Stéphane Demilly

Stéphane Demilly
Illustration.
Stéphane Demilly en 2014.
Fonctions
Sénateur français
En fonction depuis le
(11 mois et 18 jours)
Élection 27 septembre 2020
Circonscription Somme
Groupe politique UC
Co-président du groupe LC à l'Assemblée nationale

(5 mois et 1 jour)
Avec Franck Riester
Élection
Prédécesseur Philippe Vigier (groupe UDI)
Successeur Jean-Christophe Lagarde (UAI)
Député français

(18 ans, 3 mois et 11 jours)
Élection 16 juin 2002
Réélection 17 juin 2007
17 juin 2012
11 juin 2017
Circonscription 5e de la Somme
Législature XIIe, XIIIe, XIVe et XVe (Cinquième République)
Groupe politique NC (2007-2012)
UDI (2012-2017)
LC(2017)
UAI (2017-2019)
UDI (2019-2020)
Prédécesseur Gautier Audinot
Successeur Grégory Labille
Maire d'Albert

(28 ans, 3 mois et 10 jours)
Élection 12 mars 1989
Réélection 11 juin 1995
11 mars 2001
9 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur Claude Landas
Successeur Claude Cliquet
Conseiller régional de Picardie

(9 ans et 4 mois)
Biographie
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Albert (Somme, France)
Nationalité Française
Parti politique UDI
Père Fernand Demilly

Stéphane Demilly
Maires d'Albert

Stéphane Demilly, né le à Albert (Somme), est un homme politique français.

Il est sénateur de la Somme depuis 2020.

Biographie

Conseiller en communication et management de formation[1], il est le fils de Fernand Demilly, ancien sénateur de la Somme de 1995 à 2004.

Ayant longtemps appartenu à la famille politique de l'Union pour la démocratie française (UDF), il rejoint durant l'entre-deux tours de l'élection présidentielle de 2007, le Nouveau Centre, scission de l'ex-Union pour la démocratie française, soutenant Nicolas Sarkozy, président de la République. Depuis 2012, il est membre de l'Union des démocrates et indépendants (UDI) fondé par Jean-Louis Borloo.

Lors de la primaire de la droite et du centre, il apporte son soutien à Alain Juppé[2].

En , il déclare afficher certaines convergences de vue avec Emmanuel Macron et son mouvement La République en marche !, avec lequel il pourrait s’inscrire dans une « majorité de projets »[3].

Il est réélu député lors de l'élection législative de 2017 dès le premier tour avec 53,77 % des voix[4]. À l'Assemblée nationale, il copréside le groupe les Constructifs : républicains, UDI et indépendants[5].

Le , il démissionne de ses postes de maire, et au celui de la présidence de la communauté de communes du Pays du Coquelicot[6]. Il laisse son poste à Claude Cliquet, UDI.

En , il est désigné tête de liste par l'UDI pour les élections municipales de 2020 à Albert[7] et permet à Claude Cliquet, maire sortant, d'être réélu.

Il est élu sénateur de la Somme le [8].

En 2017, avec Sylvain Champonnois, ils reçoivent le prix Louis-Castex de l’Académie française pour leur ouvrage Henry Potez. Une aventure industrielle.

Détail des fonctions et mandats

Notes et références

  1. « M. Stéphane Demilly », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le ).
  2. « Liste des parlementaires qui soutiennent Alain Juppé », sur alainjupe2017.fr (consulté le ).
  3. « Stéphane Demilly: «Je n’ai rien négocié avec En Marche» », sur Courrier-picard.fr, (consulté le )
  4. Aurélie Delmas, « Législatives : qui a été élu dès le premier tour ? », sur Libération.fr, (consulté le )
  5. Tristan Quinault Maupoil, « Franck Riester nommé co-président du groupe des «constructifs» au côté d'un UDI », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le ).
  6. « Stéphane Demilly n’est plus maire d’Albert », sur Courrier-picard, (consulté le )
  7. Yann Defacque, « Municipales 2020. Pascal Demarthe sera le chef de file de l’UDI à Abbeville », sur actu.fr, (consulté le ).
  8. « M. Stéphane Demilly, sénateur de la Somme (Hauts-de-France) - Sénat », sur www.senat.fr (consulté le )
  9. « Stéphane Demilly - un député en action ! », sur www.stephane-demilly.org (consulté le )

Liens externes

Ressources relatives à la vie publique :