Trézence

la Trézence
(canal de Saint-Julienne)
Illustration
La rivière Trézence, principal affluent de la Boutonne, arrose la commune de Migré.
Carte.
Cours de la Trézence.
Caractéristiques
Longueur 27,7 km [1]
Bassin collecteur Charente
Débit moyen (Tonnay-Boutonne)
Régime pluvial océanique
Cours
Source source
· Localisation Loulay
· Altitude 61 m
· Coordonnées 46° 02′ 18″ N, 0° 30′ 40″ O
Confluence Boutonne
· Localisation Tonnay-Boutonne
· Altitude m
· Coordonnées 45° 57′ 34″ N, 0° 41′ 32″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Charente-Maritime
Cantons Loulay, Tonnay-Boutonne
Arrondissement Saint-Jean-d'Angély
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine

Sources : SANDRE:R61-0430, Géoportail

La Trézence est une rivière française et un affluent de la Boutonne, donc un sous-affluent de la Charente. Elle arrose le département de la Charente-Maritime, dans la région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie

La Trézence est le principal affluent de rive droite de la Boutonne et en même temps son principal tributaire. La longueur de son cours est de 27,7 km[1]. Dans sa partie terminale, il s'appelle aussi le canal de Saint-Julienne.

Communes et cantons traversés

Dans le seul département de la Charente-Maritime, la Trézence traverse onze communes[1] et deux cantons :

La Trézence arrose deux cantons pendant son cours sinueux, le canton de Loulay pour la partie amont et le canton de Tonnay-Boutonne pour la partie aval, tous deux sont situés dans l'arrondissement de Saint-Jean-d'Angély.

Bassin versant

Organisme gestionnaire

Affluents

La Trézence a cinq affluents contributeurs[1] :

Hydrologie

La Trézence en avril 2016 à Tournay (commune de Puyrolland).

Aménagements

La Trézence a fait l'objet d'une décision - en 1997 - controversée à propos d'un barrage pour la production ostréicole et l'irrigation alentour[9],[10],[11].

La Trézence est localement entourée de marais , notamment dans la partie comprise entre les communes de Saint-Loup et de Tonnay-Boutonne (marais de Saint-Loup dit aussi "Marais de Landes"), dans lesquels la chasse de nuit se pratique volontiers avec des tonnes flottantes ou sur pilotis.

Voir aussi

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

Notes et références

Références

  1. a b c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - La Trézence (R61-0430) » (consulté le 23 juin 2013)
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Bief (R6150560) » (consulté le 23 juin 2013)
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Sureau (R6150580) » (consulté le 23 juin 2013)
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Grand Pré (R6150590) » (consulté le 23 juin 2013)
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bief du Moulin (R6160510) » (consulté le 6 juillet 2008)
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Renolet (R6160520) » (consulté le 23 juillet 2013)
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Soie (R6170500) » (consulté le 23 juillet 2013)
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Bibot (R6170510) » (consulté le 23 juin 2013)
  9. Lettre Eau no 12-13 Avril 2000, « Trézence, un barrage reconnu d'inutilité publique » (consulté le 6 juillet 2008)
  10. Gobages.com, « Trézence - Plus d'obstacle au barrage » (consulté le 6 juillet 2008)
  11. S.O.S Rivières & Environnement, « Retenue de la Trézence 1990-2003 » (consulté le 6 juillet 2008)