L'Outsider (roman)

L'Outsider
Auteur Stephen King
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Roman policier
Horreur
Version originale
Langue Anglais américain
Titre The Outsider
Éditeur Scribner
Lieu de parution New York
Date de parution
ISBN 978-1501180989
Version française
Éditeur Albin Michel
Lieu de parution Paris
Date de parution
Type de média Livre papier
ISBN 978-2-226-43589-7

L'Outsider (titre original : The Outsider) est un roman policier et d'horreur de Stephen King, paru en 2018 puis en français en 2019.

Résumé

Le corps d'un jeune garçon de onze ans, qui a été violé et partiellement dévoré, est retrouvé dans un parc dans la petite ville de Flint City, dans l'Oklahoma. Des empreintes et des témoignages conduisent rapidement l'enquête vers Terry Maitland, professeur d'anglais et entraîneur de l'équipe de jeunes de baseball, père de famille et citoyen respectable. L'inspecteur Ralph Anderson, dont Maitland a entraîné le fils, l'arrête immédiatement et publiquement. Les preuves semblent accablantes malgré l'alibi donné par Maitland, d'autant que s'y ajoute son ADN, mais une vidéo le montre dans une autre ville à l'heure exacte du crime. Malgré les protestations d'innocence de Maitland, toute la ville le croit coupable. La détective privée Holly Gibney mène un complément d'enquête pour dénouer l'énigme.

Accueil

Ventes

Le roman est entré directement à la 1re place de la New York Times Best Seller list le [1]. Lors de sa première semaine, le roman s'est vendu à 97 000 exemplaires aux États-Unis [2]. Il est resté vingt semaines dans ce classement, dont deux passées à la première place[3].

Accueil critique

Victor LaValle, dans le New York Times, considère que le livre est « une réussite » et que Stephen King parvient encore à se montrer « aussi enthousiasmant » et à « ajouter de nouvelles influences à son œuvre » après plus de 50 romans publiés[4]. James Smythe, du Guardian, évoque un roman policier « subtilement conçu », qui comporte de « fascinantes allusions politiques », et dont l'élément surnaturel fait une arrivée tardive mais réussie, même si cette irruption peine à surprendre[5]. Pour Brian Truitt, de USA Today, qui lui donne la note de 3,5/4, le côté le plus dérangeant du roman est sa façon de montrer « le côté monstrueux de la nature humaine » alors que la connexion avec une œuvre plus ancienne de l'écrivain est un « ajout stimulant »[6]. Ryan Vlastelica, de The A.V. Club, lui donne la note de B+, estimant que la première partie du roman est tellement bien construite que cela nuit au plaisir quand « le mystère laisse place au suspense, puis à l'action »[7].

Notes et références

  1. (en) « Adult New York Times Best Seller Lists for 2018 », The New York Times (consulté le 3 juin 2018)
  2. (en) « More Fiction Softness Leads to Dip in Sales in Late May », PublishersWeekly.com,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Adult New York Times Best Seller Lists for 2018 », The New York Times, (consulté le 13 novembre 2018)
  4. (en) Victor Lavalle, « Stephen King’s Reign of Terror Continues in a New Novel », The New York Times (consulté le 22 mai 2018)
  5. (en) James Smythe, « An impossible alibi », The Guardian (consulté le 22 mai 2018)
  6. (en) Brian Truitt, « Thriller is a witchy brew of crime, horror », USA Today (consulté le 22 mai 2018)
  7. (en) Ryan Vlastelica, « Stephen King’s The Outsider is an It for the Trump era », The A.V. Club (consulté le 22 mai 2018)