The Cousteau Society

The Cousteau Society, connue en français comme La Société Cousteau, est une association à but non lucratif américaine d’exploration océanographique et de protection de la nature fondée en 1973[1] par le fameux marin et explorateur français Jacques-Yves Cousteau, actuellement présidée par sa seconde épouse Francine Cousteau depuis la disparition de son mari en 1997.

Logo du Parc océanique Cousteau représentant une baleine bleue autour du globe terrestre, avec le visage de Jacques-Yves Cousteau dans sa palette caudale, et autres logos utilisés par le commandant durant sa carrière.

Historique

Cousteau quitte la Marine nationale en 1949 pour fonder les Campagnes océanographiques françaises (COF) en 1950 et se procure son célèbre navire océanographique, la Calypso pour explorer les fonds marins et produire des films documentaires à travers le monde.

En 1956 il est récompensé par une Palme d'or du Festival de Cannes et en 1957 par l’Oscar du meilleur film documentaire pour Le Monde du silence, coréalisé avec Louis Malle, film qui inaugure sa célébrité et sa popularité, qui deviendront planétaires à partir de 1967 avec la série télévisée L’Odyssée sous-marine de l’Équipe Cousteau. En outre, en 1957, Cousteau est élu à la direction du Musée océanographique de Monaco.

En 1973, il crée aux États-Unis The Cousteau Society[1], vouée à l’exploration des océans de la planète pour sensibiliser l’humanité, par la cinématographie, à la nécessité de protéger les mers et la nature pour sauvegarder la vie en mer et sur terre et ainsi, la qualité de vie des générations actuelles et futures.

En 1981, il fonde en France l’Équipe Cousteau avec qui il partage ses explorations sur toute la planète jusqu’à sa disparition le , à l’âge de 87 ans. Sa seconde épouse Francine Cousteau hérite de la plupart de ses biens et lui succède. De son côté, en 1999, Jean-Michel Cousteau, son fils aîné issu de son premier mariage avec Simone Cousteau, fonde la Ocean Futures Society aux États-Unis.

Les deux héritiers ne parviennent pas à s’accorder et en novembre 2005, Jean-Michel Cousteau entreprend par voie judiciaire de faire valoir ses droits sur l’épave de la Calypso contre Francine Cousteau, seconde épouse et héritière du commandant. Le navire appartenant à l’Équipe Cousteau qu’elle préside, la justice finit par trancher en faveur de cette dernière.

Parmi la descendance qui continue l’œuvre de Jacques-Yves Cousteau, mais en ordre dispersé, on trouve :

Quelques missions de la Cousteau Society

Notes et références

  1. a et b http://fr.cousteau.org/about-us/nos-equipes
  2. "OLC" et [1]
  3. (en) CNN, « Future player: Alexandra Cousteau », CNN,‎ (lire en ligne, consulté le 31 octobre 2008)
  4. David Zuckerman, « A Life Aquatic », Plenty Magazine, (consulté le 31 octobre 2008)
  5. (en) Ian Urbina, « Pressure Builds to Ban Plastic Bags in Stores », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 31 octobre 2008)
  6. Agence France-Presse, « Ocean lures the heirs of Cousteau's legacy », Expatica, (consulté le 31 octobre 2008)
  7. (en) « Alexandra Cousteau Joins Oceana », sur Oceana (consulté le 5 septembre 2020).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes