battu à mort et défenestré du train Bordeaux-Vintimille entre les gares de Montauban et Castelsarrasin (Tarn & Garonne) par trois jeunes candidats à l'engagement à la Légion étrangère (note 1)[réf. nécessaire].

La chanteuse Elsa Lunghini, y tient un tout petit rôle, étant alors agée de 12 ans au moment du tournage.

Notes et références

Liens externes