Thunderbolt Ross

Thunderbolt Ross
Personnage de fiction apparaissant dans
Hulk.

Cosplay de Thunderbolt Ross sous son apparence de Hulk rouge.
Cosplay de Thunderbolt Ross sous son apparence de Hulk rouge.

Alias Thaddeus E. « Thunderbolt » Ross
(véritable identité ; nom complet)
Le Hulk rouge (the Red Hulk), le Rédempteur (Redeemer), « Ross-la-Foudre », Zzzax, « Rulk »[1]
Naissance lieu de naissance inconnu[1]
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sexe Homme
Espèce Humain altéré
Cheveux Blancs, autrefois bruns (Ross)
Noirs (Hulk rouge)[1]
Yeux Bleus (Ross)
Jaunes (Hulk rouge)[1]
Activité Aventurier ; ancien lieutenant-général[a] de l’US Air Force à la « Base Gamma », ancien assassin et pilote d’essai militaire ; citoyen des États-Unis sans casier judiciaire[1]
Caractéristique
  • Stratège militaire expert
  • Accès à des technologies et un armement avancés
  • Officier commandant ayant sous ses ordres de nombreux soldats et armées
Pouvoirs spéciaux En tant que Red Hulk :
  • Force, endurance et durabilité surhumaines
  • Facteur guérisseur
  • Absorption d'énergie
  • Production de chaleur et de radiations
Adresse Mobile (à travers les États-Unis) ; autrefois à la Base Gamma (Nevada, États-Unis)[1]
Taille et poids 1,85 m (Ross)
2,12 m (Hulk rouge)
110 kg (Ross)
545 kg (Hulk rouge)[1]
Famille Veuf
un père non identifié (décédé), Karen Lee Ross (épouse, †), Elizabeth « Betty » Ross Talbot Banner (Miss Hulk rouge, fille), Robert Bruce Banner (Hulk, beau-fils), Glenn Talbot (ex-beau-fils, †), un grand-père non identifié (décédé), un beau-père non identifié (décédé), Elizabeth « Betty » Ross Mace (la Fille dorée, tante, probablement décédée), Jeff Mace (Patriot, oncle par alliance, décédé)[1]
Affiliation Membre des Vengeurs, des Thunderbolts ; ancien membre des Agresseurs (Offenders), de Code Rouge, de l’US Air Force ; ancien allié de l’Intelligencia, ancien participant à l’« Opération : Hulk », ancien général des premiers Hulkbusters[1]
Ennemi de Hulk

Créé par
Interprété par Sam Elliott
William Hurt
Voix Patrick Messe
Féodor Atkine
Films Hulk
L'Incroyable Hulk
Captain America: Civil War
Avengers: Infinity War
Avengers: Endgame
Black Widow
Première apparition (Thunderbolt Ross) :

(le Rédempteur) :

(le Hulk rouge) :

  • (en) Hulk (vol. 2) #1
    (mars 2008, par Jeph Loeb et Ed McGuiness)
  • (fr) Marvel Heroes (vol. 2) no 12
    (Panini, octobre 2008)[1]
Éditeurs Marvel Comics

Thaddeus « Thunderbolt » Ross est un super-vilain évoluant dans l'univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics. Créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby, le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book Incredible Hulk (vol. 1) #1 en 1962.

À l'origine, le personnage est un lieutenant-général de l'US Air Force et le père de Betty Ross, qui pourchasse le colosse vert Hulk et qui ne possède aucun super-pouvoir.

Il apparaît pour la première fois en tant que le Hulk rouge (« Red Hulk ») dans le comic Hulk (vol. 2) #1 en 2008, scénarisé par Jeph Loeb et dessiné par Ed McGuinness. L'identité secrète de ce personnage est un mystère pendant plusieurs numéros, jusqu'à ce que l'on apprenne que Red Hulk et Thunderbolt Ross ne font qu'un. Pour le différencier de son alter ego vert, les créateurs du personnage le désignent sous le nom de Rulk[b].

Le Hulk rouge se fait connaître en assassinant l'Abomination, l'un des pires ennemis de Hulk.

Biographie du personnage

Militaire

Passionné d'aviation dès son plus jeune âge et s'engageant très tôt dans l'US Air Force, le général Thaddeus « Thunderbolt » Ross était le commandant de la base militaire où se déroula le projet « Gamma » à la base Gamma, là où naquit Hulk après la transformation de Bruce Banner, irradié par des rayons gamma à la suite d'un test de la bombe G qui tourna mal.

Alors que sa fille Betty reste amoureuse de Banner, Ross juge que le monstre vert que Banner est devenu est une menace sous sa responsabilité. Il le traque ensuite pendant des années à la tête d'une escouade surnommée les « Hulkbusters ». Il va même jusqu'à s'allier avec les ennemis de Banner, comme l'Abomination qu'il libère de prison, le Leader ou encore MODOK. Ses actions étant découvertes officiellement, Ross est proche de mettre fin à ses jours et est dégradé.

Le jour du mariage de sa fille Betty avec Bruce Banner, il tente d'abattre le chercheur mais blesse son ami Rick Jones.

En fuite, il est recruté par le SHIELD en tant qu'agent indépendant pour intégrer un programme spécial. Là, on le fait fusionner avec l'entité appelée Zzzax. L'opération est finalement un échec et il retrouve forme humaine. On le réaffecte sur la base Gamma. Mais Ross est tué par un mutant peu de temps après, en protégeant sa fille.

Son corps est récupéré par le Leader qui le ramène à la vie et en fait son garde d'élite, le Rédempteur (Redeemer), qui finit captif d'une race alien, les Trojans, un appât pour attirer Hulk et le Panthéon. Ross est par la suite retrouvé et soigné par l'armée américaine. Remis sur pied, il retrouve un poste dans l'US Air Force.

Plus tard, alors qu'il semblait avoir tiré un trait sur la menace Hulk, il découvre (à tort) que sa fille avait été mortellement empoisonnée par le sang de Banner lors d'une transfusion. Après avoir placé secrètement le corps de sa fille en cryostase (sommeil artificiel) grâce au Leader, il reprends alors la chasse du Titan vert, vouant sa vie à éliminer le monstre. Ce dernier lui échappe pourtant, quand Tony Stark, Red Richards et Nick Fury piègent Hulk en l'exilant dans l'espace.

Hulk rouge

Le jour où Captain America est assassiné, l'Intelligencia retrouve Ross et lui propose un marché : le retour de Betty Ross contre son corps.

Un an plus tard, Hulk revient sur Terre à la tête d'une armée vengeresse[2]. Iron Man (Tony Stark) est battu en tentant de le stopper, et Ross à son tour est capturé par les aliens. Finalement, Hulk est arrêté et retrouve sa forme humaine grâce à une machine conçue par Stark (une partie de son irradiation gamma avait été volée par les vilains auxquels Hulk s'était associé).

Ross devient le gardien personnel de Banner, incarcéré dans une base secrète de l'A.I.M. dissimulée comme une base de l'armée. Quelques heures plus tard, Ross devient secrètement le Hulk rouge (Red Hulk), transformé par une dose de rayonnements gamma et d'ondes cosmiques.

Le Hulk rouge utilise sa puissance pour se venger de l'Abomination, qu'il va éliminer en Russie, détruisant l'héliporteur du SHIELD et échappant à certains membres des Vengeurs. Après avoir provoqué un séisme à San Francisco, il est finalement stoppé par Thor associé à Hulk.

Ross met en scène sa propre mort avec un Life Model Decoy  (un clone de lui-même) et laisse Doc Samson tuer Clay Quartermain, qui avait été le seul témoin de leur plan. Ross s'allie toutefois avec Banner, qu'il n'arrive pas à battre quand l'Intelligencia entreprend de capturer les plus grands savants, comme Red Richards (Mister Fantastic) et Hank McCoy (le Fauve).

Lors de la bataille finale contre une armée de soldats de l'A.I.M., irradiés et transformés en versions mineures Rouges, Ross draine les radiations gamma du Leader, qui retrouve alors un corps ordinaire, et fait échouer un coup d’État lancé par un autre LMD (une copie conforme du feu-Glenn Talbot) manipulé par l'Intelligencia.

Pouvoirs, capacités et équipement

Avant qu'il ne devienne le Hulk rouge, le général Thunderbolt Ross n'avait aucun super-pouvoir. En complément de ceux-ci, Ross est un organisateur, un stratège et un meneur d’hommes compétent et doué. Il est aussi habile avec le maniement des armes et des équipements militaires[1].

Sous sa forme de Hulk rouge, Thunderbolt Ross possède de vastes pouvoirs surhumains.

  • Il possède une force surhumaine qui lui permet soulever bien au-delà des 100 tonnes à l'échelle Marvel[1],[c]
  • Son endurance et sa résistance physique sont elles-aussi accrues au même niveau que sa force ; il est aussi capable de se régénérer (facteur guérisseur) en l’espace de quelques minutes après avoir reçu des blessures importantes[1].
  • Sous cette forme, il est pratiquement invulnérable. Sa peau peut résister à des tirs de mitrailleuse de très gros calibre, ainsi qu'aux coups surpuissants de A-Bomb (Rick Jones) et de Hulk. Il a encaissé sans broncher l’impact du marteau de Thor, Mjolnir, n'étant en définitive que légèrement balafré au visage (qui a vite cicatrisé). Les seuls êtres étant parvenus à le blesser avec leurs griffes ou leurs dents acérées sont A-Bomb, Wendigo ou Wolverine.
  • Quand il entre en colère, sa peau génère une chaleur intense qui peut être libérée par ses yeux. Cette chaleur est suffisamment élevée pour faire fondre la toile de Spider-Man ou transformer le sable en verre. Il peut aussi absorber les énergies, notamment le rayonnement gamma et même le pouvoir cosmique du Surfer d'argent[1].
  • Tout comme Hulk, il est capable de franchir des kilomètres dans les airs en un seul bond, grâce aux puissants muscles de ses jambes[d].
  • Son corps est si radioactif que le sol se vitrifie sur son passage ; le docteur Banner a constaté que le degré d'irradiation du Hulk rouge était proportionnel à sa colère.

À la différence de Bruce Banner (Hulk), le Hulk rouge ne retrouve pas sa forme humaine quand il perd conscience[1].

Pendant une très brève période, son esprit a contrôlé le corps de la créature appelée Zzzax ; il disposait alors des pouvoirs de celui-ci. Également pendant un certain temps, et une fois que son esprit retourna dans son corps originel, Ross pouvait encore libérer un peu de l’énergie électromagnétique de Zzzax[1].

Au cours de sa carrière, le général Ross a eu accès à un vaste arsenal d’armes conventionnelles et non conventionnelles. Dernièrement, il a tendance à manier un revolver conçu par le SHIELD qui tire des balles capables de percer la peau de Hulk[1].

Ennemis

Comme Hulk est quasi invincible quand il n'a pas l'esprit de Bruce Banner pour le contrôler, les scénaristes de la série ont imaginé faire affronter Red Hulk à des versions alternatives et dérivées de Hulk : le Hulk gris ; Simon Williams (Wonder Man)[3] ; le Maestro ; Flux ; Skaar ; Ravage ; John Eisenhart[4] ou encore Miss Hulk.

Publications

Publié par Marvel Comics :

  • Hulk (vol. 2) #1, 2008 — parmi les meilleures ventes de comics en 2008[5]
  • King-Size Hulk, one shot par Frank Cho, Art Adams et Herb Trimpe, 2008.
  • Hulk: Variants #1-6, 2008.
  • Fall Of The Hulks #1-2…, par Jeff Parker & Carlos Rodriguez, 2010.
  • Mighty Avengers #25
  • Wolverine (vol. 3) #73

Livres de poche :

  • Hulk (vol. 1) : Red Hulk, 2008.
  • Hulk (vol. 2) : Red & Green, 2008.
  • Hulk (vol. 3) : Hulk No More.
  • Hulk (vol. 4) : Hulk vs. X-Force.

Apparitions dans d'autres médias

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Films

Interprété par Sam Elliott

  • 2003 : Hulk réalisé par Ang Lee.

Interprété par William Hurt dans l'univers cinématographique Marvel

Le général Thaddeus Ross est devenu secrétaire d'État des États-Unis. Il convoque les Avengers après l'explosion survenu à Lagos, pour présenter les « Accords de Sokovie ». Ross leur demande de signer ces accords pour que leurs actions puissent être validées par les Nations Unies. Captain America, refusant de signer, Ross demande à Iron Man de l'arrêter ainsi que ses complices (Faucon, Ant-Man, La Sorcière Rouge, Hawkeye et le Soldat de l'hiver).
Ross constate une nouvelle fois les actions illégales de Captain America après Civil War. Rhodes l'envoie valser alors qu'il lui demandait d'arrêter Rogers et son équipe de fugitifs.
Ross assiste aux obsèques de Tony Stark.

Télévision

Jeux vidéo

Autres

  • Red Hulk figure dans la collection de figurines Action figure de Marvel Select.
  • Dans la série Friends (saison 4, épisode 15, « Celui qui jouait au rugby »), quand le personnage de Ross (Ross Geller, incarné par David Schwimmer) s'énerve, il devient « Ross le rouge ».

Notes et références

Notes

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Thunderbolt Ross » (voir la liste des auteurs).
Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Red Hulk » (voir la liste des auteurs).
  1. Bien que son grade soit « lieutenant-général », le terme « général » est le plus souvent employé.
  2. Un mot-valise, contraction de « [R]ed » et « Hulk ».
  3. Ce qu'il démontra en frappant A-Bomb (Rick Jones), provoquant un séisme de magnitude 10 et une faille profonde d'au moins 10 kilomètres dans l'écorce terrestre. Ce faisant, il libéra accidentellement Hulk de sa prison. Au cours du combat qui s'ensuivit, Ross arrêta facilement un coup de poing de Hulk, à ce moment déchaîné, et lui cassa le bras en lui faisant une prise d'étranglement. Ayant presque fait sombrer Hulk dans l'inconscience, le Hulk rouge se ravisa afin de l'abattre en public et contra alors le coup du marteau mystique Mjolnir tenu par le dieu Thor.
  4. En tenant Thor, il est arrivé jusqu'en orbite et, depuis la Lune, s'est propulsé vers la Terre à une vitesse terrifiante.

Références

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p et q « Encyclopédie - Hulk rouge (le) », marvel-world.com (consulté le 17 avril 2021).
  2. Dans World War Hulk.
  3. Les Exilés #24 (mai 2003), Marvel Comics.
  4. Hulk 2099, Marvel Comics.
  5. (en) « Top 300 Comics Actual--September 2008 », icv2.com.

Liens externes