Tirs au but

Les tirs au but sont un moyen de départage pour déterminer le vainqueur d'une rencontre sportive qui se serait autrement conclue sur un match nul. Les règles liées à cette procédure diffèrent selon le sport voire la compétition. De manière générale, un joueur procède à un tir depuis une position déterminée, le seul défenseur adverse étant le gardien de but. Les équipes tirent en alternance pour un nombre fini de tirs et la séance prend fin si une équipe a acquis une avance suffisante pour ne pas être rattrapée. Si ce n'est pas le cas, la séance continue dans une phase de « mort subite », jusqu'à que les deux équipes soient départagées.

Football

En cas d'égalité à l'issue du temps réglementaire et d'une éventuelle prolongation, les deux équipes sont départagés par une séance de tirs au but régie par la loi 10 du football.

Handball

Jet de 7 mètres au handball

En cas d'égalité au terme du temps réglementaire puis des prolongations, une séance de jets de 7 mètres est réalisée. 5 tireurs sont désignés par les deux entraîneurs. Les joueurs tirent de la ligne des 7 mètres alternativement avec les joueurs adverses. S'il y a toujours égalité à l'issue de ces 5 tirs par équipe, cinq joueurs tirent à nouveau dans l'ordre inverse des cinq tirs initiaux jusqu'à ce que l'une des équipes rate son tir tandis que l'autre le réussisse[1],[2].

Hockey sur glace

Lorsque deux équipes sont toujours à égalité après les prolongations, afin de désigner un vainqueur, on les départage avec une séance de tirs de fusillade, appelée « tirs de barrage » au Québec[3], « tirs au but » en Europe[4].

Rugby à XV

En cas d'égalité au terme du temps réglementaire puis de la prolongation, une séance de tirs au but est réalisée. Les joueurs tirent de la ligne des 22 mètres face aux poteaux alternativement avec les joueurs adverses pour une série de cinq tirs au but. S'il y a toujours égalité à l'issue de ces 5 tirs par équipe, la séance continue autant que nécessaire jusqu'à ce que l'une des équipes rate son tir tandis que l'autre le réussisse[5].

Water-polo

En cas d'égalité au terme du temps réglementaire, 5 joueurs et un gardien de but sont désignés par les deux entraîneurs. Les joueurs tirent de la ligne des 5 mètres alternativement à chaque extrémité de l'aire de jeu. S'il y a toujours égalité à l'issue de ces 5 tirs par équipe, les mêmes joueurs tirent à nouveau jusqu'à ce que l'une des équipes rate son tir tandis que l'autre le réussit[6].

La séance de tirs au but la plus longue de l'histoire du sport a lieu lors de la finale féminine du tournoi des Jeux panaméricains de 2011 à Guadalajara : les Américaines marquent 19 tirs au but sur 20, tandis que les Canadiennes en marquent 18 sur 20[7],[8].

Notes et références

  1. « IX. Règles de jeu – a) Handball en salle », dans Statuts et règlements, Fédération internationale de handball, (lire en ligne [PDF]), p. 10-11
  2. « Règles de jeu - Édition 2016 » [PDF], Fédération française de handball, (consulté le 26 juin 2021)
  3. « La plus longue séance de tirs de barrage de l'histoire », sur ici.radio-canada.ca, (consulté le 26 juin 2021)
  4. « Règles de jeu officielles 2018 – 2022 », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 26 juin 2021)
  5. Clément Mazella, « Finale Top 14 : Que dit le règlement en cas d'égalité à la fin du temps réglementaire ? », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 26 juin 2021)
  6. « Réglementation FINA - Water-polo 2019-2021 - Édition de la FFN » [PDF], sur ffn.extranat.fr, (consulté le 26 juin 2021)
  7. (en) « Longest water polo shootout », sur www.guinnessworldrecords.com (consulté le 26 juin 2021)
  8. « Anecdote : La plus longue séance de Tirs au but de l’histoire du Water-polo », sur www.france-waterpolo.fr, (consulté le 26 juin 2021)