Souïmenkoul Tchokmorov

(Redirigé depuis Suimenkul Chokmorov)
Souïmenkoul Tchokmorov
Description de l'image KG034-14.jpg.
Naissance
Tchon-Tach, République socialiste soviétique kirghize
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Nationalité Drapeau de l'URSS soviétique → Drapeau du Kirghizistan kirghize
Décès (à 52 ans)
Bichkek
Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan
Profession acteur
Films notables Djamilia

Souïmenkoul Tchokmorov (en russe : Суйменкул Чокмо́ров), né le au Kirghizistan dans le village de Tchon-Tach et mort le à Bichkek, est un acteur de cinéma soviétique d'origine kirghize. Artiste du peuple de l'URSS en 1981, surnommé le samouraï rouge par la critique il a été comparé à Toshirō Mifune pour sa capacité à révéler toute la profondeur du personnage avec un minimum de mimique[1].

Biographie

Souïmenkoul Tchokmorov nait dans le village de Tchon-Tach dans la province de Tchouï alors dans la République socialiste soviétique kirghize. Il a sept frères et trois sœurs.

Il est diplômé du collège des beaux-arts de Bichkek (1953-1958), puis étudie la peinture à l'Institut de peinture, de sculpture et d'architecture Ilia Répine de Leningrad, et en sort diplômé en 1964[2]. Il enseigne la peinture en 1964-1967, puis devient acteur des studios Kirghizfilm où il débute avec un rôle principal dans le drame Coup de feu au col de Karash de Bolotbek Chamchiev[1] tiré du livre de Moukhtar Aouézov L'incident sur Kara-Karash.

Il devient membre du PCUS en 1975[1]. On lui attribue le prix d’État de la RSS kirghize en 1980 et le titre d'artiste du peuple en 1981[2].

En 1977, il fait partie du jury du 10e festival international du film de Moscou[3].

Mort le , Souïmenkoul Tchokmorov est enterré au cimetière d'Ala Archa de Bichkek.

Filmographie partielle

Honneurs

Références

  1. a b et c (en)Peter Rollberg, Historical Dictionary of Russian and Soviet Cinema, Rowman & Littlefield, coll. « Historical Dictionaries of Literature and the Arts », (ISBN 9781442268425, lire en ligne), p. 158
  2. a et b (en)Michael Rouland, Gulnara Abikeyeva, Birgit Beumers, Cinema in Central Asia: Rewriting Cultural Histories, I.B.Tauris, coll. « KINO: The Russian Cinema Series », (ISBN 9781845119010, lire en ligne), p. 248
  3. « 10th Moscow International Film Festival (1977) » [archive du ], MIFF (consulté le 24 février 2018)

Source de la traduction

Liens externes