Stade niçois rugby

Stade niçois
Logo du Stade niçois
Marque déposée 🛈
Généralités
Nom complet Stade niçois rugby
Surnoms Les aigles
Fondation
Couleurs Noir, rouge et blanc
Stade Stade Marcel-Volot
(3 000 places)
Siège 247 boulevard du Mercantour
06200 Nice
Championnat actuel Pro D2 2024-2025
Président Régis Brandinelli
Entraîneur Alexandre Compan (principal)
Mariano Taverna (avants)
Site web stadenicois.fr
Palmarès principal
National[Note 1] Championnat Nationale (1)

Maillots

Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈

Domicile
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈

Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Pro D2 2024-2025
0

Le Stade niçois rugby est un club français de rugby à XV basé à Nice.

Il est créé en 2012 à la suite de la disparition du Rugby Nice Côte d'Azur, ayant lui-même « succédé » au Racing Rugby Club de Nice, club historique de la ville, actif de 1912 à 2001.

Il évolue pour la saison 2024-2025 en Pro D2.

Histoire

Débuts du rugby à Nice

Le club historique niçois, le Racing Rugby Club de Nice, est créé en 1912[1]. Il est placé en liquidation judiciaire en [2]

En , le Rugby Nice Côte d'Azur est également placé en liquidation judiciaire[3].

2012 : création du Stade niçois

Le rugby niçois renaît alors sous une nouvelle identité, le Stade niçois rugby, et sous de nouvelles couleurs rouge, blanche et noire.

Il évolue pour la saison 2012-2013 en fédérale 3 poule 9. Deuxième de sa poule à l'issue de la saison régulière, le Stade niçois se qualifie avec Berre-l'Étang (1er), Bastia (3e) et La Valette (4e) pour les 32e de finale de la compétition, puis atteint les 16e de finale en éliminant le Rugby olympique lunellois (victoire 23-18 à Lunel et défaite 9-10 à domicile). Le Stade ne parvient pas à se défaire du Rugby Club Nîmes Gard (défaite 23-28 à domicile et défaite 0-14 à Nîmes) et échoue donc à une marche de l'accession en Fédérale 2.

Lors de la saison 2013-2014, le Stade évolue dans la poule 10 de Fédérale 3. Le club termine la phase régulière en 2e position derrière Aubagne. Il obtient le droit de participer aux phases finales. Après avoir affronté la rude équipe d'Ampuis, le SNR doit s'extirper des griffes d'une équipe connue, puisque les deux clubs étaient dans la même poule : Martigues. Cette fois-ci, Nice décroche l'objectif de la saison : le ticket pour la Fédérale 2. Le club va poursuivre sa saison contre le RC Aubagne en huitième de finale. Dans le même temps, l'équipe réserve fait un excellent parcours. En effet, la réserve perdra le titre d'Excellence B contre le club du Stade olympique voironnais.

Le club joue en Fédérale 2 en 2018 puis monte en Fédérale 1 l'année suivante lors de la saison 2019. ‌

Intégration en Nationale (2020)

Lors de la saison 2020-2021, le Stade niçois[4] intègre le nouveau championnat de France de Nationale[5].

Nice se renforce en recrutant notamment l'international uruguayen Agustín Ormaechea, l'international sud-africain Lionel Mapoe ou encore le retour au club de Julien Caminati en provenance de l'Union sportive montalbanaise. Après une première place en saison régulière, les Niçois échouent de peu en demi-finale à domicile contre le Racing Club narbonnais (9-12).

David Bolgashvili intègre dans son staff Sébastien Bruno. Nice recrute aussi notamment la première ligne Nika Neparidze, Badri Alkhazashvili et James Johnston, le demi de mêlée Hugo Verdu et l'ouvreur Dorian Jones.

Champion de France de Nationale et accession en Pro D2 (2024)

Champion de France de Nationale 2024 :
Composition du Stade niçois[6] :
1 Martinez, 2 Anga’aelangi, 3 Pupuma  - 4 Murday  Capitaine, 5 Tivoli - 6 Suaud, 7 Vignolles, 8 Smiler - 9 Solinas, 10 Viard - 11 Delas , 12 Cutayar, 13 Courtade, 14 Charlat - 15 Odiete
Remplaçants :
16 Ovejero, 17 Vola, 18 Freytes, 19 Berenguel, 20 Bolenaivalu, 21 Jeune Joly , 22 Le Huby, 23 Ciancio

Lors de la saison 2023-2024, Nice notamment renforcé avec le retour de Yann Tivoli et l'arrivée de Tom Murday, devient champion de France de Nationale en battant en finale Narbonne (39-30) au Chambéry Savoie Stadium.

Identité visuelle

Couleurs et maillots

Les couleurs du Stade niçois sont le rouge et le noir.

Crédit image:
Zoli
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Crédit image:
Zoli
licence CC BY-SA 3.0 🛈

Les couleurs du RRC Nice en 1983

Lors de la seconde moitié de la saison 2022-2023, le Stade niçois adopte les couleurs azur et or pour son maillot extérieur afin de célébrer les 40 ans de la finale de championnat de France disputée par le Racing Rugby Club de Nice[7].

L'aigle rouge représenté sur le blason du club est l'un des symboles les plus anciens de la ville de Nice, il apparaît peu après 1430 dans les statuts octroyés par le duc de Savoie Amédée VIII à la ville[8].

Palmarès

Détail du palmarès

Palmarès du Stade niçois
Compétitions nationales Compétitions de jeunes
Championnat de France de Nationale
  • Champion (1) : 2024
Coupe Jules-Balandrade
  • Finaliste (1) : 2014

Finales disputées

En championnat de France de Nationale
Date de la finale Vainqueur Score Finaliste Lieu de la finale Spectateurs
Stade niçois 39 - 30[9] RC Narbonne Chambéry Savoie Stadium, Chambéry 4 000

Personnalités du club

Joueurs emblématiques

Une catégorie est consacrée à ce sujet : Joueur du Stade niçois.

Joueurs formés au club sacrés champions du monde des moins de 20 ans

Effectif 2023-2024

Nom Poste Mensurations Naissance Nationalité sportive Sélections
(points marqués)
Dernier club Arrivée au club[Note 2]
Jules Martinez Pilier 1,80 m-115 kg 26 ans Drapeau de la France France
Julien Beaufils Pilier 1,80 m-108 kg 24 ans Drapeau de la France France
Sunia Vola Pilier 1,86 m-117 kg 28 ans Drapeau des Fidji Fidji

Entraîneurs

Saisons Entraîneur(s) Adjoint(s) Titre(s)
2012-2014[10] Grégory Baldacchino Florian Beguine (arrières)
2014-2016[11] Gilbert Doucet Ludovic Chambriard (arrières) et Jean-François Depresle (avants)
2016-2019 David Bolgashvili (manager) Nicolas Bonnet (arrières)
2019-2021 Martin Jágr (arrières) et Anthony Vigna (mêlée)
2021-2022 Sébastien Bruno (avants) et Yannick Osmond (arrières)
2022-2023[12] Arnaud Vercryusse (avants)
Alexandre Compan (arrières)
2023[13] Alexandre Compan (principal) Sébastien Bruno (avants)
2023-[14] Mariano Taverna (avants) Vainqueur du Championnat de Nationale 2024

Présidents

  • 2012-2015 : Tony Catoni
  • 2015-2020 : Patrice Prévôt
  • 2020- : Régis Brandinelli

Infrasturctures

Stade

Le Stade niçois évolue au stade Marcel-Volot, connu jusqu'en 2024 en tant que stade des Arboras[15], une enceinte de 3 000 places[16].

Notes et références

Notes

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Pour les joueurs formés au club, année de leur première apparition en équipe professionnelle.

Références

  1. « Le rugby à Nice depuis 1912 », sur stadenicois.fr (consulté le ).
  2. Vasanth Divy, « Club : Du rugby pour Nice - Rugby 365 », sur rugby365.fr (consulté le ).
  3. « Liquidation judiciaire pour Nice », L'Équipe, (version du sur Internet Archive).
  4. « National : les quatorze clubs connus », L'Équipe, (consulté le ).
  5. « Comité Directeur : Les principales décisions », sur ffr.fr, (consulté le ).
  6. « Finale Nationale Stade Niçois 39-30 Racing Club Narbonnais », sur competitions.ffr.fr
  7. « Le Stade Niçois en Azur et Or, 40 ans après », sur stadenicois.fr, (consulté le ).
  8. « Armoiries de Nice », sur provence7.com.
  9. « Finale Nationale - Nice – Narbonne : le résumé de la victoire de Nice », sur rugbyrama.fr.
  10. « Le Stade Niçois grandit », sur magsport06.fr.
  11. « Le Stade Niçois se dévoile », sur magsport06.fr.
  12. « STAFF SPORTIF - SAISON 23/24 », sur actu.fr.
  13. « Stade Niçois : "On avait d'autres ambitions bien plus belles cette saison" », sur francebleu.fr.
  14. « Mariano Taverna, nouvel entraîneur des avants du Stade Niçois », sur stadenicois.fr.
  15. « Inauguration du nouveau Stade Marcel Volot », sur stadenicois.fr, (consulté le ).
  16. « Rugby. Nationale 1 : Le Stade Niçois dévoile son nouveau staff pour la saison prochain », sur stadenicois.fr.

Annexes

Articles connexes

Liens externes