Statistiques et records du championnat de France de football

Les records et statistiques du Championnat de France de football présentés sur cet article concernent exclusivement le championnat de Division 1 / Ligue 1 de 1932 à 1939 puis de 1945 à nos jours.

Bilan par club (1932-2020)

# Club Nombre de saisons Nombre de titres Meilleur classement Première saison Dernière saison Matchs joués
1 Olympique de Marseille 70 9 1 1932-1933 en cours 2502
2 AS Saint-Étienne 67 10 1 1938-1939 en cours 2456
3 Girondins de Bordeaux 67 6 1 1945-1946 en cours 2468
4 FC Sochaux-Montbéliard 66 2 1 1932-1933 2013-2014 2368
5 Stade rennais 63 0 3 1932-1933 en cours 2260
6 FC Metz 61 0 2 1932-1933 en cours 2184
7 AS Monaco 61 8 1 1953-1954 en cours 2256
8 Olympique lyonnais 61 7 1 1951-1952 en cours 2252
9 OGC Nice 61 4 1 1932-1933 en cours 2228
10 LOSC Lille 60 3 1 1945-1946 en cours 2214
11 RC Lens 58 1 1 1937-1938 en cours 2120
12 RC Strasbourg 59 1 1 1934-1935 en cours 2120
13 FC Nantes 52 8 1 1963-1964 en cours 1930
14 Paris Saint-Germain 47 9 1 1971-1972 en cours 1756
15 SC Bastia 34 0 3 1968-1969 2016-2017 1264
16 Stade de Reims 35 6 1 1945-1946 en cours 1268
17 Valenciennes FC 33 0 3 1935-1936 2013-2014 1214
18 Nîmes Olympique 35 0 2 1951-1952 en cours 1272
19 AJ Auxerre 32 1 1 1980-1981 2011-2012 1196
20 RC Paris 30 1 1 1932-1933 1989-1990 1020
21 Toulouse FC 32 0 3 1982-1983 2019-2020 1194
22 AS Nancy-Lorraine 30 0 4 1970-1971 2016-2017 1132
23 Montpellier HSC 28 1 1 1981-1982 en cours 1038
24 Angers SCO 28 0 3 1956-1957 en cours 996
25 Le Havre AC 24 0 3 1938-1939 2008-2009 872
26 CS Sedan Ardennes 23 0 3 1955-1956 2006-2007 834
27 AS Cannes 22 0 2 1932-1933 1997-1998 748
28 Toulouse FC (1937) 19 0 2 1946-1947 1966-1967 678
29 FC Rouen 19 0 4 1936-1937 1984-1985 678
30 Red Star FC 19 0 7 1932-1933 1974-1975 642
31 SM Caen 18 0 5 1988-1989 2018-2019 684
32 ES Troyes AC 17 0 7 1954-1955 2017-2018 626
33 FC Sète 34 16 2 1 1932-1933 1953-1954 504
34 FC Nancy 15 0 4 1946-1947 1962-1963 530
35 Stade brestois 29 14 0 8 1979-1980 en cours 522
36 Stade lavallois 13 0 5 1976-1977 1988-1989 494
37 AC Ajaccio 13 0 6 1967-1968 2013-2014 486
38 FC Lorient 13 0 7 1998-1999 en cours 486
39 Sporting Toulon Var 12 0 5 1958-1959 1992-1993 452
40 Stade français 12 0 5 1946-1947 1966-1967 436
41 EA Guingamp 13 0 7 1995-1996 2018-2019 482
42 CO Roubaix-Tourcoing 10 1 1 1945-1946 1954-1955 344
43 SO Montpellier 10 0 4 1932-1933 1962-1963 324
44 Olympique lillois 7 1 1 1932-1933 1938-1939 194
45 SC Fives 7 0 2 1932-1933 1938-1939 194
46 Excelsior AC Roubaix 7 0 5 1932-1933 1938-1939 194
47 FC Antibes 7 0 7 1932-1933 1938-1939 194
48 FC Mulhouse 6 0 6 1932-1933 1989-1990 184
49 Le Mans FC 6 0 9 2003-2004 2009-2010 228
50 Olympique d'Alès 6 0 10 1932-1933 1958-1959 184
51 Évian Thonon Gaillard 4 0 9 2011-2012 2014-2015 152
52 Tours FC 4 0 11 1980-1981 1984-1985 152
53 Grenoble Foot 38 4 0 13 1960-1961 2009-2010 152
54 AS Angoulême 3 0 4 1969-1970 1971-1972 110
55 SC Nîmois 3 0 5 1932-1933 1934-1935 74
56 RC Roubaix 3 0 8 1936-1937 1938-1939 90
57 Limoges FC 3 0 10 1958-1959 1960-1961 114
58 FC Martigues 3 0 11 1993-1994 1995-1996 114
59 Dijon FCO 5 0 11 2011-2012 en cours 180
60 Paris FC 3 0 12 1972-1973 1978-1979 114
61 CA Paris 2 0 5 1932-1933 1933-1934 44
62 Club français 1 0 8 1932-1933 1932-1933 18
63 Hyères FC 1 0 9 1932-1933 1932-1933 18
64 SR Colmar 1 0 11 1948-1949 1948-1949 34
65 Amiens SC 3 0 13 2017-2018 2019-2020 104
66 Lyon OU 1 0 15 1945-1946 1945-1946 34
67 LB Châteauroux 1 0 17 1997-1998 1997-1998 34
68 Chamois niortais FC 1 0 18 1987-1988 1987-1988 38
69 FC Gueugnon 1 0 18 1995-1996 1995-1996 38
70 AS Béziers 1 0 18 1957-1958 1957-1958 34
71 US Boulogne 1 0 19 2009-2010 2009-2010 38
72 GFC Ajaccio 1 0 19 2015-2016 2015-2016 38
73 Pays d'Aix FC 1 0 20 1967-1968 1967-1968 38
74 AC Avignonnais 1 0 20 1975-1976 1975-1976 38
75 FC Istres 1 0 20 2004-2005 2004-2005 38
76 AC Arles-Avignon 1 0 20 2010-2011 2010-2011 38

Titres de l'ère professionnelle (1932-1939 / 1945-2021)

Nombre de titres Club (année du dernier titre)[1]
10 titres AS Saint-Étienne (1981)
9 titres Olympique de Marseille (2010) / Paris Saint-Germain (2020)
8 titres FC Nantes (2001) / AS Monaco (2017)
7 titres Olympique lyonnais (2008)
6 titres Stade de Reims (1962) / Girondins de Bordeaux (2009)
4 titres OGC Nice (1959) / LOSC Lille (2021)
2 titres FC Sochaux-Montbéliard (1938) / FC Sète (1939)
1 titre Olympique lillois (1933) / RC Paris (1936) / CO Roubaix-Tourcoing (1947) / RC Strasbourg (1979) / AJ Auxerre (1996) / RC Lens (1998) / Montpellier HSC (2012)

Records

Records généraux

Affluence[2]

Buts[2]

  • Record de buts sur une saison (20 clubs) : 1 334 buts lors de la saison 1946-1947 (moyenne : 3,51 par match)
  • Record de buts sur une saison (18 clubs) : 1 138 buts lors de la saison 1948-1949 (moyenne : 3,71 par match)
  • Plus grand nombre de buts marqués sur une journée : 55 buts lors de la 5e journée de la saison 1949-1950 (9 matchs, soit 6,1 buts par match)
  • Plus petit nombre de buts marqués sur une journée : 8 buts lors de la 32e journée de la saison 2006-2007 (10 matchs, soit 0,8 but par match)

Discipline[2]

  • Plus grand nombre de cartons jaunes sur une saison : 1 654 cartons lors de la saison 2002-2003[8]
  • Plus grand nombre de cartons rouges sur une saison : 131 cartons lors de la saison 2002-2003[8]

Clubs

Saisons[9]

Titres[9]

Points[9]

  • Plus grand nombre de points sur une saison (victoires à 3 points) : 96 points (équivalent à 66 pts avec la victoire à 2 pts)
  • Plus grand nombre de points sur une saison (victoires à 2 points) : 60 points (équivalent à 86 pts avec la victoire à 3 pts)
  • Plus petit nombre de points sur une saison (victoires à 3 points, 20 clubs) : 17 points (équivalent à 14 pts avec la victoire à 2 pts)
  • Plus petit nombre de points sur une saison (victoires à 2 points, 20 clubs) : 15 points (équivalent à 19 pts avec la victoire à 3 pts)[12]
  • Plus grand nombre de points acquis à domicile sur une saison (victoires à 3 points) : 53 points (équivalent à 36 pts avec la victoire à 2 pts)
  • Plus grand nombre de points acquis à domicile sur une saison (victoires à 2 points) : 38 points (équivalent à 57 pts avec la victoire à 3 pts)
  • Plus grand nombre de points acquis à l'extérieur sur une saison : 48 points
  • Plus grand écart de points établi avec le vice-champion (victoires à 3 points) : 31 points
  • Plus grand écart de points établi avec le vice-champion (victoires à 2 points) : 11 points[13],[14]
  • Plus grand nombre de points du vice-champion (victoires à 3 points) : 87 points (équivalent à 60 pts avec la victoire à 2 pts)
  • Plus grand nombre de points du vice-champion (victoires à 2 points) : 56 points (équivalent à 80 pts avec la victoire à 3 pts)[15]
  • Plus grand nombre de points du dernier club relégable (victoires à 3 points, 20 clubs et 3 relégués) : 44 points
  • Plus grand nombre de points du dernier club relégable (victoires à 3 points, 18 clubs et 3 relégués) : 42 points[16]
  • Plus grand nombre de points à la trêve (victoires à 3 points) : 53 points

Invincibilité[9]

  • Record d'invincibilité : 36 matchs sans défaite
    • Paris Saint-Germain (de la 30e journée de la saison 2014-2015 à la 27e journée de la saison 2015-2016)
  • Record d'invincibilité sur une saison : 32 matchs sans défaite
    • FC Nantes (de la 1re à la 32e journée de la saison 1994-1995)[17]
  • Record d'invincibilité à domicile : 92 matchs sans défaite
  • Record d'invincibilité à l’extérieur : 18 matchs sans défaite

Victoires, nuls, défaites[9]

Buts[9]

  • Plus grand nombre de buts marqués sur une saison (Championnat à 20 clubs) : 118 buts[24]
  • Plus grand nombre de buts marqués sur une saison (Championnat à 18 clubs) : 102 buts[25]
  • Clubs ayant passés la barre des 100 buts sur une saison : 5 clubs
    • LOSC Lille (1948-1949) : 102 buts soit 3,00 buts / match
    • Stade de Reims (1959-1960) : 109 buts soit 2,86 buts / match
    • RC Paris (1959-1960) : 118 buts soit 3,11 buts / match
    • Paris Saint-Germain :
      • (2015-2016) : 102 buts soit 2,68 buts / match
      • (2017-2018) : 108 buts soit 2,84 buts / match
      • (2018-2019) : 105 buts soit 2,76 buts / match
    • AS Monaco (2016-2017) : 107 buts soit 2,82 buts / match
  • Plus grand nombre de buts marqués sur une saison, à domicile : 70 buts
  • Plus grand nombre de buts marqués sur une saison, à l'extérieur : 51 buts
  • Plus petit nombre de buts marqués sur une saison : 18 buts
  • Plus petit nombre de buts marqués sur une saison sans être relégué (Championnat à 20 clubs) : 24 buts
  • Plus petit nombre de buts marqués sur une saison sans être relégué (Championnat à 18 clubs) : 23 buts[26]
  • Plus petit nombre de buts encaissés sur une saison : 19 buts
  • Plus petit nombre de buts encaissés sur une saison, à domicile : 4 buts
  • Plus petit nombre de buts encaissés sur une saison, à l'extérieur : 7 buts[24]
  • Plus grand nombre de matchs sans buts encaissés (clean sheets) sur une saison : 23 matchs[27]
  • Plus grand nombre de matchs consécutifs avec au moins un but marqué sur une saison : 38 matchs
  • Plus grand nombre de matchs consécutifs avec au moins un but marqué : 44 matchs
  • Plus grande différence de buts sur une saison (Championnat à 20 clubs) : +83
  • Plus grande différence de buts sur une saison (Championnat à 18 clubs) : +62[25]
  • Plus large victoire à domicile : 12-1
  • Plus large victoire à l'extérieur : 9-0[24]

Discipline

Joueurs

Matchs[2]

Liste des footballeurs ayant disputé plus de 500 matchs de Ligue 1 / Division 1 au [29]
Nom Matchs Période Clubs
1 Mickaël Landreau Gardien de but 618 1996-2014 FC Nantes (335), Paris SG (114), LOSC Lille (119), SC Bastia (50)
2 Jean-Luc Ettori Gardien de but 602 1977-1994 AS Monaco (602)
3 Dominique Dropsy Gardien de but 596 1972-1989 US Valenciennes (38), RC Strasbourg (372), Girondins de Bordeaux (186)
4 Dominique Baratelli Gardien de but 593 1967-1985 AC Ajaccio (107), OGC Nice (247), Paris SG (239)
5 Alain Giresse 587 1970-1988 Girondins de Bordeaux (520), Olympique de Marseille (67)
6 Sylvain Kastendeuch 577 1982-2001 FC Metz (439), AS Saint-Étienne (105), Toulouse FC (33)
7 Patrick Battiston 558 1973-1991 FC Metz (181), AS Saint-Étienne (102), Girondins de Bordeaux (207), AS Monaco (68)
8 Jacques Novi 545 1964-1980 Nîmes Olympique (165), Olympique de Marseille (196), Paris SG (102), RC Strasbourg (82)
9 Roger Marche 543 1945-1962 Stade de Reims (301), RC Paris (242)
10 Henri Michel 533 1966-1982 FC Nantes (533)
11 Jean-Paul Bertrand-Demanes Gardien de but 531 1969-1987 FC Nantes (531)
12 Robert Jonquet 521 1945-1962 Stade de Reims (502), RC Strasbourg (19)
13 Florent Balmont 513 2002-2020 Olympique lyonnais (11), Toulouse FC (34), OGC Nice (139), LOSC Lille (253), Dijon FCO (75)
14 Vitorino Hilton 512 2004-2021 Sporting Club bastiais (14), RC Lens (122), Olympique de Marseille (56), Montpellier HSC (320)
15 Patrice Rio 509 1969-1987 FC Rouen (33), FC Nantes (436), Stade rennais (40)
16 Sylvain Armand 506 2000-2016 FC Nantes (118), Paris SG (285), Stade rennais (103)
17 François Brisson 505 1975-1993 Paris SG (81), Stade lavallois (96), RC Lens (143), RC Strasbourg (38), Olympique de Marseille (31), Olympique lyonnais (28), LOSC Lille (88)
18 Joël Bats Gardien de but 504 1976-1992 FC Sochaux-Montbéliard (66), AJ Auxerre (184), Paris SG (254)
19 Loïc Amisse 503 1973-1990 FC Nantes (503)
Albert Rust Gardien de but 1972-1990 FC Sochaux-Montbéliard (390), Montpellier HSC (113)
21 Maxime Bossis 502 1973-1991 FC Nantes (413), RC Paris (89)
22 Didier Sénac 501 1977-1995 RC Lens (275), Girondins de Bordeaux (226)

Titres[2]

Invincibilité[2]

Buts[2]

Passes

Discipline

Âge

Entraîneurs

Évolution du nombre de buts marqués chaque saison

Le graphique ci-dessous de l'évolution du nombre de buts marqués chaque saison inclut les saisons à 20 clubs et les saisons à 18 clubs. La moyenne sur les saisons à 20 clubs (système actuel) est de 992,77 buts/saison, soit 52 617 buts en 53 saisons dont la saison 2018-2019 inclus. Cette moyenne est représentée par la ligne orange sur le graphique. Elle ne prend pas en compte la saison 2019/2020 arrêtée à la 28e journée pour cause de COVID19

Meilleure attaque et meilleure défense [42]

1933
1934
1935
1936
1937
1938
1939
1946
1947
1948
1949
1950
Meilleure attaque O. Lille O. Lille Sochaux RC Paris
Sochaux
E. Roubaix Sochaux Sète
Sochaux
Lille Metz Marseille Lille Bordeaux
Meilleure défense Antibes Fives Strasbourg O. Lille Marseille
Strasbourg
Sochaux St-Étienne CO Roubaix Reims Reims Lille Bordeaux
1951
1952
1953
1954
1955
1956
1957
1958
1959
1960
1961
1962
Meilleure attaque Nice Bordeaux Reims Nice Reims RC Paris St-Étienne Reims RC Paris
Reims
RC Paris RC Paris RC Paris
Meilleure défense Le Havre
Lille
Nice Reims Lille Monaco
Toulouse[c]
Nice Monaco Monaco Nice Nîmes Monaco
Rouen
FC Nancy
1963
1964
1965
1966
1967
1968
1969
1970
1971
1972
1973
1974
Meilleure attaque RC Paris St-Étienne
Lens
Rennes St-Étienne St-Étienne St-Étienne Bordeaux St-Étienne Marseille St-Étienne Nice Angers
Meilleure défense Bordeaux Valenciennes Valenciennes Bordeaux
Nantes
St-Étienne
Valenciennes
St-Étienne St-Étienne St-Étienne Nantes Nîmes
Marseille
Nantes Nîmes
1975
1976
1977
1978
1979
1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
Meilleure attaque St-Étienne Metz Bastia Monaco Nantes Sochaux Nantes St-Étienne Nantes Bordeaux Bordeaux Paris SG
Meilleure défense St-Étienne St-Étienne St-Étienne Nantes Strasbourg Monaco
Nantes
St-Étienne Monaco Nantes Monaco Bordeaux Nantes
1987
1988
1989
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
Meilleure attaque Bordeaux Montpellier Monaco Marseille Marseille Marseille Marseille Marseille Nantes Auxerre Monaco Auxerre
Lens
Meilleure défense Bordeaux Toulon Paris SG Monaco Marseille Marseille Bordeaux Paris SG Auxerre
Nantes
Auxerre
Metz
Monaco
Metz
Marseille
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
Meilleure attaque Bordeaux Monaco Nantes Lyon Monaco Lyon Lyon Lyon Lyon Lyon Marseille Lille
Meilleure défense Marseille Metz Lille Paris SG Auxerre Lyon Lyon Bordeaux Lyon AS Nancy
Nice
Toulouse Auxerre
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Meilleure attaque Lille Paris SG Paris SG Paris SG Paris SG Paris SG Monaco Paris SG Paris SG Paris SG Paris SG
Meilleure défense Rennes Montpellier
Toulouse
Paris SG Paris SG Monaco Paris SG Paris SG Paris SG Lille Reims Lille

Notes et références

Notes

  1. Dijon Football Côte-d’Or a perdu tous ses matchs de la 22e journée à la 32e journée incluses et précédemment celui de la 20e journée qui avait été reporté et joué après celui de la 21e, soit 11 journées consécutives mais 12 matchs à la suite.
  2. Grenoble Foot 38 a perdu tous ses matchs de la 1re à la 12e journée incluse, mais son match de la 11e journée a été joué en retard, et le club n’a donc pas aligné ses 12 défaites de façon chronologique (11 défaites « seulement » d’un point de vue chronologique, il a toutefois aussi perdu 12 matchs consécutifs en comptant la 38e et dernière journée du championnat précédent).
  3. Il s'agit du Toulouse Football Club ayant existé de 1937 à 1967 et non du Toulouse Football Club actuel, fondé en 1970.

Références

  1. « LFP.fr - Ligue de Football Professionnel - Ligue 1 - Palmarès », sur www.lfp.fr (consulté le 1er juin 2016).
  2. a b c d e f et g « Records Ligue 1: clubs, joueurs, spectateurs », sur www.pari-et-gagne.com (consulté le 1er juin 2016).
  3. Affluences.
  4. http://www.lfp.fr/ligue1/affluences/club.
  5. Démarrage record pour la Ligue 1 Conforama.
  6. « Calendrier Résultats », sur Ligue1 (consulté le 21 septembre 2020).
  7. « OM-OL : le Vélodrome bat son record d’affluence » [vidéo], sur RMC SPORT, RMC Sport (consulté le 21 septembre 2020).
  8. a et b « LFP.fr - Ligue de Football Professionnel - LFP Stats », sur www.lfp.fr (consulté le 2 juin 2016).
  9. a b c d e et f RMC Sport, « Comme Troyes, ils détiennent des records de médiocrité en Ligue 1 », sur RMC SPORT (consulté le 1er juin 2016).
  10. « Division 1 de football, Saison 1959-1960, championnat de France, classement », sur statfootballclubfrance.fr (consulté le 2 juin 2016).
  11. « Division 1 de football, Saison 1965-1966, championnat de France, classement », sur statfootballclubfrance.fr (consulté le 2 juin 2016).
  12. « Saison 1979/1980 Ligue 1, Coupe de France, Classement, Résultats », sur www.pari-et-gagne.com (consulté le 2 juin 2016).
  13. « Division 1 de football, Saison 1967-1968, championnat de France, classement », sur statfootballclubfrance.fr (consulté le 2 juin 2016).
  14. « Saison 1969/1970 Ligue 1, Coupe de France, Classement, Résultats », sur www.pari-et-gagne.com (consulté le 2 juin 2016).
  15. « Saison 1984/1985 Ligue 1, Coupe de France, Classement, Résultats », sur www.pari-et-gagne.com (consulté le 2 juin 2016).
  16. « Football - 1999/2000 Championnat de France D1 : résultats et classement », sur www.les-sports.info (consulté le 2 juin 2016).
  17. a b c et d Les records de la Ligue 1, pari-et-gagne.com.
  18. « La saison 1980-1981 de l'AS Saint-Étienne sur ASSE Stats », sur www.asse-stats.com (consulté le 6 juin 2016).
  19. « La saison 1981-1982 de l'AS Saint-Étienne sur ASSE Stats », sur www.asse-stats.com (consulté le 6 juin 2016).
  20. « Saison 1964/1965 Ligue 1, Coupe de France, Coupe Charles Drago, Classement, Résultats », sur www.pari-et-gagne.com (consulté le 2 juin 2016).
  21. a et b « Ligue 1 : battu par Monaco, Dijon égale le record de défaites sur une saison », sur Leparisien.fr, (consulté le 11 avril 2021).
  22. a b et c « 15 records », sur L'Equipe.fr (consulté le 1er juin 2016).
  23. a et b « Saison 1948/1949 Ligue 1, Coupe de France, Classement, Résultats », sur www.pari-et-gagne.com (consulté le 2 juin 2016).
  24. « Saison 1998/1999 Ligue 1, Coupe de France, Coupe de la Ligue, Classement, Résultats », sur www.pari-et-gagne.com (consulté le 2 juin 2016).
  25. « Infographie - Paris champion de France 2013 - Championnat de France - L'EQUIPE.FR », sur lequipe.fr (consulté le 1er juin 2016).
  26. « Montpellier, nouveau roi du fair-play », sur L'Equipe.fr (consulté le 1er juin 2016).
  27. Classement des joueurs les plus capé de l'histoire de la Ligue 1, pari-et-gagne.com.
  28. a et b « Les records des gardiens Français - TLM S'En Foot », sur TLM S'En Foot, (consulté le 1er juin 2016).
  29. http://www.lfp.fr/uploads/fichiers/stats_officielles_amisco_ligue1_Journee16.pdf?org=tinymce.
  30. « Lille : Le plus rapide triplé de l’histoire pour Moussilou », sur football365.fr, (consulté le 30 avril 2015).
  31. « PSG : record de passes décisives en Ligue 1 pour Di Maria », sur leparisien.fr (consulté le 1er juin 2016).
  32. http://www.lfp.fr/LFPStats/stats_carton?competition=D1&saison=-1&club=&type=j&lieu=G&butsME=M.
  33. « Le record de précocité en L1 toujours détenu par un joueur du RC Lens », sur Lensois.com, (consulté le 21 novembre 2020)
  34. a et b « Records : Les plus jeunes buteurs de l'histoire », sur www.ligue1.fr (consulté le 24 août 2020).
  35. En Europe, où se situe Florian Wirtz (Leverkusen), plus jeune buteur de l'histoire de la Bundesliga ? L'Équipe, 7 juin 2020, cité par Yahoo
  36. uefa.com, « Le site officiel du football européen – UEFA.com », sur UEFA.com, (consulté le 1er juin 2016).
  37. Fiche de Roger Courtois sur pari-et-gagne.com.
  38. « Longévité : l'hommage de Guy Roux à Alain Casanova », sur ladepeche.fr (consulté le 1er juin 2016).
  39. « Albert Batteux - Fiche de stats du joueur de football », sur www.pari-et-gagne.com (consulté le 1er juin 2016).
  40. http://www.rsssf.com/tablesf/franfullhist.html.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes