Swordsman (comics)

Swordsman
Personnage de fiction apparaissant dans
The Avengers.

Alias Jacques Duquesne
(véritable identité)
Le Sabreur / le Spadassin (Arédit)[1]
Naissance le Sing-Cong, Asie du sud-est (alors colonie française)[1]
Origine Drapeau de la France France
Sexe Homme
Espèce Humain
Cheveux Noirs[1]
Yeux Bleus[1]
Activité Aventurier, criminel professionnel, mercenaire, ancien artiste de cirque ; citoyen français (peut-être naturalisé américain) avec un casier judiciaire international, amnistié à titre personnel par les États-Unis pour services rendus aux côtés des Vengeurs, légalement décédé[1]
Caractéristique
  • Athlète de niveau olympique
  • Maître escrimeur
Pouvoirs spéciaux Aucun super-pouvoir
Adresse Actuellement aucune ; autrefois le Manoir des Vengeurs (New York, État de New York, États-Unis), auparavant mobile à travers le monde, autrefois le Sing-Cong (Asie du sud-est)
Taille 1,92 m[1]
Famille Situation maritale inconnue (probablement célibataire)
Armand Duquesne (père, décédé), le Cavalier pourpre (ancêtre supposé, probablement décédé), Adelynn Duquesne (la Spadassine, fille)[1]
Affiliation Ancien membre des Vengeurs ; ancien allié de Wong-Chou et de ses révolutionnaires, du Mandarin, de la Veuve noire (Natacha Romanoff), du premier Crâne rouge, partenaire du premier Power Man (Erik Josten), membre de la première Brigade de Batroc, de la première Légion fatale (Lethal Legion), de la Légion des Morts-Vivants (Legion of the Unliving), des seconds Émissaires du Mal, ancien employé de Monsieur Khruul[1], ancien membre du Cirque du crime
Entourage Clint Barton (Œil-de-faucon), Erik Josten  (Power Man)

Créé par Stan Lee
Don Heck
Première apparition (en) The Avengers (vol. 1) #19
(août 1965)

(fr)

  • Vengeur (Comics Pocket) no 15
    (avec Avengers #19, 3e trimestre 1975)
  • Eclipso no 54
    (avec Tales of Suspense #88,
    3e trimestre 1975)
    [1]
Éditeurs Marvel Comics

Jacques Duquesne, alias Swordsman (le « Spadassin » ou le « Sabreur » en VF[1]) est un super-héros évoluant dans l’univers Marvel de la maison d’édition Marvel Comics. Créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Don Heck, le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book The Avengers (vol. 1) #19 en août 1965.

Bien qu'il ait été présenté pour la première fois en tant qu'ennemi de Œil-de-faucon (Hawkeye) et des Vengeurs, le personnage est depuis apparu à la fois en tant que super-villain et super-héros.

Par la suite, plusieurs autres personnages ont utilisé l’identité et le costume du Swordsman, dont Andreas von Strucker (Fenris) quand il a fait partie de l’équipe des Thunderbolts.

Biographie du personnage

Origines

Le premier Swordsman, Jacques Duquesne, est une vedette de cirque grâce à son extrême habileté à manier l'épée. Alors que Clint Barton (le futur Œil-de-faucon) est apprenti dans le même cirque, Duquesne lui enseigne à l’art de bien viser à l'arc. Barton le surprend plus tard en train de voler de l’argent et, après un combat, les deux se perdent de vue.

Plus tard, Swordsman affronte l'équipe des Vengeurs[2].

Après avoir été téléporté au cours d'un combat par le Mandarin, ce dernier essaye de l’utiliser comme taupe au sein des Vengeurs. Après un subterfuge du Mandarin, Swordsman est effectivement admis comme membre de l’équipe[3]. Mais, refusant de faire sauter une bombe qui aurait tué ses coéquipiers, Swordsman abandonne le Mandarin et s’enfuit.

Parcours

Malgré quelques apparitions par la suite, le personnage du Swordsman connaît véritablement une ampleur avec la saga de la « Madonne céleste »[4]. Après avoir rencontré au Vietnam une tenancière de bar aux étranges pouvoirs, nommée Mantis, il se laisse convaincre de rejoindre les Vengeurs pour devenir réellement un héros. Jaloux de la Vision, que Mantis semble courtiser, il perd un peu la carte et, finalement, se sacrifie pour l’équipe.

Il est alors fusionné avec une race extra-terrestre, les Cotati , qui recherche la « Madonne céleste » et la trouve finalement en la personne de Mantis. Le corps réanimé du Swordsman s’unit ensuite avec Mantis et les deux disparaîssent dans un éclair d’énergie[5]. On apprend par la suite dans une aventure du Surfer d'argent[6] que Mantis et le doyen des Cotatis (incarné dans Swordsman) ont conçu un enfant. Celui-ci, nommé Sequoia (dit également « Quoi ») sera le « Messie céleste ».

Considérés comme des alliés par les Vengeurs, le père et le fils vont pourtant les trahir lorsque les Cotatis vont envahir la Terre, bien décidés à y éradiquer toute vie animale[7]. L’entité Swordsman/Cotati sera tuée par la Panthère noire lorsque cette invasion échouera[8].

Pouvoirs et capacités

Bien qu'il ne disposait d'aucun super-pouvoir, Jacques Duquesne était un athlète de niveau olympique, possédant la force normale d’un homme de son âge et de sa constitution qui pratiquait régulièrement des exercices physiques soutenus[1].

Maître escrimeur et maître d’armes en ce qui concerne toutes les armes blanches, et plus particulièrement les différentes types d’épées, durant toute sa vie Swordsman a été peut-être sans égal dans ce domaine. Il possédait également des dons exceptionnels dans diverses formes de combat à mains nues[1].

Dès sa première rencontre avec le Mandarin, ce dernier l'équipa d’accessoires particuliers adaptés de la technologie makluenne. Ces gadgets se déclenchaient en appuyant sur plusieurs boutons installés sur la garde de l’épée du Swordsman. Cela lui permettaient notamment de projeter un rayon d’énergie de force de concussion (force de choc), un rayon désintégrant, un large jet de flamme, une décharge d’énergie électrique similaire à la foudre, et même un jet de gaz rendant un ennemi temporairement inconscient[1].

Autres personnages nommés Swordsman

Philip Javert

Andreas von Strucker

Andreas von Strucker et sa sœur Andrea pouvaient déclencher leurs pouvoirs par simple contact physique, généralement en se tenant la main.

À la mort d’Andrea, son jumeau enveloppe la garde de son épée avec la peau de sa sœur et ses pouvoirs (à base d’énergie) peuvent alors se manifester par l’intermédiaire de la lame. Il devient alors le nouveau Swordsman et rejoint les Thunderbolts.

Après la séparation des principaux membres de cette équipe, de nouveaux membres sont engagés. Norman Osborn le convainc de rejoindre cette nouvelle équipe, en lui promettant de créer un clone adulte de sa sœur en échange.

Swordswoman

Villainous Swordsman

Notes et références

  1. a b c d e f g h i j k l et m « Encyclopédie - Spadassin (le) (Duquesne) », marvel-world.com (consulté le 4 octobre 2020).
  2. (en) Avengers #19 (août 1965), Marvel Comics.
  3. (en) Avengers #20, (septembre 1965), Marvel Comics.
  4. Qui débute lentement à partir d’Avengers #112 ().
  5. (en) Giant-Size Avengers #4 (juin 1975), Marvel Comics.
  6. (en) Silver Surfer #4 (octobre 1987), Marvel Comics.
  7. (en) « Empyre  » #1 (juillet 2020), Marvel Comics.
  8. (en) « Empyre  » #6 (septembre 2020), Marvel Comics.

Liens externes