Stade Alassane Ouattara

Stade Alassane-Ouattara
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Stade olympique d'Ebimpé
Généralités
Surnom
Stade olympique d'Ebimpé
Stado d’Anyama
Arc de Triomphe
Nom complet
Stade olympique Alassane-Ouattara d'Ebimpé
Adresse
Ebimpé/Anyama (Abidjan, Côte-d'Ivoire)
Construction et ouverture
Début de construction
22 décembre 2016[1]
Ouverture
Inauguration
3 octobre 2020 [2]
Coût de construction
133 millions € [4]
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Équipement
Surface
Capacité
60 000[2]
Dimensions
105m x 68m
Localisation
Coordonnées
5° 28′ 51″ N, 4° 04′ 29″ O

Le stade Alassane-Ouattara, surnommé « stade olympique d'Ébimpé »[5], est un stade polyvalent, pouvant accueillir les compétitions de football, rugby et athlétisme, à Ébimpé et Anyama, au nord d'Abidjan en Côte d'Ivoire. C’est le stade de l'équipe nationale de football de Côte d'Ivoire.

Description

Le stade a une capacité de 60 000 places, et est construit par le Beijing Institute Architectural Design . Alors que le stade couvre 20 hectares, un vaste village olympique est prévu autour de 287 hectares.

Histoire

Le , le Premier ministre Daniel Kablan Duncan inaugure le lancement des travaux, avec la présence d'une délégation venant de Chine[6]. Les travaux devaient être terminés en [7], mais le stade n'est finalement ouvert qu'un an plus tard.

En novembre 2021, le stade doit fermer pour changer intégralement la pelouse qui pose des problèmes sérieux, notamment des risques de blessures pour les joueurs. Ainsi, les matchs contre le Malawi et le Mozambique se jouent à Cotonou, sur terrain neutre, en raison d'une impossibilité de disputer les dernières rencontres de l'année 2021 au stade Ébimpé[8].

En décembre 2021, le ministre des Sports de la Côte d'Ivoire Claude Paulin Danho valide un budget de 20 milliards de francs CFA alloué à la rénovation du stade, afin de pouvoir recevoir l'homologation pour arbitrer des rencontres internationales, le pays accueillant la CAN 2023[9].

Le , les Élephants de Côte d'Ivoire affrontent l'équipe du Mali au stade d'Ébimpé lors d'un match amical. La rencontre est interrompue car le terrain est impraticable, la pelouse étant inondée. Ce fiasco se déroulant quelque mois avant le début de la CAN et dans un stade portant le nom du président en exercice, est moqué mais aussi soulève des inquiétudes sur le continent quant à l'organisation de la CAN. La directrice générale de l'Office national des sports, Mariam Koné Yoda est démise de ses fonctions[10]. Le ministre des Sports Claude Paulin Danho n'est pas reconduit dans le nouveau gouvernement formé le et cette disgrâce est perçue comme une conséquence du fiasco du stade[11].

Événements

Le stade est inauguré le , en présence du président Alassane Ouattara, des membres du gouvernement ivoirien et de l'ambassadeur de Chine en Côte d'Ivoire[12]. Il y eut un match de gala entre l'Asec Mimosas et l'Africa Sports d'Abidjan, les deux plus grands clubs du championnat ivoirien[13]. Le stade est également baptisé Stade olympique Alassane-Ouattara, du nom de l'actuel président de la République[14],[15].

Le stade accueille la cérémonie d'ouverture et plusieurs rencontres de la Coupe d'Afrique des nations de football 2023, dont la finale.

Notes et références

  1. Date de début de construction du stade
  2. a et b SPORTS : LE PRESIDENT ALASSANE OUATTARA INAUGURE LE NOUVEAU STADE OLYMPIQUE D’EBIMPE
  3. Mohammed Ouattara, « La pelouse du stade d’Ebimpé se porte bien », sur YECLO.ci, (consulté le )
  4. Coût de construction du stade
  5. « Côte d’Ivoire- Les travaux du stade d’Ebimpe realises a 20% d’avancement », sur batirici.ci.
  6. « Lancement des travaux de construction du stade... », sur bnetd.ci.
  7. « Infrastructures sportives : Le Stade d’Ebimpé prend progressivement forme », sur abidjan.net, .
  8. « Côte d’Ivoire : le stade d’Ebimpé, gazon maudit », sur JeuneAfrique.com (consulté le )
  9. Mansour Loum, « Côte d'Ivoire : Stade d'Ebimpé, une rénovation à 20 milliards de francs CFA », sur Sport News Africa, (consulté le )
  10. Florence Richard, « En Côte d’Ivoire, des sanctions après le fiasco au stade d’Ebimpé », Jeune Afrique,
  11. Bineta Diagne, « Côte d'Ivoire: un nouveau gouvernement mais peu de changements », Radio France internationale,
  12. « La Côte d'Ivoire inaugure son stade olympique à Ebimpe », sur Africa News,
  13. « Inauguration du stade d'Ebimpé », sur L'Infodrome,
  14. « Alassane Ouattara inaugure le stade Olympique d'Ebimpé qui porte son nom et promet de nombreux emplois à la jeunesse », sur KOACI,
  15. « Côte d’Ivoire-AIP/ Le stade d’Ebimpé baptisé stade olympique Alassane Ouattara – AIP – Agence Ivoirienne de Presse de Côte d'Ivoire », (consulté le )