Taounate

Taounate
تاوْناتْ
Taounate
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Fès-Meknès
Province Taounate
Démographie
Population 40 251 hab. (2020)
Densité 7,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 32′ 09″ nord, 4° 38′ 24″ ouest
Superficie 5 585 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Maroc
Voir sur la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Taounate
Géolocalisation sur la carte : Maroc
Voir sur la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Taounate

Taounate  (en arabe : تاونات en tamazight : Tawnat ⵜⴰⵡⵏⴰⵜ), est une ville qui se situe au nord du Maroc, à 80 km de la ville de Fès, où se trouve la plus grande réserve d'eau du pays. Taounate a été érigée en 1977 comme siège de la Province de Taounate. Elle est située dans la région de Fès-Meknès.

Informations générales

Histoire

L'histoire de la ville de Taounate qui avait comme nom ,le nom de sa tribu "MEZIAT" remonte, dit-on, au temps des Saadiens. À cette époque (XVe ou XVIe), trois tribus, les Meziath, les Jaia et les Rghiwa Le vocable Taounate signifierait la haute en berbère plutôt l'origine est amazigh c'est le pluriel de TA3WINATH (sources) prononcé pour la première fois en 1912 au moment où le protectorat français voulait transférer la capitale politique de Fès vers Rabat . le recensement de l'époque a concerné toutes les tribus importantes qui entouraient Fès et qui favorisaient la collecte d’impôt (harka) et parmi ces fractions il y avait Meziath qui n'était pas soumise entièrement au régime de l'époque il y avait certains douars qui refusaient de payer les impôts. mais le douar de ta3 winath (là où il y avait des sources) s'inclinait entièrement avec un autre douar qui était moins peuplé Hjar Mtahine. Alors le colonel français chargé de ce recensement a abrégé le nom et a écrit TAOUNAT (d'abord sans le E) puis après on a ajouté le e à la fin du nom, La localité est baptisée depuis et a pris le nom de TAOUNATE .

Auguste MOULIERAS dans son ouvrage " le Maroc inconnu :Etude géographique et sociologique" première partie exploration des Jbala Maroc septentrional édition Augustin CHALLAMEL année 1899 . pages 78 et 92 avait écrit Taounath avec un h à la fin : mais lorsqu'il a décrit la tribu de Meziath à la troisième partie de son œuvre de la page 393 jusqu'à la page 400 il n'a pas du tout évoqué ce nom ;plutôt il a souligné l'existence du douar Sidi Bouzid 300 feux, , EL AZAIB (les campements printaniers) 400 feux, kelâa de Méziath 500 feux encore deux ELKalaâ l'un 500 feux sur l'oued Asra (actuellement le quartier KALAA et à l'ouest 300 maisons actuellement hjar Deriane ....

Auguste precise qu'au point de vue historique et géographique il n'ose identifier Méziath à la tribu berbère des MEZATA (V. Ibn Khaldountomes 1et 2 de la traduction) (à suivre) .

La région abrite plusieurs kasbah, témoin notamment du passage des almoravides comme la Kasbah du Jbal Amargu[1].

Culture et société

Taounate est l'une des principales villes du pays Jbala au Maroc. Les Jbala comme leur nom l'indique, sont les « montagnards » ou « les habitants des montagnes ». Ce nom qui se réfère plutôt à la géographie qu'à un aspect ethnique donné, est passé pourtant pour une identité culturelle vu leur nombre important et leur espace géographique étendu, comparé aux autres « Montagnards » du Maroc. Les Jbalas furent arabisés dès le XIe siècle après l’arrivée des Idrissides ce qui explique le caractère pré-hilalien de leur parler.

Par ailleurs, la province compte un artisanat diversifié avec le tissage à Oulad Azam (les Azamis ou les Yazami), la vannerie à Moulay Bouchta El Khammar, le travail du bois à Bni Oulid et la poterie à Aslas.

Ressources hydrauliques

Barrage Idriss 1er

  • Coordonnées :34° 07′ N, 4° 40′ O.
  • Province : Taounate.
  • Villes proches:  FèsSefrou, Taza.AlHoceima
  • Région Biogéographique : no 7-Moyen Sebou.
  • Bioclimat : semi-aride à hiver tempéré[2]. et été chaud et sec.
Caractéristiques physiques

Grand lac de barrage (5 700 ha) sur l'oued Inawen, mis en eau en 1973. Il s'étend de l'est à l'ouest sur environ 16 km. Ses versants sont constitués de collines marneuses cultivées et sans végétation naturelle. Ses bords sinueux montrent par endroits (amont surtout) des marges vaseuses ou graveleuses sans macrophytes. Vers sa limite est, une végétation basse couvre de larges espaces du lit de l'oued Inawen, où s'observent souvent des grues.

Les eaux sont relativement chargées en nutriments, souvent turbides; leur température varie entre 10 et 28 °C et le pH entre 7,5 et 8,5. La faune invertébrée, encore mal étudiée, est relativement pauvre (p. ex. le zooplancton se compose d'une dizaine d'espèces).

Flore

La végétation de ce milieu artificiel est peu intéressante, exception faite d'une large prairie couvrant le lit de l'oued Inawen, en amont de la retenue.

Faune

Le peuplement naturel de poissons fut constitué de barbeaux (encore abondants) et d'anguilles et aloses (éteintes); le peuplement introduit se compose de 6 espèces: la Carpe commune, le Black-bass, le Blue-gill, le Sandre, le Rotengle et, d'introduction récente, la Carpe argentée.

Une quarantaine d'espèces d'oiseaux signalées en hivernage, pour un total ne dépassant pas les 4000 oiseaux. Les plus réguliers sont : la Mouette rieuse (jusqu'à 1800), le Colvert (1000), la Sarcelle d'hiver (300), le Pilet (200), le Siffleur (200), le Souchet (50), la Foulque macroule, le Grèbe huppé (150), le Milouin (120), le Tadorne casarca (10), le Tadorne de Belon (40), la Grue cendrée (700), la Cigogne blanche (24), le Héron cendré (120), l'Aigrette garcette (20) et les Limicoles (<1000 individus : Pluvier doré, Bécasseau variable, Bécasseau minute, Grave-lot à collier interrompu, Petit Grave-lot, Vanneau huppé, Œdicnème criard, Avocette, Bécassine des marais, Échasse blanche, Chevalier guignette, Chevalier gambette). Se voient aussi fréquemment et en faibles effectifs: le Grèbe castagneux, le Fuligule morillon, le Grand Cormoran, le Cormoran huppé, le Goéland brun et le Busard des roseaux, sans oublier quelques présences accidentelles, mais intéressantes: Spatule blanche (3), Grèbe à cou noir (1), Balbuzard pêcheur (1).

Barrage Al Wahda

Al Wahda Dam (Morocco)
Barrage d'Al Wahda Al Wahda Dam, Morocco

La retenue du barrage d'Al Wahda est la plus grande au Maroc, elle est située entre Taounate, Ouazzane et Sidi Kacem sur Oued Ouergha. Barrage Al Wahda est le plus grand barrage du Maroc et le second d’Afrique. Un endroit idéal pour se détendre, pêcher ou pique-niquer dans la splendeur naturelle de ce grand lac artificiel. C’est également un lieu serein où se promener, respirer de l’air frais et prendre plaisir à être en plein air avec toute votre famille ou entre amis[3].

Communes rattachées à la ville

  • Ain Aicha
  • Aïn Dardr
  • Ain Gdah
  • Ain Maatouf
  • Ain Mediouna
  • Beni Kissane
  • Beni Korra
  • Beni Oulid
  • Broumiyin
  • Chkoubiine
  • Galaz
  • Ghafsaï
  • Karryat Ba Mouhmmad
  • Metioua
  • Mezzyat
  • Moulay Abdelkrim
  • Moulay Bouchta El Khammar
  • Oulad Ayyad
  • Oulad Daoud
  • Ouartzagh
  • Ras El Ouad
  • Rghioua
  • Senhaja
  • Sidi Ahmed El Hajj
  • Tahar Souk
  • Tissa
  • Zrizer
  • Bab Ouandar

Site(s) touristique(s) et monument(s)

Clubs de football

  • Union Sportive de Taounate (USTA)

Stades

  • Stade de (R'mila)

Personnalités

Sont nés ou sont originaires de Taounate :

  • Mohamed Laaroussi, grand chanteur, il a laissé derrière lui plus de 450 chansons et a abordé tous les thèmes sociaux PLUS de 150 sujets sociaux[réf. nécessaire].
  • CHAMA ZAZ grande chanteuse a contribué à la sauvegarde du patrimoine immatériel de la chanson locale par sa voix exceptionnelle et son audace sans limite décédée en 2020.
  • Naima El Hammoumi : Professeur émérite à la faculté des Sciences de Rabat , a publié plus de 260 publications d'articles scientifiques et plus de 20 ouvrages sur les roches sédimentaires.[réf. nécessaire]
  • Fatima Mernissi, Sociologue et écrivaine marocaine.et internationale auteur de plus 50 ouvrages dans son actif plus de 400 publications sur la condition féminine à travers le monde et à travers l'histoire, Ex professeur à la FLSH de RABAT A ENSEIGNE à Harvard (USA) et à Sorbone (FRANCE).
  • OUARITI ZEROUALI Najib: Doyen de la Faculté de médecine de Casa, Ministre de l'enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique, Ministre de la Modernisation des secteurs publics Ambassadeur en Tunisie
  • EL MASSOUDI El AYACHI, professeur à la FSJES de Fès, ancien député sous la bannière du PPS.[réf. nécessaire]
  • Mohamed Abbou, ancien Ministre chargé du commerce dans le Gouvernement Benkiran II est ancien ministre chargé de la modernisation des secteurs publics dans de le gouvernement Abbas El Fassi.
  • Mustapha Bakkoury, Ancien Secrétaire Général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), président du directoire du MASEN (Agence marocaine de l'énergie solaire) et Président de la Région Casablanca-Settat et ancien Directeur Général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) ;
  • Driss El Azami El Idrissi, ancien Ministre délégué auprès du Ministre de l'Économie et des Finances chargé du Budget, actuellement Maire de la vill de Fès.
  • Nasser BouritaDiplomate marocain, ancien ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération du Maroc1 dans le gouvernement de Benkiran II, actuellement Ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale, des Affaires africaines, et des Marocains résidant à l'étranger au sein du gouvernement El Othmani.
  • Driss Merroun, ancien Ministre de l'Urbanisme et de l'Aménagement du territoire.
  • Driss El-Yazami, Président du Conseil National des Droits de l'Homme (CNDH) et du Conseil de la Communauté Marocaine à l'Etranger (CCME)[4],[5].
  • Ahmed El Midaoui, conseiller du Roi Mohammed VI, ancien Président de la Cour des Comptes, ancien Ministre de l'Interieur et ancien Directeur Général de la Sûreté Nationale.
  • Mohamed Moujahid Secrétaire Général du Parti socialiste unifié (PSU) [6] ;
  • Naïma Charaï, Femme politique française née au Douar Karia n'Tioua, près de Taounate.
  • Rachid El-Yazami, Physicien franco-marocain et l'inventeur de l'anode graphique pour les batteries lithium-ion[7].
  • Rachid El Azzouzi, ancien joueur de l'équipe national marocaine du football.
  • Brahim El Bahri, Footballeur international marocain.
  • Abdeslam Radi (ou Ghadi), premier médaillé olympique marocain (1960, Rome, Marathon). Tirailleur marocain à Dijon.[réf. nécessaire]
  • Ouidad Elma, actrice et activiste marocaine.
  • Mohamed Al Korri, homme de théologie et de lettres[réf. nécessaire].
  • Ahmed Marzouki, né en 1947 à Bouâjoul, près de Ghafsai à 120 km au Nord Est de Fès. Il est écrivain, ancien militaire marocain et ancien prisonnier politique.
  • Ismail Chraibi (1989 - en cours), créateur "des petits chrawbies", champion en lecture rapide sans compréhension, appelé "tonneau des danaïdes" par ses proches pour son appétit excessif. Grand spécialiste des "pzzzt" en milieu confiné.

Notes et références

porquoi la carte du maroc n'as pas complete le sahara et marocaine

Voir aussi

Articles connexes