Street Fighter II, le film

Street Fighter II, le film
Image illustrative de l'article Street Fighter II, le film
Logo du film
ストリートファイター II MOVIE
(Sutorīto Faitā Tsū Mūbī)
Genre Anime
Film d'animation japonais
Réalisateur
Producteur
Scénariste
Gisaburō Sugii
Kenichi Imai
Studio d’animation Group TAC
Licence (fr) Kazé
Durée 102 minutes
Sortie

Street Fighter II, le film (ストリートファイター II MOVIE, Sutorīto Faitā Tsū Mūbī?) est un anime de Gisaburō Sugii sorti en 1994.

Synopsis

Ryu et Sagat s'affrontent au beau milieu d'une route sous une tempête. Le combat sera finalement remporté par le Japonais. M. Sellers, un politicien, se fait assassiner par Cammy White, un agent du MI6, que les agents d'Interpol ont réussi à arrêter. Chun-Li travaille également pour Interpol et décide de mener une enquête sur une organisation criminelle connue sous le nom de Shadaloo dont leur chef est M. Bison. Pour cela, Chun-Li demande l'aide de Guile qui travaille pour les forces armées américaines.

M. Bison cherche à rassembler les combattants de rue afin de constituer une armée pour son organisation. Pendant ce temps, Ryu, continuant son aventure en solitaire, fait la connaissance d'un combattant et star de cinéma de Hong-Hong : Fei Long. Obligé de l'affronter dans un combat singulier, il le bat sans grande difficulté et ils finissent par sympathiser et devenir amis. Il va également faire la connaissance d'Edmond Honda à Calcutta, un combattant de sumo de même nationalité que lui qui a battu Dhalsim, un bonze venant d'Inde. Ken Masters, le meilleur ami de Ryu, est quant à lui en couple avec Elisa, une jolie femme. Un soir, il affronte dans un entrepôt le colosse Thunder Hawk, un amérindien de nationalité mexicaine. Il le bat sans problème avec le Sho-Ryu-Ken.

Guile et Chun-Li commencent à enquêter et font la rencontre de Dee Jay, un jamaïcain passionné de musique. Ils le mettent en garde face à la menace de Shadaloo et demande son aide pour faire passer le message à tous les combattants.

Fiche technique

  • Titre français : Street Fighter II, le film
  • Titre américain : Street Fighter II: The Animated Movie
  • Titre original : Sutorīto Faitā Tsū Mūbī (ストリートファイター II MOVIE?)
  • Réalisation : Gisaburō Sugii
  • Scénario : Gisaburō Sugii et Kenichi Imai
  • Musique : Tetsuya Komuro et Yuji Toriyama (version anglophone : Cory Lerios et John D'Andrea)
  • Animateur : Atsushi Aono
  • Production : Kenzo Tsujimoto
Producteur délégué : Akio Sakai
Producteurs associés : Mitsuhisa Hida, Megumu Sugiyama et Takeshi Sekiguchi
Drapeau du Japon Japon :
Drapeau des États-Unis États-Unis :

Distribution

Voix originales japonaises

Voix américaines

  • Skip Stellrecht : Ryu (crédité Hank Smith)
  • Eddie Frierson : Ken Masters (crédité Ted Richards)
  • Lia Sargent : Chun-Li (créditée Mary Briscoe)
  • Tom Wyner : Lord M. Bison (crédité Phil Matthews)
  • Kirk Thornton : Captain Guile (crédité Donald Lee)
  • William Johnson : Zangief
  • Beau Billingslea : Dee Jay (crédité John Hammond)
  • Richard Epcar : Edmond Honda (crédité Patrick Gilbert)
  • Richard Cansino : Vega (crédité Steve Davis)
  • Peter Spellos : Sagat (crédité David Conrad)
  • Debra Rogers : Cammy White (créditée S.J. Charvin)
  • Tom Carlton : Blanka / Jimmy
  • Don Carey : Dhalsim
  • Joe Romersa : Balrog (crédité Joe Michaels)
  • Toni Burke : Eliza
  • Steve Blum : annonceur sur le ring (crédité Roger Canfield)
  • Phil Williams : Fei Long
  • Leo Gray : vieil homme
  • Steve Bulen : enquêteur A (crédité Scott Ponsov)
  • Dougary Grant : réalisateur (crédité Michael Porter)
  • Susan Sheffer : promoteur
  • Jimmy Theodore : enquêteur B (crédité Stephen Platt)
  • Ben Parks : officier
  • Milton James : Senoh (crédité Murry Williams)
  • Donald Salin : terroriste
  • George Celik : Master
  • Mike Reynolds : ministre Sellers (crédité Peter Brooks)

Voix françaises

Autour du film

  • La série des Street Fighter Alpha comporte beaucoup de clins d’œils à ce film: Bison avec une musculature développée, le savant de Shadowloo qu'on revoit dans la fin de Bison dans Street Fighter Alpha 2 ainsi que la machine à conditionner les combattants, le mode caché de Street Fighter Alpha où Ryu et Ken affrontent Bison est repris justement du film avec en plus la version instrumental de la chanson Itoshisa To Setsunasa To Kokoro Tsuyosato (qui a été supprimé de la version américaine et par conséquent des versions hors Japon).
  • Le film sera adapté en jeux qui sont sortis en décembre 1995 sur Playstation et en 1996 sur Saturn. Dans ce jeu, on incarne le cyborg qui observe et photographie les combattants à travers le scènes du film et quelque scènes inédites (Hadôken d'Akuma par exemple). À la fin, on doit livrer un combat face à Ryu et selon le resultat du combat, la fin peut varier.
  • La version française éditée par Manga Video est tirée de la version américaine qui était censurée de quelques minutes, les BGM japonais ont été remplacés par des compositions américaines, les attaques ont été traduites de la version américaine des jeux, ce qui est le cas de Hadôken qui est devenu Fireball ou Wave Punch (qui est la traduction exacte), Shô Ryû Ken est nommé Dragon Punch et Tatsu Maki Sempû Kyaku est dit Hurricane Kick.
  • Le personnage de Seth qui apparaît à partir de Street Fighter IV est un hommage au cyborg de surveillance.
  • La publicité japonaise de Super Street Fighter II version console contient des extraits repris du film.

Bande originale

Version japonaise

Version anglaise

La musique de la version anglophone, plus orientée rock alternatif/grunge, est composée par Cory Lerios et John D'Andrea.

Notes et références

  1. a b c d et e Au Japon certains noms originaux sont intervertis : M. Bison s'appelle Vega, Vega se nomme Balrog, Balrog se nomme M. Bison

Liens externes