Les 18 fugitives

(Redirigé depuis The Wanted 18)
Les 18 fugitives
Description de cette image, également commentée ci-après
Image extraite du film

Titre original The Wanted 18
Réalisation Amer Shomali, Paul Cowan
Scénario Paul Cowan
Pays d’origine Drapeau de la Palestine Palestine
Drapeau du Canada Canada
Genre Documentaire
Animation
Stop motion
Durée 75 minutes
Sortie 2014


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les 18 fugitives (The Wanted 18) est un film documentaire d'animation canado-palestinien de 2014 co-réalisé par l'artiste visuel et réalisateur palestinien Amer Shomali et le cinéaste canadien Paul Cowan. Le film combine des interviews des personnes impliquées dans les événements, des images d'archives, des dessins, des animations en stop-motion en noir et blanc ainsi que des reconstitutions[1].

Le film est sélectionné comme entrée palestinienne pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère à la 88e cérémonie des Oscars qui s'est déroulée en 2016[2].

Synopsis

L'œuvre présente les efforts des Palestiniens habitant la ville et la région de Beit Sahour, en Cisjordanie, pour démarrer une petite industrie laitière locale au cours de la première Intifada, en cachant un troupeau de dix-huit vaches laitières aux forces de sécurité israéliennes qui considérait la production de laitages comme une menace pour la sécurité nationale d'Israël[3].

Fiche technique

  • Réalisation : Amer Shomali, Paul Cowan
  • Scénario : Paul Cowan
  • Production : Ina Fichman, Nathalie Cloutier
  • Direction photo : Daniel Villeneuve, German Gutierrez
  • Montage : Aube Foglia
  • Preneur de son : Daniel Fontaine Bégin
  • Monteur sonore : Sylvain Bellemare
  • Musique originale : Benoît Charest
  • Durée : 75 min 14 s

Distribution

  • Alison Darcy :
  • Rosann Nerenberg :
  • Holly O'Brien :

Contexte

Dans les années 1980, dans l'optique de boycotter la taxation et la dépendance des matières premières israéliennes, les Palestiniens habitant Beit Sahour décident, dans une quête pour une plus grande autosuffisance, de former un collectif et de ne plus acheter du lait aux sociétés israéliennes. Ils achètent des vaches chez un kibboutznik sympathisant et dans le but d'apprendre à soigner les animaux et de les traire, ils envoient un de leurs membres aux États-Unis pour s'initier à l'élevage laitier. La ferme est un succès, suscitant une forte demande locale de « lait Intifada ». Cependant, le troupeau est déclaré « menace pour la sécurité nationale de l'État » et Israël tente de mettre les vaches en fourrière, forçant les Palestiniens à dissimuler les animaux afin de les garder[4].

Prix et récompenses

Notes et références

  1. Helen Faradji, « Le trésor d’ICI Tou.tv : Les 18 fugitives, d’Amer de Paul Cowan et Amer Shomali », sur Radio-Canada.ca, (consulté le 10 août 2020)
  2. (en) « Palestinian Animation Enters Foreign Language Oscar Race », Animation Magazine, (consulté le 13 octobre 2015)
  3. Laura-Julie Perreault, « 18 fugitives: les vaches de l'Intifada », sur La Presse, (consulté le 10 août 2020)
  4. André Lavoie, « Sus aux vaches palestiniennes », sur Le Devoir, (consulté le 10 août 2020)
  5. « Notre collection : Les 18 fugitives », sur Office national du film du Canada, (consulté le 10 août 2020)

Liens externes