Spinhuis

Spinhuis
Spinhuis d'Amsterdam, dessin de 1783.

Le Spinhuis (maison où l'on file) était une institution de correction et de travail fondée à Amsterdam en 1596. Elle était destinée aux femmes marginales, prostituées ou pauvres. Les pensionnaires étaient astreintes à un travail de filage et s'exposaient à des châtiments corporels en cas de refus. Le Spinhuis, qui possédait un équivalent masculin, le Rasphuis, peut être situé dans le contexte de la politique du « grand renfermement » décrite par Michel Foucault.

Bibliographie

  • Paul Zumthor, La Vie quotidienne en Hollande au temps de Rembrandt, Hachette, coll. « La vie quotidienne », 1990.
  • Jean-Luc Pinol (dir.), Histoire de l'Europe urbaine, vol. 1, de l'antiquité au XVIIIe siècle, Seuil, 2003.

Voir aussi