Thunder Snow

Thunder Snow
Image illustrative de l’article Thunder Snow

Père Helmet
Mère Eastern Joy
Père de mère Dubaï Destination
Sexe Hongre
Naissance 24 mars 2014
Pays de naissance Drapeau de l'Irlande Irlande
Pays d'entraînement Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Éleveur Darley Stud
Propriétaire Écurie Godolphin
Entraîneur Saeed bin Suroor
Jockey Christophe Soumillon
Rating FIAH 122
Nombre de courses 23
Nombre de victoires 8 (10 places)
Gains en courses 14 889 578 
Principales victoires Dubaï World Cup
Prix Jean Prat
Critérium international

Thunder Snow (2014-) est un cheval de course pur-sang anglais, né en Irlande, appartenant à l'Écurie Godolphin, entraîné en Angleterre et à Dubaï par Saeed bin Suroor et monté par Christophe Soumillon. Il est le seul cheval à avoir réalisé un doublé dans la Dubaï World Cup.

Carrière de courses

Thunder Snow effectue des débuts victorieux sur l'hippodrome de Leicester dès le mois de mai de ses 2 ans. Mais tout en prenant des accessits dans plusieurs courses de groupe (deuxième des Vintage Stakes et des Champagne Stakes), il ne parvient à s'imposer à nouveau qu'à l'automne, mais dans un groupe 1, le Critérium international, où il découvre celui qui deviendra son jockey attitré, Christophe Soumillon. Dans les bilans de fin d'année, il est classé troisième meilleur 2 ans en Europe, et meilleur poulain entraîné en Grande-Bretagne.

Thunder Snow au départ de la Breeders' Cup Classic 2018.

Envoyé passer l'hiver à Dubaï, il rentre en février dans les UAE 2000 Guineas, qu'il remporte brillamment, avant de faire le doublé avec l'UAE Derby. Cette performance, qui démontre son aisance sur le dirt, lui vaut de porter les espoirs de Godolphin pour une campagne américaine qui doit commencer dans le Kentucky Derby[1]. Mais dans le grand classique américain, où il s'élance à une cote de méfiance, l'aventure tourne court. La course se déroule sous la pluie et la piste de Churchill Downs est détrempée, ce qui semble ne pas plaire au poulain qui, dès l'ouverture des stalles, se lance dans un spectaculaire numéro de rodéo ponctué de grandes ruades, un comportement rarissime à ce niveau. Heureusement, Thunder Snow ne se blesse pas, mais cette mésaventure lui vaut d'être rapatrié en Europe, où trois semaines plus tard, il montre qu'il n'est pas affecté en prenant le premier accessit des 2000 Guinées irlandaises, gagnant ainsi ses galons classiques. Se cantonnant à l'exercice du mile, il confirme par une troisième place dans les St. James's Palace Stakes, puis s'adjuge un deuxième groupe 1 pour sa deuxième sortie en France, dans le Prix Jean Prat. Il enchaîne par une troisième place dans le Prix Jacques Le Marois, mais échoue dans sa dernière tentative de l'année, dans les Queen Elizabeth II Stakes.

Comme l'année précédente, Thunder Snow passe l'hiver à Dubaï, où il réalise un excellent meeting dans l'optique de la Dubaï World Cup, avec une victoire et deux premiers accessits dans les préparatoires à la course reine. Dans la World Cup, il remporte une victoire éclatante, la plus belle de sa carrière, par près de six longueurs, malgré un numéro de stalle tout à l'extérieur (10 sur 10). Thunder Snow prend ensuite de longues vacances, avant de rentrer, discrètement, dans les Juddmonte Stakes en août, en prélude à une nouvelle campagne américaine, qui va se solder par deux très bonnes performances, puisqu'il prend la deuxième place de la Jockey Club Gold Cup, et la troisième du Breeders' Cup Classic, sommet de la saison américaine. La régularité de Thunder Snow au plus haut niveau encourage l'écurie Godolphin à le maintenir à l'entraînement, dans l'optique de devenir le premier cheval à remporter la Dubaï World Cup. Pour cela, il effectue un meeting de Meydan plus léger que l'an dernier, ne participant qu'au troisième et dernier round du Al Maktoum Challenge, où il ne peut rivaliser avec son compagnon d'écurie Capezzano, qui l'emporte par près de dix longueurs et se place en favori dans la World Cup. Mais dans cette course, il ne sera à son tour que le spectateur de la lutte épique que se livrent Thunder Snow (encore malchanceux au tirage au sort, puisqu'il doit s'élancer de la stall 12) et Gronkowski, un cheval britannique parti faire carrière outre-Atlantique où il s'est classé deuxième de Justify dans les Belmont Stakes. Le plus court des nez séparera les deux adversaires, mais ce minuscule appendice fera entrer Thunder Snow dans l'histoire, comme le premier double vainqueur de la plus grande course des Émirats. Accessoirement, il devient avec près de 15 millions d'euros de gains, le cheval européen le plus riche de l'histoire, dépassant l'Irlandais Highland Reel.

Palmarès

Victoires

Accessits

Origines

Thunder Snow est le meilleur produit du champion miler australien Helmet, vainqueur de trois groupe 1 à trois ans (Caulfield Guineas, Champagne Stakes et AJC Sires' Produce Stakes), lui-même issu d'une famille très performante aux antipodes. Sa mère, Eastern Joy, n'a pas couru, mais s'est avérée une excellente reproductrice, puisqu'elle a donné la classique Ihtimal (Shamardal), troisième des 1000 Guinées et du Fillies' Mile, Always Smile (Cape Cross), placée des Sun Chariot Stakes et des Falmouth Stakes, First Victory (Teofilo), troisième des Oh So Sharp Stakes (Gr.3) et Winter Lightning (Shamardal), troisième de deux groupe 3, les Atalanta Stakes et les UAE Oaks. Dans cette riche famille, Eastern Joy se revendique aussi de sa sœur West Wind (Machiavellian), lauréate d'un Prix de Diane.

Origines de Thunder Snow
Père
Helmet
Exceed and Excel Danehill Danzig
Razyana
Patrona Lomond
Gladiolus
Accessories Singspiel In The Wings
Glorious Song
Anna Matrushka Mill Reef
Anna Paola
Mère
Eastern Joy
Dubaï Destination Kingmambo Mr. Prospector
Miesque
Mysterial Alleged
Mysteries
Red Slippers Nureyev Northern Dancer
Special
Morning Devotion Affirmed
Morning Has Broken (Famille 4-k)

Références

  1. (en) « Thunder Snow Gets Up in UAE Derby », BloodHorse.com,‎ (lire en ligne, consulté le 30 mars 2019)