Songbird (cheval)

Songbird
Image illustrative de l’article Songbird (cheval)
Songbird avant le départ de la Breeders' Cup Distaff 2016

Père Medaglia d'Oro
Mère Ivanavinalot
Père de mère West Acre
Sexe Femelle
Naissance 30 avril 2013
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Pays d'entraînement Drapeau des États-Unis États-Unis
Éleveur John Antonelli
Propriétaire Fox Hill Farms Inc
Entraîneur Jerry Hollendorfer
Jockey Mike Smith
Rating FIAH 122
Timeform 128[1]
Nombre de courses 15
Nombre de victoires 13 (2 places)
Gains en courses $ 4 692 000
Distinction Meilleure 2 ans de l'année aux États-Unis (2015)
Meilleure 3 ans de l'année aux États-Unis (2016)
Principales victoires Breeders' Cup Juvenile Fillies
American Oaks
Ogden Phipps Stakes

Songbird (2013-) est une jument de course pur-sang anglais, née aux États-Unis. Elle a été élue meilleure pouliche de sa génération à 2 et 3 ans.

Carrière de courses

Née et élevée dans le Kentucky, Songbird passe sous le feu des enchères aux ventes de yearlings de Saratoga, où elle trouve preneur pour $ 400 000. Direction la Californie, où elle est confiée par son nouveau propriétaire Fox Hill Farms, aux soins de l'entraîneur vétéran Jerry Hollendorfer. Après de brillants débuts en compétition à l'été de ses 2 ans, la pouliche est aussitôt dirigée vers les courses d'élite, et ne tarde pas à s'affirmer comme la meilleure pouliche de sa génération, en témoignent ses victoires écrasantes dans les Debutante Stakes et les Chandelier Stakes. Grandissime favorite de la Breeders' Cup Juvenile Fillies, elle y pulvérise ses adversaires (dont la très attendue Rachel's Valentina, fille de la championne Rachel Alexandra), confirmant son talent hors du commun, que consacre un indiscutable titre de pouliche de 2 ans de l'année (avec 260 votes sur 261)[2].

Songbird (à la corde) à la lutte avec Beholder à l'arrivée de la Breeders' Cup Distaff 2016

Sa carrière à 3 ans se résume à une litanie de victoires expéditives, à chaque fois avec une grande marge. Son invincibilité n'est jamais mise en danger, et c'est forte de ses onze victoires en autant de sorties (dont la bagatelle de sept groupe 1) qu'elle se présente, dans le rôle de l'épouvantail au départ de la Breeders' Cup Distaff[3], en . Sur sa route, se dresse une véritable championne, californienne elle aussi : Beholder, titulaire de onze victoires au niveau groupe 1, et lauréate de cette même course en 2013. Mais Beholder a désormais 6 ans, et vient d'essuyer trois défaites de rang, restant sur trois deuxièmes places. Tout est prêt pour la passation de pouvoir entre la jument et la pouliche, grande favorite, et pourtant, à l'issue d'une lutte épique[4], Beholder inflige à Songbird sa toute première défaite, du plus court des nez, elle qui n'avait jamais montré à ses adversaires que le bout de sa queue, au loin dans la poussière du dirt[5]. Cette édition du Distaff, sans doute la plus mémorable de l'histoire de cette course prisée aux États-Unis, couronne donc la grande Beholder, qui sur ce coup d'éclat fait ses adieux à la compétition, tandis que sa cadette reste à l'entraînement, après avoir naturellement été sacrée meilleure 3 ans de l'année.

Âgée de 4 ans, Songbird reprend au début de l'été le cours de ses victoires, s'imposant dans les Ogden Phipps Stakes et le Delaware Handicap avec autorité, mais avec moins de marge. Et fin août à Saratoga, elle connaît pour la deuxième fois de sa carrière le goût de la défaite dans les Personal Ensign Stakes, étant rejointe sur le fil par Forever Unbridled, qui fut troisième du Distaff l'an passé. Cette course sera lourde de conséquence, puisque dans la foulée, son entourage annonce que la championne est blessée et décide de mettre fin à sa carrière de courses[6]. En novembre, elle passe aux ventes aux enchères où le haras Whisper Hill Farm l'acquiert pour 9,5 millions de dollars en vue de sa carrière de poulinière[7], et lui choisit comme premier prétendant le champion Arrogate, qui fait lui aussi ses débuts de reproducteur[8].

Résumé

Date Hippodrome Course Statut Distance Rang Marge Temps
Del Mar Maiden 1200 m 1 612 longueurs 1'11"03
Del Mar Del Mar Debutante Stakes Groupe 1 1400 m 1 514 longueurs 1'22"65
Santa Anita Park Chandelier Stakes Groupe 1 1700 m 1 412 longueurs 1'43"79
Keeneland Breeders' Cup Juvenile Fillies Groupe 1 1700 m 1 534 longueurs 1'42"73
Santa Anita Park Las Virgenes Stakes Groupe 2 1600 m 1 612 longueurs 1'36"84
Santa Anita Park Santa Ysabel Stakes Groupe 3 1700 m 1 334 longueurs 1'43"02
Santa Anita Park Santa Anita Oaks Groupe 1 1700 m 1 334 longueurs 1'44"14
Santa Anita Park Summertime Oaks Groupe 2 1700 m 1 612 longueurs 1'42"63
Saratoga American Oaks Groupe 1 1800 m 1 514 longueurs 1'49"56
Saratoga Alabama Stakes Groupe 1 2000 m 1 7 longueurs 2'03"00
Parx Racing Cotillion Stakes Groupe 1 1700 m 1 534 longueurs 1'44"02
Santa Anita Breeders' Cup Distaff Groupe 1 1800 m 2 nez 1'49"20
Belmont Park Ogden Phipps Stakes Groupe 1 1700 m 1 1 longueur 1'42"24
Delaware Park Delaware Handicap Groupe 1 2000 m 1 1 longueur 2'03"96
Saratoga Personal Ensign Stakes Groupe 1 1800 m 2 (encolure) 1'49"16

Origines

Songbird est une fille de l'influent Medaglia d'Oro, l'un des étalons les plus prisés aux États-Unis, où il facture ses services à $ 250 000 (en 2018). Compétiteur de premier plan, il accumula près de 6 millions de dollars de gains. Vainqueur de plusieurs groupe 1 pour chevaux d'âge (dont les Travers Stakes), il avait terminé 2e des Belmont Stakes et 4e du Kentucky Derby. Deuxième de la Dubaï World Cup, il termina à la même place dans la Breeders' Cup Classic, en 2002 et 2003. Au haras, il s'est tout de suite imposé comme un étalon prometteur, donnant une quinzaine de lauréats de groupe 1, parmi lesquels la championne Rachel Alexandra, lauréate devant les mâles des Preakness Stakes et élue cheval de l'année en 2009. Son prix de saillie a logiquement connu une forte inflation, puisqu'il était tarifé $ 40 000 à ses débuts, avant d'être acquis en 2009 par les haras de Cheikh Mohammed, où il stationne aujourd'hui[9].

Ivanavinalot, la mère de Songbird, a elle aussi des titres à faire valoir, puisqu'elle s'est illustrée au niveau groupe 2, remportant les Bonnie Miss Stakes. Vendue pour $ 625 000 à l'issue de sa carrière en piste, ses autres produits ne se sont toutefois pas fait remarquer en compétition, puisqu'un seul a pu passer le poteau en vainqueur, dans une petite course au Mexique, tandis qu'une de ses filles est devenue poulinière en Thaïlande (où elle a été rachetée et rapatriée dans le Kentucky après la révélation de Songbird)[10].

Origines de Songbird
Père
Medaglia d'Oro
1999
El Prado
1989
Sadler's Wells Northern Dancer
Fairy Bridge
Lady Capulet Sir Ivor
Cap and Bells
Cappucino Bay
1989
Bailjumper Damascus
Court Circuit
Dubbed In Silent Screen
Society Singer
Mère
Ivanavinalot
2000
West Acre
1995
Forty Niner Mr Prospector
File
Naarrate Honest Pleasure
State
Beaty Sark
1986
Deputy Minister Vice Regent
Mint Copy
Torsion Belle Torsion
Patriotic Petunia (Famille: 4-d)

Références

  1. (en) « 2016 Timeform Global Rankings », Timeform,‎ (lire en ligne, consulté le 8 janvier 2017)
  2. « Eclipse Awards : American Pharoah à l'unanimité ! », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2017)
  3. « Songbird, la star du vendredi », Jour de Galop,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2017)
  4. « Breeders' Cup : lutte épique, Beholder bat Songbird d'un nez », Equidia Live,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2017)
  5. « USA : Songbird s'incline face à la Reine », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juillet 2017)
  6. (en-US) John Cherwa, « Champion mare Songbird, who won 13 of 15 races, is retired after injury », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne, consulté le 8 septembre 2017)
  7. « Songbird pour 9,5 millions dans la collection de Mandy Pope », Jour de Galop,‎ (lire en ligne, consulté le 8 novembre 2017)
  8. « Arrogate & Songbird, un croisement de débutants », Jour de Galop,‎ (lire en ligne, consulté le 21 novembre 2017)
  9. « Medaglia d’Oro | America », sur www.darleyamerica.com (consulté le 5 avril 2016)
  10. « Team Valor retrouve en Thaïlande une sœur de la championne US Songbird ! », sur France sire (consulté le 23 juillet 2017)