Sylvain Waserman

Sylvain Waserman
Illustration.
Fonctions
Vice-président de l'Assemblée nationale
En fonction depuis le
(2 ans, 3 mois et 15 jours)
Président François de Rugy
Richard Ferrand
Législature XVe
Député de la 2e circonscription du Bas-Rhin
En fonction depuis le
(2 ans, 3 mois et 22 jours)
Élection
Législature XVe
Groupe politique MoDem
Prédécesseur Philippe Bies
Maire de Quatzenheim

(9 ans et 4 mois)
Élection Mars 2008
Prédécesseur Jean-Claude Dartevelle
Successeur Christian Libert
Biographie
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Paris (7e)
Nationalité Française
Parti politique MoDem
Profession Dirigeant d'entreprise

Sylvain Waserman, né le , est une personnalité politique française. Il est député La République en Marche - Mouvement Démocrate de la 2e circonscription du Bas-Rhin et Vice-président de l'Assemblée Nationale française.

Biographie

Origine familiale

La grand-mère paternelle de Sylvain Waserman est d’origine juive polonaise ; en 1942, elle est raflée au Vel d'hiv et déportée à Auschwitz où elle meurt[1].

Formation et carrière professionnelle

Né en 1967[2], il suit une formation ingénieur télécom ainsi qu'une Maîtrise en administration des affaires, avant d'intégrer l'Institut d'administration des entreprises de Metz, puis en troisième concours, l'École nationale d'administration (ENA) (promotion Aristide-Briand)[3],[4].

Après dix ans dans le secteur en pleine libéralisation des télécommunications , il a exercé de 2009 à 2017 la fonction de Directeur Général de Réseau GDS - Gaz de Strasbourg[5], une entreprise publique locale de distribution d’énergie.

Engagements associatifs et politiques

De 2008 à 2017, il est élu maire de Quatzenheim, commune de huit cents habitants dans le Bas-Rhin. Il s'est engagé bénévolement pendant sept ans au sein de l’association Unis-Cité (association pionnière du Service civique), d’abord en Alsace puis comme co-Président national durant trois ans. En 2015, il a quitté ses fonctions en s'engageant lors des élections régionales, afin de préserver le caractère apolitique de l’association[1].

Il rejoint cette même année le MoDem[4]. Il devient, jusqu'en 2017, président de la commission développement économique au sein de la région Grand Est. Aux côtés d'autres élus de la majorité régionale, il co-pilote le schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation.

Depuis le 18 juin 2017, Sylvain Waserman est député La République en Marche - Mouvement Démocrate de la deuxième circonscription du Bas-Rhin[6]. Le 28 juin, il devient Vice-président de l'Assemblée nationale. En tant que tel, il est membre du Bureau de l'Assemblée nationale, au sein duquel il est responsable des représentants d’intérêts et des groupes d’études[7]. En 2019, il a été rapporteur de la proposition de résolution modifiant le règlement de l'Assemblée nationale.

Publications

  • Ce que le temps qui passe n’efface pas, Strasbourg, Éditions du Signe, , 189 p. (ISBN 9782746833883, notice BnF no FRBNF44519221).
  • L'Organisation relation clients : CRM, 7 nouvelles sources de création de valeur, Paris, Dunod, coll. « Stratégies et management », , VIII + 222 p. (ISBN 2-10-005632-8).
  • Ce que le temps qui passe n'efface pas : roman, Strasbourg, Le Signe, , 189 p. (ISBN 978-2-7468-3388-3).
  • Et Si on Uberisait la Politique ? : essai politique, Mettis, (ISBN 978-2-9161-7257-6).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. a et b  AFP, « Sylvain Waserman, un élu alsacien centriste, militant et énarque à l’Assemblée », The Times of Israel,‎ (lire en ligne).
  2. « En un coup d’œil, découvrez les 49 députés du Grand Est », sur France 3 Grand Est, (consulté le 19 juin 2017).
  3. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000018824329.
  4. a et b  « Sylvain Waserman, citoyen engagé », sur Sylvain Waserman, citoyen engagé (consulté le 19 juin 2017).
  5. « Législatives. Les députés alsaciens : qui est le plus … ? », sur France 3 Grand Est, (consulté le 19 juin 2017).
  6. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  7. « Décision Bureau de l'Assemblée nationale du 08 novembre 2017 », sur Assemblée nationale, (consulté le 10 novembre 2017).